Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Kincaid

La nostalgie heureuse, Amélie Nothomb

27 Janvier 2015, 08:30am

Publié par Kincaid

Titre : La nostalgie heureuse

Auteur : Amélie Nothomb

Edition : Albin Michel

Nb de pages : 152p

Genre : Romans contemporains/ Autobiographie

"Tout ce que l'on aime devient une fiction"

Mon avis :

Cela fait bien longtemps que je n'avais pas lu d'Amélie Nothomb : "Le fait du prince" m'avait tant déçu que j'avais arrêté. C'est donc un peu par hasard que mon choix s'est porté sur ce roman et je dois dire que j'ai retrouvé avec plaisir le style d'écriture si particulier d'Amélie Nothomb.

 

Quel dépaysement ! Avec "La nostalgie heureuse", Amélie Nothomb nous offre un roman intimiste sur un épisode marquant de sa vie : un voyage au Japon, pays où elle a passé une partie de son enfance. Entre la recherche des personnes et lieux qu'elle a connu dans son enfance, c'est un portrait du Japon moderne qu'elle nous offre, très différent du souvenir qu'elle en avait. Ses retrouvailles avec son ex-fiancé et sa nourrice m'ont profondément touché d'ailleurs pour ses épisodes, je trouve que l'auteur a eu une écriture plus simple, plus spontanée comme s'il y a avit un trop plein d'émotions qui se reflète par le changement de ton dans l'écriture.

 

Un très bon Amélie Nothomb, ça me donne envie de continuer !

 

Note : 5/5

Quelques mots sur l'auteur : Amélie Nothomb

Née en 1967 à Kobe, au Japon, Amélie Nothomb est fille de l'ambassadeur de Belgique à Rome, petite-nièce de l'homme politique Charles-Ferdinand Nothomb. 

Amélie Nothomb passe ses cinq premières années au Japon, dont elle restera profondément marquée, allant jusqu'à parler couramment japonais et à devenir interprète. Mais son expérience ne s'arrête pas là puisqu'elle vivra successivement en Chine, à New York, au Bengladesh, en Birmanie et au Laos, avant de débarquer à dix-sept ans sur le sol de Belgique, berceau de sa famille où elle entame une licence en philologie romane à l'Université Libre de Bruxelles. 

Elle écrit depuis ses dix-sept ans. Elle avoue avoir déjà écrit trente-sept romans. L'écrivain garde rangés dans un carton vingt manuscrits qu'elle se refuse à publier les estimant trop personnels. 

C'est en 1992, alors âgée de vingt-cinq ans, qu'elle fait son entrée fracassante dans le monde des lettres avec son roman "Hygiène de l'assassin." Elle enchaîne depuis les succès avec plus d'une vingtaine de publications.

Amélie Nothomb est également l'auteur de: "L'hygiène de l'assassin" (1992), "Le sabotage amoureux" (1993), "Les combustibles" (1994), "Mercure", "Péplum", "Les Catalinaires" (1995), "Métaphysique des tubes" (2000), "Cosmétique de l'ennemi" (2001), "Robert des noms propres" (2002).

Amélie Nothomb a été définitivement consacrée en 1999 alors que "Stupeur et Tremblements" a été couronné du Grand Prix de l'Académie Française et s'est vendu à 385 000 exemplaires. Ses romans sont depuis traduits en 23 langues.

Elle a également obtenu par deux fois le prix du jury Jean Giono, le prix Alain Fournier et, très connue en Italie, il premio Chianciano.

Elle est encore actuellement domiciliée à Bruxelles mais voyage beaucoup de ville en ville afin de rencontrer ses lecteurs. 

Commenter cet article

bea285 27/01/2015 12:34

J'ai lu Robert des noms propres de l'auteur et ce fut un coup de cœur. Cosmétique de l'ennemi est un bon tome aussi. Je note que ce tome là est aussi une bonne lecture. Merci pour ton avis Kincaid. :)

Montage photo 27/01/2015 10:14

Très intéressant!