Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Kincaid

La noce et l'enterrement, Alexandre Dumas

18 Janvier 2015, 16:20pm

Publié par Kincaid

Titre : La noce et l'enterrement

Auteur : Alexandre Dumas

Genre : Vaudeville

En novembre, première représentation à la Porte Saint-Martin de La Noce et l'Enterrement, vaudeville en 3 actes que Dumas a écrit en collaboration avec Lassagne et Gustave. Cette pièce connaît un certain succès.

Mon avis :

 

Une pièce de théâtre pour le moins surprenante quand on le replace dans le contexte historique vu qu'elle se déroule en Orient. L'auteur, Alexandre Dumas, base sa pièce sur les us et coutumes de ses peuples d'Orient où les époux doivent se donner la mort dès que leur conjoint meurt, ce qui a de quoi en refroidir plus d'un sur l'idée du mariage !

 

Une pièce qui m'a bien fait rire par ses rebondissements inattendus, son humour noir et sa fine description de la fourberie et de la cupidité humaine. Je ne reprendrai pas les noms des personnages de l'histoire car s'ils sont difficiles à lire ils sont encore plus difficile à se rappeler. Quoiqu'il en soit "La noce et l'enterrement" porte bien son titre et je retrouve avec plaisir l'écriture si particulière d'Alexandre Dumas dans cette pièce que j'ai lu en à peine une journée.

 

Une belle découverte !

 

Voir les commentaires

Harry Potter and the Sorcerer's stone, J. K.Rowling

16 Janvier 2015, 08:10am

Publié par Kincaid

Titre : Harry Potter and the sorcerer's stone

Saga : Harry Potter

Auteur : J. K. Rowling

Lecture VO

Le jour de ses onze ans, Harry Potter, un orphelin élevé par un oncle et une tante qui le détestent, voit son existence bouleversée. Un géant vient le chercher pour l'emmener à Poudlard, une école de sorcellerie ! Voler en balai, jeter des sorts, combattre les trolls : Harry se révèle un sorcier doué. Mais quel est le mystère qui l'entoure ? Et qui est l'effroyable V..., le mage dont personne n'ose prononcer le nom ? Amitié, surprises, dangers, scènes comiques, Harry découvre ses pouvoirs et la vie à Poudlard. Le premier tome des aventures du jeune héros vous ensorcelle aussitôt !

Mon avis :

 

Il y a deux ans, dans le cadre du challenge Read in English, je m'étais lancée le pari fou de relire la saga Harry Potter en VO : au final, je n'avais lu que le premier tome ! Alors cette année, je suis bien décidée à y arriver : bon, il faut dire qu'après le visionnage de toute la saga (eh oui, j'ai eu le coffret de tous les DvD), je suis en pleine Potter Mania !

 

Quel plaisir de retrouver cet univers ! J'ai été surprise de constater que j'avais plus de facilité que la fois précédente : j'ai dû améliorer mon anglais depuis le temps ! Je me poursouffle de fierté (j'ai tiré cette réplique d'Elementary^^^). C'est donc très enthousiasme que je me suis (re-re-re) lancée à la découverte de Poudlard lors de la première année de notre célèbre sorcier Harry Potter et là encore la magie était au rendez-vous.

Je vous ai déjà parlé des livres doudous, ce genre de livres qui vous coupent du monde et vous mettent dans une bulle de confort et de bien-être dont vous n'avez plus envie de sortir. Eh bien ce premier tome en est l'exemple type.

 

Note : 5/5

 

 

Quelques mots sur l'auteur : J.K. Rowling

 

Romancière, J. K. Rowling (Joanne Kathleen Rowling) est surtout connue comme l'auteur de la série Harry Potter, dont les tomes sont considérés comme les livres les plus fréquemment vendus de nos jours et surtout, comme une référence de littérature qui a su plaire autant aux enfants qu'aux adultes.

Elle a étudié la littérature française et la philologie à l’université d’Exeter, puis à la Sorbonne. Elle a travaillé à Londres pour Amnesty International, avant de partir donner des cours d’anglais au Portugal. C’est en 1990, lors d’un voyage en train, que l’idée de Harry Potter lui est venue.

