Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Kincaid

La liste de mes envies, Grégoire Delacourt

11 Février 2012, 18:49pm

Publié par Kincaid

Couverture La liste de mes envies

 

La liste de mes envies, Grégoire Delacourt

Editions JC Lattès

220 pages

 

 

 

Résumé :

 

                          Jocelyne, dite Jo, rêvait d’être styliste à Paris. Elle est mercière à Arras. Elle aime les jolies silhouettes mais n’a pas tout à fait la taille mannequin. Elle aime les livres et écrit un blog de dentellières. Sa mère lui manque et toutes les six minutes son père, malade, oublie sa vie. Elle attendait le prince charmant et c’est Jocelyn, dit Jo, qui s’est présenté. Ils ont eu deux enfants, perdu un ange, et ce deuil a déréglé les choses entre eux. Jo (le mari) est devenu cruel et Jo (l’épouse) a courbé l’échine. Elle est restée. Son amour et sa patience ont eu raison de la méchanceté. Jusqu’au jour où, grâce aux voisines, les jolies jumelles de Coiff’Esthétique, 18.547.301€ lui tombent dessus. Ce jour-là, elle gagne beaucoup. Peut-être.

 

Mon avis :

 

                            Je tiens tout d'abord à remercier Livraddict et les éditions JC Lattès pour m'avoir fait découvrir ce petit bijou de littérature !

                            Je l'ai dévoré en un après midi, c'est pour dire à quel point il m'a plu !

 

                           "Si vous gagnez 18 millions d'euros, que feriez-vous ?",

 

                            Cette question tout le monde se l'est posé au moins une fois dans sa vie : on a tous des rêves que l'on a jamais réalisé ou que l'on a dû laisser tomber faute de moyens : Jocelyne est dans ce cas, pour aider son père malade, elle a dû renoncer à ses rêves de jeunes filles et s'est construit une vie, somme toute, assez banale. Une jolie petite vie avec son mari Jocelyn, leurs enfants Romain et Nadine et un petit ange qui est parti bien trop tôt. Bien sûr, la vie n'a pas été rose tous les jours, il a fallu affronter le deuil, la maladie, la souffrance mais malgré les épreuves Jocelyne a su sortir de tout ça : aujourd'hui elle tient une mercerie, écrit sur un blog qui connait un succès grandissant, et sa vie avec Jo la comble de bonheur même si leurs enfants devenus grands ont quitté le foyer familial.

                            Tout aurait pu continuer ainsi, mais un jour, elle gagne 18 millions d'euros et si tout venait à basculer ?

Dès les premières pages, j'ai été transportée par le style d'écriture de l'auteur : des phrases courtes, beaucoup de ponctuations créant un rythme rapide qui entraîne le lecteur page après page sans voir le temps passé. De plus, le savant mélange de pensées, de dialogues et de scènes de la vie quotidienne enrichissent la lecture et ne perd pas le lecteur dans la monotonie d'un récit sur la vie quotidienne de Jocelyne.

                             Il est impossible de ne pas s'attacher au personage de Jocelyne Guerbette : elle fait toujours passé son bien être après celui de son père, de son mari, ou de ses enfants. Elle est toujours là pour aider une personne dans la détresse et fait preuve d'une grande humilité quand on lui rappelle ses bontés.

                            De plus, elle adore la lecture et tient un blog sur une de ses passions : la mercerie : deux raisons qui, au départ, m'avait attiré pour découvrir ce livre et qui m'ont permis, au fil de ma lecture, de me sentir plus proche de ce personnage.

                            J'ai été bluffée par la façon dont l'auteur a su dépeindre toute la finesse et la sensibilité de ce personnage féminin et j'avoue que je me suis fait avoir comme une bleue par le retournement de situation au milieu du roman : j'avais imaginé plusieurs scénario mais pas celui écrit par l'auteur ce qui m'a fait tourné les pages avec encore plus de frénésir pour voir comment les protagonistes allaient réagir.

                            La fin du roman m'a tout d'abord étonné et un peu déçu car je m'étais attachée à Jocelyne et son évolution ne cadrait pas avec ce que j'aurais voulu pour elle, mais, après réflexion et connaissant le personnage c'était la seule voie possible pour montrer ce que dit le dicton populaire à savoir que "L'argent ne fait pas le bonheur" !

                            Autre point du roman que j'ai adoré c'est qu'il nous fait réfléchir sur plein de sujet d'actualité : l'engouement pour les jeux de hasard, la cupidité des hommes, notre société de consommation qui nous pousse à avoir tout, tout de suite comme si le bonheur résidait dans un objet !

 

                            Un très beau roman, magnifiquement écrit dont je conseille vivement la lecture. Pour ma part, je n'ai qu'une hâte c'est de découvrir le premier roman de Grégoire Delacourt "L'écrivain de la famille".

 

 

Note : 6b45701f

 

Commenter cet article

nanet 25/02/2012 15:43

Je ne sais pas trop ce que je ferais de 18 millions... mais j'avoue que j'aurais comme Jo des doutes, des craintes. Trop de gens avides risqueraient tout d'un coup de venir toquer à ma porte (je
n'ai plus de sonnette ^^). Pour la fin, je suis comme toi persuadée qu'il en pouvait y en avoir de meilleure. Je n'imagine pas Jo partir faire le tour du monde, en tailleur Channel. Et puis, elle a
bien dit que l'actrice qui sortait du magasin n'avait pas l'air très heureuse...

Biz, nanet

Kincaid 27/02/2012 10:17



Tout à fait d'accord avec toi ! J'ai été agréablement surprise par ce livre ! L'écriture m'a ravi et m'a fait le dévorer en très peu de temps! 



Cajou 19/02/2012 12:59

Je viens de le lire et le chroniquer alors je fais un peu le tour des billets pour comparer les ressentis :)
Comme toi, j'ai vraiment apprécié l'écriture de ce roman et toute la réflexion qu'il nous offre sur "L'argent ne fait pas le bonheur" ou plus exactement comme Jocelyn le dit "l'argent ne fait pas
l'amour"... Vraiment une jolie découverte !
Au plaisir de te lire ^^

Kincaid 24/02/2012 11:32



Une très jolie surprise !contente qu'il t'ait plu aussi !