Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Kincaid

Ni d'Eve ni d'Adam, Amélie Nothomb

14 Avril 2015, 08:04am

Publié par Kincaid

Titre : Ni d'Eve ni d'Adam

Auteur : Amélie Nothomb

Genre : Roman contemporain

Edition : Livre de poche 

Nb de pages : 182p

Stupeur et tremblements pourrait donner l'impression qu'au Japon, à l'âge adulte, j'ai seulement été la plus désastreuse des employés.
Ni d'Eve ni d'Adam révélera qu'à la même époque et dans le même lieu, j'ai aussi été la fiancée d'un Tokyoïte très singulier.

Mon avis :

Je lis les livres d'Amélie Nothomb dans un désordre complet alors pourquoi ce livre me direz-vous ? Tout simplement parce que l'auteur nous parle  de ce roman dans une autre de ses oeuvres "La nostalgie de l'ange". Et puis, j'avais hâte de découvrir Amélie amoureuse.

 

Un roman simple et sublime qui nous parle de l'amour comme il devrait toujours être : tendre et vrai, sans faux semblant, ni quiproquo ou passion dévorante qui anéantit les protagonistes. Juste l'amour partagé entre deux êtres ! Dès les premières pages, j'ai été conquise par l'histoire que l'auteur nous racontait : son désir de renouer avec le Japon de son enfance est si poignant que l'on sent l'émotion à chaque phrase. Un japon qui se révèle très différent sous le regard de l'adulte qu'il était sous celui de l'enfant. Pourtant ce qu'on retient surtout, c'est qu'Amélie Nothomb ne désirait rien de moins qu'être japonaise pour de vrai comme elle est dans son coeur. La première étape est donc, de devenir une vraie tokyoïte et pour ce faire, il faut commencer par parler la langue de son pays d'adoption. C'est ainsi qu'elle rencontre Rinri dont elle va devenir le professeur de français et qui va l'aider avec son japonais.

 

Le rapprochement des deux personnages se fait tout en douceur : certains épisodes comme celui de la fondue et très surprenant mais c'est ce qui fait toutes la beauté de leur histoire. J'ai bien aimé les références de la littérature japonaise que l'auteur introduit même si je vous avoue que je ne m'y connais guère^^. Une autre beauté de ce roman, les paysages japonais qui y sont décrits ! C'est définitivement le roman le plus dépaysant de Nothomb que j'ai pu lire. La description du mont Fuji est à couper le souffle, on sent bien que c'est une expérience qui l'a profondément marqué.

 

Un excellent roman^^

 

Note : 5/5

Quelques mots sur l'auteur : Amélie Nothomb

Née en 1967 à Kobe, au Japon, Amélie Nothomb est fille de l'ambassadeur de Belgique à Rome, petite-nièce de l'homme politique Charles-Ferdinand Nothomb. 

Amélie Nothomb passe ses cinq premières années au Japon, dont elle restera profondément marquée, allant jusqu'à parler couramment japonais et à devenir interprète. Mais son expérience ne s'arrête pas là puisqu'elle vivra successivement en Chine, à New York, au Bengladesh, en Birmanie et au Laos, avant de débarquer à dix-sept ans sur le sol de Belgique, berceau de sa famille où elle entame une licence en philologie romane à l'Université Libre de Bruxelles. 

Elle écrit depuis ses dix-sept ans. Elle avoue avoir déjà écrit trente-sept romans. L'écrivain garde rangés dans un carton vingt manuscrits qu'elle se refuse à publier les estimant trop personnels. 

C'est en 1992, alors âgée de vingt-cinq ans, qu'elle fait son entrée fracassante dans le monde des lettres avec son roman "Hygiène de l'assassin." Elle enchaîne depuis les succès avec plus d'une vingtaine de publications.

Amélie Nothomb est également l'auteur de: "L'hygiène de l'assassin" (1992), "Le sabotage amoureux" (1993), "Les combustibles" (1994), "Mercure", "Péplum", "Les Catalinaires" (1995), "Métaphysique des tubes" (2000), "Cosmétique de l'ennemi" (2001), "Robert des noms propres" (2002).

Amélie Nothomb a été définitivement consacrée en 1999 alors que "Stupeur et Tremblements" a été couronné du Grand Prix de l'Académie Française et s'est vendu à 385 000 exemplaires. Ses romans sont depuis traduits en 23 langues.

Elle a également obtenu par deux fois le prix du jury Jean Giono, le prix Alain Fournier et, très connue en Italie, il premio Chianciano.

Elle est encore actuellement domiciliée à Bruxelles mais voyage beaucoup de ville en ville afin de rencontrer ses lecteurs. 

Auteur extrêmement prolifique, Amélie Nothomb publie traditionnellement un livre par an depuis 18 ans, que la critique et le public attendent chaque année au mois de septembre. 

Commenter cet article

Melleaurel 14/04/2015 21:09

Je n'ai pas trop réussi à accrocher avec son univers (je n'ai lu que Stupeur et Tremblements) mais l'auteure a tout d'une conteuse hors pair ! ;)

Kincaid 15/04/2015 05:37

J'ai eu les mêmes sentiments que toi quand je l'ai découvert mais il y a quelques années^^ J'avais également commencé par "Stupeurs et tremblements et je n'avais pas plus accroché que ça... et puis quand j'ai repris, j'ai mieux apprécié et maintenant j'adore certains de ses livres, ce sont de vrais petites perles^^