En 1992, J. K. Rowling épouse un journaliste portugais et donne naissance à une petite fille, Jessica, mais elle divorce en 1995 et revient vivre près de sa sœur à Édimbourg en Écosse.

Les temps sont durs et Rowling doit faire face à des difficultés financières pendant qu’elle finit l’écriture du premier volet de Harry Potter. 

Elle a commencé à imaginer Harry, lorsqu'elle était dans le train pour aller à Londres, en revenant de Manchester, au début des années 1990. Le train avait du retard, et n'ayant rien d'autre à faire, et adorant depuis sa plus tendre enfance écrire et raconter des histoires, l'idée lui vint de l'histoire d'Harry Potter. Elle n'avait pas de stylo sous la main, à sa plus grande frustration, mais, pendant quatre heures, petit à petit, lui vint durant son voyage l'histoire du désormais célèbre sorcier. Elle ne cessa d'y penser jusqu'à chez elle et une fois rentrée, s'empressa de coucher sur papier toutes ses idées et d'écrire le premier jet de ce que sera le premier tome des aventures d'Harry Potter: "Harry Potter à l'école des sorciers" et le premier d'une longue saga, comme on le sait.

Chose amusante d'ailleurs, son train arrivait en plus à la gare de King's Cross, là où le Poudlard Express part pour Poudlard, ce n'est donc pas un hasard si J.K Rowling a décidé de mettre le train en partance de cette gare, ayant eu l'idée de son histoire dans un train y arrivant.
Une fois son manuscrit achevé, et après quelques refus, l’éditeur Bloomsbury lui fait une offre, en 1996.

Elle a publié également , sous le pseudonyme de Robert Galbraith, "Une place à prendre" (The Casual Vacancy, 2012), "L'Appel du coucou" (2013), "Le Ver à soie" (2014).

site officiel:
http://www.jkrowling.com/fr_FR/

Voir les commentaires

Le voyage de Nina, Frédérique Deghelt

15 Janvier 2015, 09:13am

Publié par Kincaid

Titre : Le voyage de Nina

Auteur : Frédérique Deguelt

Edition : Livre de poche

Nb de pages : 259p

Genre : Romans contemporains

Elle s'appelle Nina, comme la chanteuse de jazz Nina Simone. Elle est la little blue girl de ses parents artistes. La vie est une fête jusqu'à leur disparition dans un accident d'avion. Placée chez des grands-parents qu'elle ne connaissait pas, Nina décide l'impossible : s'enfuir et attendre d'avoir la majorité pour revenir. Après tout, elle a depuis toujours voyagé avec son père et sa mère ! Mais entre le voyage insouciant avec deux adultes et la fugue d'une mineure recherchée par les gendarmes, il y a un monde...

Mon avis :

Je sors de mes sentiers battus habituels avec ce livre "Le voyage de Nina" que l'on m'a prêté. Je dois dire que ni le résumé ni la couverture ne m'attirait et je ne l'aurais pas acheté spontanément : de plus, je ne connaissais pas l'auteur même s'il semblerait que l'un de ses précédents livre "La vie d'une autre" semble avoir connu un certain succès.

L'histoire de nina est très émouvante : après la mort tragique de ses parents, elle refuse d'aller vivre chez ses grands-parents qui avaient renié son père et fugue vers l'Espagne. Un très beau voyage initiatique, raconté avec beaucoup de poésie et d'image. Une invitation au voyage qui fait rêver et qui donne envie de prendre son sac à dos et de partir à l'aventure. Ce que je regrette, c'est que le parcours de Nina est trop romancé pour être vraiment réel. Sans soutien et sans argent, son voyage se passe sans heurt ou quasiment pas : or, pour un tel voyage on s'attendrait à plus de problèmes... le monde est dur et cruel, non ?

Mon passage préféré reste son premier amour ! Je ne comprend pas pourquoi malgré l'intensité de ses sentiments, elle continue sa route vers l'Afrique où au final rien ne l'attend vraiment, comme si elle fuyait tout ce qui serait susceptible de l'ancrer dans un endroit.

Note : 3/5

Quelques mots sur l'auteur : Frédérique Deguelt

Frédérique Deghelt est une romancière, journaliste, réalisatrice de télévision.

Elle est écrivain à temps plein depuis 2009.

