Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Kincaid

Je suis la reine, Anna Starobinets

21 Juillet 2013, 02:07am

Publié par Kincaid

Couverture Je suis la reine

 

      Résumé :

Maxime, sept ans, vit avec sa soeur et leur père à Moscou. Bientôt des transformations déconcertantes s'opèrent chez le petit garçon. De quel hôte est-il devenu la proie? Les "histoires inquiétantes" de ce recueil font évoluer des personnages poignants dans une Russie contemporaine sombre et absurde. Ici, un employé de bureau développe des sentiments troubles pour une denrée moisissant au fond d'un réfrigérateur. Là, un dresseur de chiens se réveille dans un train à côté d'une femme qu'il n'a jamais vue mais dit être son épouse, et qu'il devra apprendre à aimer... D'une plume extraordinairement poétique, "Je suis la reine" brouille les frontières entre réel et imaginaire et offre une représentation saisissante de la folie et de l'horreur quotidiennes.

 

Mon avis :


Je fais toujours un blocage quand il s'agit de faire un article sur un recueil de nouvelles car je trouve difficile de m'immerger dans des histoires aussi courtes qui laissent le lecteur pantelant et parfois un peu déboussolé d'une fin aussi prématurée. Mais le gros avantage de ce type de livres c'est qu'on peut cerner assez rapidement le talent d'un écrivain par les différents tableaux qu'il dépeint et c'est ce que j'ai ressenti avec le recueil d'Anna Starobinets.

 

On y trouve des histoires plus ou moins longues mais chacune possède une empreinte caractéristique qui marquera le lecteur pour longtemps : des histoires terrifiantes, d'autres dérangeantes ou carrément surprenantes, chacune d'entre elles se déroulent dans une atmosphère étrange que l'on découvre petit à petit au fil des pages jusqu'à ce que la lumière fasse jour dans notre esprit et là on se retrouve surpris, fasciné ou encore choqué.

 

Car les histoires racontées par Anna Starobinets sont de la même trame que celle de Stephen King, ce qui m'a évidemment ravi mais qui sera peut-être moins au goût de lecteurs plus sensibles qui n'affectionnent pas autant les romans d'horreurs et autres lectures cauchemardesques.

 

Note : 

http://nsa34.casimages.com/img/2013/03/01/mini_130301045122616775.jpg

 

Quelques mots sur l'auteur : Anna Starobinets

Anna Starobinets (Анна Старобинец), journaliste et scénariste, vit à Moscou. Son tout premier ouvrage, Je suis la Reine (2005), sélectionné pour le Prix national du best-seller, l’a imposée comme la reine russe de l’horreur. Les mondes troublants qu’elle crée et la sobriété de sa plume la placent dans la lignée d’auteurs tels que Kafka, Stephen King ou encore Gogol. Elle est traduite en anglais, italien, espagnol, suédois, polonais et bulgare.

Commenter cet article

Luna 25/07/2013 14:12

Rien que la couverture est flippante !

Kincaid 28/07/2013 08:36



C'est vraiment représentatif du contenu du livre !



melliane 21/07/2013 12:00

j'ai aussi du mal avec les anthologies, j'en lis de temps en temps mais ce n'est pas mon truc préféré...

Kincaid 22/07/2013 20:56



Contente de ne pas être la seule à faire un blocage dessus !



Mia 21/07/2013 07:27

Tu me tentes, j'ai déjà lu quelques avis positifs, si je le croise, je lui saute dessus mdr !!! Bises !

Kincaid 22/07/2013 20:56