Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Kincaid

Les chroniques d'Oakwood, Marianne Stern

23 Octobre 2014, 09:26am

Publié par Kincaid

Titre : Les chroniques d'Oakwood

Auteur : Marianne Stern

Edition : Le Chat Noir

Nb de pages : 202P

Genre : Fantastique

Oakwood, son église, sa grange abandonnée, ses tavernes, son cimetière. Et ses sorcières, au grand dam des prêtres qui se succèdent sans parvenir à éradiquer les diableries.

Lorsque la nuit tombe, les ombres s'étirent et drapent le hameau d'un manteau de noirceur, laissant à la lune le soin d'épier les plus sombres desseins. Cruelles malédictions et engeances démoniaques arpentent alors librement les rues aux faveurs de l'obscurité ; mieux vaut ne pas s'attarder en-dehors des logis, au risque de rencontrer la Mort au détour d'une bâtisse.

Pourtant, le vieux cimetière attire bien des convoitises... Certains affirmeront avoir aperçu la lueur chétive d'une lanterne au detour d'une tombe, d'autres diront avoir entendu des hurlements déchirants briser la torpeur nocturne. Les plus folles rumeurs circulent au village, mais ses habitants s'accordent à dire qu'il ne se trame rien d'anormal.

Entre spectres, pentacles, corbeaux et cadavres, quelques téméraires se risquent toutefois à des errances en solitaire. L'un en quête de l'être aimé, l'autre animé par une vengeance inassouvie, ou tout simplement, à la recherche du repos éternel. Or tous ignorent que dans l'ombre, la demoiselle d'Oakwood veille...

Mon avis :

Un des romans les plus surprenants que j'ai pu lire ces derniers temps car le personnage principal de ce livre est un bois ! Certes, ce n'est pas un bois vivant qui va partir à l'aventure mais plutôt un observateur passif qui va nous raconter tout ce qu'il s'est passé dans les bois d'Oakwood.

Un début un peu désarmant vu qu'on se retrouve avec des parcelles d'histoires différentes qui vont peu à peu se combiner (c'est un peu comme lire un film de Quentin Tarantino^^). Une atmosphère oppressante se dégage des histoires décrites, un peu comme si la forêt se refermait sur nous par moment mais c'est raconté avec une telle fluidité qu'on se laisse emporter par la magie de cet univers et les idylles qui y sont décrites.

J'ai parfois eu un peu de mal à accrocher les histoires entre elles : c'est un peu de ma faute, j'ai naturellement du mal à retenir les noms des personnages dès qu'il y en a un certains nombres !

Une charmante petite ballade entre les pages de ce roman qui m'a permis de renouer avec les histoires de sorcières.

 

Note :3/5

 

 

Quelques mots sur l'auteur : Marianne Stern

 

Physicienne de formation, Marianne a changé de voie en cours de route pour rejoindre sa véritable passion, l'aviation, et travaille désormais derrière un écran radar. Lorsqu'elle a du temps à disposition, elle écrit. 
On peut entre autres la lire aux éditions Hydromel (Inventions, createurs et savants fous, 2009) ou du Chat Noir (Le lamento des Ombres, 2011). Un peu touche-à-tout, elle est également l'anthologiste de Vampire malgre lui, un ouvrage à paraitre au Petit Caveau en fin d'année. Avide de lecture depuis toujours, elle collectionne chaque livre qu'elle dévore au point de ne plus savoir ou les entreposer. 
Sa prédilection va au fantastique, à la science-fiction, ainsi qu'à quelques thrillers militaires peu recommandables. Fascinée par les nuages, c'est dans bien souvent dans le ciel qu'elle puise son inspiration ; elle a d'ailleurs appris à piloter son propre vaisseau pour mieux s'en rapprocher. 

 

Commenter cet article

alison 23/10/2014 11:14

Avec une note de 3 sur 5 je ne suis pas sûre de me laisser tenter ^^

Anne Sophie 23/10/2014 09:52

J'adore l'idée du bois narrateur. Hop je note ^^