Frédérique Deghelt a publié en 1995, aux éditions Sauret, un premier roman, "Mistinguett, La valse renversante". 

S'en suivent : "Je porte un enfant et dans mes yeux l'étreinte sublime qui l'a conçu" (2007), "La vie d'une autre" (2007), "La grand-mère de Jade" (2009), "Le cordon de soie" (2011).

La Vie d'une autre est porté au cinéma par Sylvie Testud , en 2012, avec Juliette Binoche et Mathieu Kassovitz. 

 

Voir les commentaires

Le hobbit 3 : la bataille des cinq armées

14 Janvier 2015, 08:18am

Publié par Kincaid

Le hobbit : la bataille des cinq armées

Réalisé par Peter Jackson

Sortie nationale le 10 Décembre 2014

 

Atteignant enfin la Montagne Solitaire, Thorin et les Nains, aidés par Bilbon le Hobbit, ont réussi à récupérer leur royaume et leur trésor. Mais ils ont également réveillé le dragon Smaug qui déchaîne désormais sa colère sur les habitants de Lac-ville. A présent, les Nains, les Elfes, les Humains mais aussi les Wrags et les Orques menés par le Nécromancien, convoitent les richesses de la Montagne Solitaire. La bataille des cinq armées est imminente et Bilbon est le seul à pouvoir unir ses amis contre les puissances obscures de Sauron.

Mon avis :

Après un second opus plutôt décevant, je ne pouvais pas passer à côté de la fin de cette trilogie. Surtout que la bande-annonce était plutôt alléchante !

 

Verdict ? Un troisième opus qui remplit toutes ses promesses : on a de l'action, des effets spéciaux a gogo, de l'amour, un peu de folie et un hobbit cambrioleur... le tout donnant un mélange explosif qui nous scotche au fauteuil pendant toute la durée du film.

 

Le réalisateur multiplie les clins d'oeil à la trilogie des Seigneurs des anneaux qui se déroulent après la trilogie du hobbit. J'ai adoré même si j'aurais préféré une fin un peu plus fournie : on ressort avec une petite larme au coin des yeux qui ne s'estompt pas par le retour de Bilbo dans la comté.

 

Note : 5/5

Voir les commentaires

Pour que tu ne te perdes pas dans le quartier, Patrick Modiano

13 Janvier 2015, 06:03am

Publié par Kincaid

Titre : POur que tu ne te perdes pas dans le quartier

Auteur : Patrick Modiano

Edition : Gallimard

Nb de page : 160p

Genre : Roman contemporain

- Et l'enfant ? demanda Daragane. Vous avez eu des nouvelles de l'enfant ? - Aucune. Je me suis souvent demandé ce qu'il était devenu... Quel drôle de départ dans la vie... - Ils l'avaient certainement inscrit à une école... - Oui. A l'école de la Forêt, rue de Beuvron. Je me souviens avoir écrit un mot pour justifier son absence à cause d'une grippe. - Et à l'école de la Forêt, on pourrait peut-être trouver une trace de son passage... - Non, malheureusement. Ils ont détruit l'école de la Forêt il y a deux ans. C'était une toute petite école, vous savez...

Mon avis :

Un livre que j'ai choisi plus par curiosité qu'autre chose. Je ne connaissais pas Patrick Modiano et son récent Prix Nobel m'a donné envie de découvrir un de ses romans, du coup j'ai pris "Pour que tu ne te perdes pas dans le quartier".

 

Quelle déception !

 

Si le début semblait prometteur avec l'histoire d'un écrivain qui reçoit un drôle de coup de fil d'une personne ayant retrouvé son carnet d'adresse. Très vite, cette personne devient étouffante et un malaise s'installe en faisant remonter à la surface de vieux souvenirs au sujet d'une enquête dont l'écrivain n'a aucun souvenir. A partir de là, ça devient extrêmement brumeux avec une multitude de personnages dont on ne voit pas l'intérêt, une intrigue qui par dans tous les sens : je n'ai pas réussi à comprendre où l'auteur voulait nous amener et je me suis ennuyée. Heureusement, le roman est court sinon je l'aurais abandonné.

Peut-être que je n'ai pas choisi le bon livre de sa bibliographie, j'en essaierai sûrement un autre en espérant faire une meilleure pioche.

