Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Kincaid

Antigone, Sophocle

8 Septembre 2011, 19:35pm

Publié par Kincaid


Couverture Antigone

 

 

 

Résumé :

 

                             La pièce Antigone commence au moment où les deux filles d'OEdipe, Antigone et Ismène, apprennent que Créon, roi de Thèbes, vient d'interdire l'enterrement de Polynice, leur frère, pour le punir d'avoir combattu contre sa patrie. Mais Antigone transgresse ce décret. Créon et Antigone incarnent deux idées de la communauté, deux conceptions de la loi, deux versions du sacré. Au coeur du conflit tragique, la vérité humaine et politique de la communauté est liée au sens que les vivants donnent à la mort.


Mon avis :

                            

                               Une tragédie saisissante dont la lecture ne m'a pas laissé indifférente !

J'avais un peu peur de m'attaquer à cette pièce, pas étonnant quand on est face à une oeuvre écrite dans l'Antiquité et qui a traversé les âges ! Néanmoins mes peurs initiales se sont vites envolés, le texte s'est révélé accessible et très plaisant à lire !

                               Je connaissais déjà l'histoire d'Antigone pour avoir lu la version d'Anouilh quand j'étais au lycée et j'ai été ravie de me replonger dans le destin hors du commun de cette jeune fille. Pour ceux qui ne connaissent pas, un petit rappel de l'histoire : une bataille vient de s'achever à Thèbes, Antigone pleure ses deux frères Eteocle et Polynice morts au combat mais hélàs Créon le roi, a énoncé une loi interdisant à Antigone d'enterrer un de ses frères : en effet, Eteocle qui s'est battu pour la cité sera enterré en héros mais Polynice qui a combattu contre Thèbes est interdit de sépulture, ne sanction très grave quand on sait  que dans les moeurs grecques, priver un mort de sépulture c'était le condamner à errer cent ans sur les bords du Styx en proie au pire tourment ! Antigone ne peut se résoudre à cela et part seule, sa propre soeur l'ayant abandonné, enterré Polynice mais la garde royale la surprend en train d'accomplir son forfait. Antigone est amenée devant Créon, qui rend une décision implacable : Antigone est condamnée à mourir alors même qu'elle devait épouser le fis de Créon, Hémon.

                              Une belle histoire qui parle d'amour fraternel, du destin ... les sentiments des personnages sont magnifiquements décrits et très émouvants : le lecteur se laisse facilement entraîner !

                              La pièce se lit très rapidement ce que je déplore, on n'a pas vraiment le temps de s'attacher au personnage, hors la version d'Anouilh m'avait vraiment marqué, je me souvenais même du nom des personnages ! Du coup, je pense que la relecture de l'Antigone d'Anouilh s'impose pour pouvoir faire une comparaison convenable !

                             Un classique du théâtre !

 

Note :

 

mod article4936025 1

 

6/20

Commenter cet article

kllouche 14/01/2013 22:27

Je suis complètement d'accord pour dire que les traductions modernes sont accessibles à tout le monde ! Je suis contente qu'on ne soit plus obligés de se farcir les vieilles éditions avec un
langague très très soutenu!

Personnellement, je préfère les comédies antiques qui me font vraiment rire. Là, il y a beaucoup de morts et ça devient déprimant à force...

Kincaid 26/01/2013 18:25



C'est vrai ! Il faut que je relise la version d'Anouilh pour pouvoir faire une comparaison objective mais je suis d'accord avec toi !