 

Note : 1/5

 

Quelques mots sur l'auteur : Patrick Modiano

Patrick Modiano est un écrivain français.

Il est né d'un père juif italien (Albert Modiano) et d'une mère belge flamande, débarquée à Paris en 1942 pour tenter sa chance comme comédienne.

Il fait ses études à l'école du Montcel à Jouy-en-Josas, au collège Saint-Joseph de Thônes (Haute-Savoie), puis au lycée Henri-IV à Paris. Ayant pour professeur particulier de géométrie Raymond Queneau, un ami de sa mère qu'il rencontre alors qu'il a quinze ans, il décroche son baccalauréat à Annecy, mais n'entreprend pas d'études supérieures.

Sa rencontre avec l'auteur de Zazie dans le métro est cruciale. Introduit par lui dans le monde littéraire, Patrick Modiano a l'occasion de participer à des cocktails donnés par les éditions Gallimard. Il y publiera son premier roman en 1967, 'La Place de l'Étoile' (qui sera couronné du prix Roger Nimier), après en avoir fait relire le manuscrit à Raymond Queneau. À partir de cette année, il ne fait plus qu'écrire.

En 1970 Patrick Modiano épouse Dominique Zehrfuss. De cette union naîtront deux filles, Zina (1974) et Marie (1978).

En 1978 'Rue des boutiques obscures' a reçu le Prix Goncourt.

En 2000, il reçoit le Grand prix de littérature Paul-Morand pour l'ensemble de son œuvre.

Auteur, à la sensibilité écorchée, d’une trentaine d’ouvrages - notamment ‘Remise de peine’, ‘Voyage de noces’, ‘Chien de printemps’, ‘Des inconnues’, ‘Accident nocturne’, ‘Un pedigree’… -, il publie en 2007 ‘Dans le café de la jeunesse perdue’, roman portant sur le Paris des années 1960. Patrick Modiano est aujourd’hui reconnu comme l’un des écrivains les plus talentueux de sa génération. Il a par ailleurs signé les scénarios de quelques films. 

En 2014, à l'âge de 69 ans, il reçoit le prix Nobel de littérature et devient ainsi le 15ème auteur français à recevoir cette distinction. 

Voir les commentaires

The Red Headed league, Arthur Conan Doyle

9 Janvier 2015, 07:44am

Publié par Kincaid

Titre : The Red Headed League

Saga : The adventure of Sherlock Holmes #2

Auteur : Arthur Conan Doyle

Lecture VO

 

In The Redheaded League, Holmes is engaged upon two seemingly unrelated cases, a daring bank robbery and the disappearance of a pawnbroker's assistant. Using minute details of the small mystery, he is able to solve the larger one. "Depend upon it," says Holmes to Watson in A Case of Identity, "there is nothing so unnatural as the commonplace." Holmes is as fascinated by the story of a common young woman whose groom has vanished on the way to the altar as he has been by the woes of kings. He sharpens his powers of detection by putting together scattered facts to form a powerful and unexpected accusation. Holmes tells Watson about one of his first cases, The Musgrave Ritual; one that helped make him famous. Two servants of an English nobleman disappear. By following a trail of obscure clues left behind in an old parchment, Holmes discovers the crown of a former King of England.

Mon avis :

The Adventure of Sherlock Holmes 2

 

Je poursuis ma lente exploration de l'œuvre de Sherlock Holmes avec cette histoire totalement surprenante sur un mystérieux club de rouquins ! J'ai eu un peu de mal à lire cette histoire au début, bon c'est vrai que je l'avais commencé dans le bus et que j'avais un peu la tête ailleurs. Une fois au calme, j'ai repris ma lecture et je dois dire que j'ai tout de suite mieux compris de quoi il s'agissait. Certaines trames de l'histoire sont si diffuses dans l'intrigue qu'il était parfois difficile de les repérer mais c'était obligatoire pour comprendre toute l'enquête.

 

Encore une fois, on retrouve Sherlock Holmes tout excité par une nouvelle enquête, qui éveille son attention et demande à Watson de participer à l'enquête sans qu'il sache que Sherlock a déjà tout compris. Un mystérieux club ouvert seulement aux hommes roux, qui recherche un nouveau membre pour un job assez farfelu (réécrire des pages de l'encyclopédie) pour une somme hebdomadaire très élevée (au vu du travail). Un travail qui intrigue notre victime Mr Wilson, qui décide sur les conseils de son assistant de s'y présenter. Il est admis et après seulement quelques semaines de travail, le club est dissous !

 

Une enquête tout à fait intéressante que j'ai eu plaisir à découvrir !

 

Note : 4/5

 

Voir les commentaires

Le Septième fils

7 Janvier 2015, 17:58pm

Publié par Kincaid

Le Septième fils

Réalisé par
Avec  

 

Sortie Nationale le 17 décembre 2014

Une époque enchantée, où les légendes et la magie ne font qu'un…L’unique guerrier survivant d'un ordre mystique part en quête d'un héros prophétique doté d’incroyables pouvoirs, désigné par la légende comme étant le dernier des Sept Fils.
Le jeune héros malgré lui, arraché à la vie tranquille de fermier qu'il menait jusqu'à présent, va tout quitter pour suivre ce nouveau mentor rompu au combat. Ensemble ils tenteront de terrasser une reine d’autant plus maléfique qu’elle a levé contre le royaume une armée d'assassins redoutables aux pouvoirs surnaturels.

Mon avis :

 

Ayant particulièrement aimé le livre "L'apprenti épouvanteur", j'avais hâte de voir ce que le film allait donner ! Le film s'inscrit comme une libre adaptation de l'histoire pourtant elle lui reste fidèle sur le fond. Les effets spéciaux sont à couper le souffle, on en prends plein les mirettes du début à la fin.

Le scénario bat un peu de l'aile par endroit mais l'esthétisme des décors vaut le coup d'oeil. Finalement, je ressors convaincue de cette adaptation qui m'a donné envie de me replonger dans les autres tomes de la saga.

 

Note : 4/5

Voir les commentaires

Odette Toulemonde et autres histoires, Eric-Emmanuel Schmitt

6 Janvier 2015, 07:12am

Publié par Kincaid

 

Titre : Odette Toulemonde

Auteur : Eric-Emmanuel Schmitt

Editions : Livre de poche

Nb de page : 212p

Genre : Nouvelles

« Cher monsieur Balsan,
Je n'écris jamais car, si j'ai de l'orthographe, je n'ai pas de poésie. Or, il me faudrait beaucoup de poésie pour vous raconter l'importance que vous avez pour moi. En fait, je vous dois la vie. Sans vous, je me serais tuée vingt fois.
Odette »
La vie a tout offert à l'écrivain Balthazar Balsan et rien à Odette Toulemonde. Pourtant, c'est elle qui est heureuse. Lui pas. Leur rencontre fortuite va bouleverser leurs existences. Huit récits, huit femmes, huit histoires d'amour. De la petite vendeuse à la milliardaire implacable, de la trentenaire désabusée à une mystérieuse princesse aux pieds nus en passant par des maris ambigus, des amants lâches et des mères en mal de filles, c'est une galerie de personnages inoubliables qu'Eric-Emmanuel Schmitt poursuit avec tendresse dans leur quête du bonheur.

Mon avis :

 

Eric-Emmanuelle Schmitt est un auteur que je ne connais pas beaucoup puisque je n'ai lu qu' "Oscar et la Dame en rose" qui m'avait particulièrement ému. J'avais donc hâte de découvrir ce recueil de nouvelles dont j'avais entendu beaucoup de bien.

 

Que dire ? Chaque nouvelle a été un ravissement ! L'écriture de l'auteur invite au voyage par sa fluidité et sa profondeur. On découvre des parts de vie et le temps de quelques pages on se laisse submerger. Bien sûr, l'histoire d'Odette et de son auteur préféré est la plus longue et sûrement la plus émouvante puisqu'elle met en scène un écrivain à la dérive qui va reprendre goût à la vie grâce à une fan qui considère chacun de ses romans comme une perle de bonheur et de bonne humeur. Qui n'a pas déjà ressenti ça pour un livre ?

 

Parmi les autres histoires, j'ai beaucoup aimé celle de Wanda qui fait preuve de générosité pour un vieil homme qui fut la victime de son égoïsme d'adolescente ou encore l'histoire du tableau Picasso. Pour celle-ci, je me doutais un peu de la fin mais ça ne m'a pas empêcher d'apprécier le parcours de cette femme dont les mensonges d'un homme l'ont amené à devenir aigrie et suspicieuse envers tout le monde.

 

Un recueil de nouvelles qui a été un véritable coup de cœur ! 

 

Note :

 

Quelques mots sur l'auteur : Eric-Emmanuel Schmitt

 

En une dizaine d’années, Eric-Emmanuel Schmitt est devenu un des auteurs francophones les plus lus et les plus représentés dans le monde. 

Né en 1960, normalien, agrégé de philosophie, docteur, il s’est d’abord fait connaître au théâtre avec Le Visiteur, cette rencontre hypothétique entre Freud et peut-être Dieu, devenue un classique du répertoire international. Rapidement, d’autres succès ont suivi : Variations énigmatiques, Le Libertin, Hôtel des deux mondes, Petits crimes conjugaux, Mes Evangiles, La Tectonique des sentiments… Plébiscitées tant par le public que par la critique, ses pièces ont été récompensées par plusieurs Molière et le Grand Prix du théâtre de l’Académie française. Son œuvre est désormais jouée dans plus de quarante pays.

Il écrit le Cycle de l’Invisible, quatre récits sur l’enfance et la spiritualité, qui rencontrent un immense succès aussi bien sur scène qu’en librairie : Milarepa, Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran, Oscar et la dame rose et L’Enfant de Noé. Une carrière de romancier, initiée par La Secte des égoïstes, absorbe une grande partie de son énergie depuis L’Evangile selon Pilate, livre lumineux dont La Part de l’autre se veut le côté sombre. Depuis, on lui doit Lorsque j’étais une œuvre d’art, une variation fantaisiste et contemporaine sur le mythe de Faust et une autofiction, Ma Vie avec Mozart, une correspondance intime et originale avec le compositeur de Vienne. Deux recueils de nouvelles se sont ajoutés récemment: Odette Toulemonde et autres histoires, 8 destins de femmes à la recherche du bonheur, est inspiré par son premier film tandis que la rêveuse d'Ostende est un bel hommage au pouvoir de l'imagination. 

En 2006 il écrit et réalise son premier film: Odette Toulemonde. (Sortie le 7 février 2007)

Amoureux de musique, Eric-Emmanuel Schmitt a également signé la traduction française des Noces de Figaro et de Don Giovanni. Toujours curieux, il ouvre en permanence de nouvelles portes, tend de nouveaux miroirs, pour notre plus grand plaisir.

Il vit à Bruxelles et toutes ses œuvres en français sont éditées par Albin Michel. 

Voir les commentaires

Lundi 5 janvier 2015

5 Janvier 2015, 07:00am

Publié par Kincaid

Bonne année 2015 !!!!!

 

Ce que j'ai lu la semaine dernière :

 

Ce que je lis :

 

Je me suis lancée le défi de lire plus de classiques en 2015 et j'ai choisi Alexandre Dumas !

 

Ce que je lirai ensuite (en parallèle du Comte de Monte-cristo ) :

Voir les commentaires

Les séries 2015 les plus attendues #TFSA

3 Janvier 2015, 08:19am

Publié par Kincaid

 

 

 

 

Le Top Séries Addict se porte cette semaine sur

Les séries les plus attendues en 2015

 

Choix difficile ! En général, j'attends d'avoir la saison entière avant de commencer une série parce que quand j'aime, je déteste avoir à attendre des lustres pour connaître la suite. Cependant certaines séries m'ont tapé dans l'oeil, notamment :

Bien obligé ! Breaking Bad est The série que j'ai adoré alors c'est sûr que je regarderai le spin off.

Là, je l'avoue honteusement, je suis victime de la publicité abusive de Netflix pour cette série !

Une série découverte sur le blog de A lost critic ! J'ai hâte de voir ce que ça va donner, j'aime beaucoup cette actrice !

Une des séries que j'ai le plus aimé ! Mais c'est inhumain d'avoir diffusé la moitié de la saison en septembre et qu'il faille attendre jusqu'en avril 2015 pour savoir la suite !

 

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 > >>