Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Kincaid

La vie très privée de Mr.Sim, Jonathan Coe

30 Avril 2012, 17:05pm

Publié par Kincaid

Couverture La vie très privée de Mr Sim

 

"La vie très privée de Mr. Sim", Jonathan Coe

Edition Folio

480 pages

 

Résumé :

                          Max Sim, le protagoniste principal, est un antihéros par excellence, voué à l’échec dès sa naissance (qui ne fut pas désirée), poursuivi par l’échec à l’âge adulte (sa femme le quitte, sa fille ne le regarde guère, sinon pour rire sous cape), s’acceptant d’ailleurs en tant qu’échec et y trouvant même une certaine paix : l’absence de lutte, enfin. « Savoir s’accepter » devient l’un de ses mots d’ordre… À force de solitude, il finit par converser avec son GPS au long de ses pérégrinations de commis-voyageur représentant en brosses à dents dernier cri. Il tombe amoureux de cette voix désincarnée, lui imaginant même une personnalité, et les dialogues engagés avec elle partagent le lecteur entre le rire et la compassion.

                           Le drame essentiel réside pourtant dans la relation avec son père, dont il découvre en lisant son journal qu’il était homosexuel et l’a conçu, lui, Max, par accident pourrait-on dire. Mais il va tout de même essayer de se réconcilier avec ce père et même, de lui faire retrouver son ami de cœur, l’extraordinaire Roger S. Un échec là encore, mais l’échec est l’un des ressorts du comique… Jonathan Coe renoue ici avec la veine comique tout en gardant la même complexité, la même précision, la même habileté que dans ses livres précédents. Tout à la fois drôle, bien construit et situé à la pointe du contemporain, le roman procède par mélange de genres, suite d’échos, de souvenirs récurrents, de parallèles, de rappels, pour tenter de cerner la grand interrogation : jusqu’à quel point la vie peut être considérée comme une fiction ?

Mon avis :

 

                            Je tiens tout d'abord à remercier Livraddict et les Editions Folio pour ce partenariat !

 

                            Voilà un moment que j'entends parler de Jonathan Coe sur la blogosphère littéraire et c'est avec plaisir que j'ai profité de ce partenariat pour découvrir cet auteur !

                            Un roman très intimiste qui décortique avec beaucoup de sensibilité les relations humaines dans la société actuelle au travers de la vie de Maxwell Sim, quadragénaire à la vie ratée, qui recherche désespérément à établir des liens avec d'autres personnes. En effet, Mr. Sim s'aperçoit, suite au départ de sa femme et de sa fille, que sa vie se résume à un long moment de solitude : toute sa vie il est passé à côté des liens qu'il aurait pu avoir avec son père (dont il n' a jamais été proche), sa femme, son ami d'enfance Chris....

                            Au fur et à mesure que le roman se déroule, le lecteur est entraîné dans les réflexions de Max sur les échecs de sa vie : suite au départ de sa femme et de sa fille, il a sombré dans la dépression ! Il se sent seul mais au cours de son voyage, il va faire de nombreuses rencontres qui vont lui permettre de découvrir qui il est en mettant à jour certains secrets de son passé.... et ainsi débuter une nouvelle vie !

                            Le personnage de Maxwell Sim m'a beaucoup plu car je n'ai eu aucun mal à m'identifier à ce personnage, à vivre ses moments de solitude... Jonathan Coe a su coucher sur le papier un problème de plus en plus fréquent dans la société, à savoir la solitude des personnes : très fréquent chez les personnes âgées, ce "fléau" touche désormais de plus en plus souvent les catégories les plus jeunes et je trouve que l'auteur a su nous montrer ce que l'on peut ressentir dans ce genre de situation et ça s'articule si parfaitement à notre quotidien que l'on a presque l'impression d'avoir vécu la même chose que Mr.Sim !

                            J'ai beaucoup aimé le voyage de Max à bord de sa Prius : ses longs discours avec Emma (c'est le GPS !), son identification à Donald Crowhurst... et surtout toute ses rencontres étranges qu'il a fait au cours de son voyage : Poppy, le voleur de portable, Miss Erith (j'ai adoré le panache de cette vieille dame !!)...

                            Une très belle découverte qui a su me séduire par l'alternance d'humour insolite, de rebondissements inattendus et d'une réflexion sur la société actuelle au travers de la vie d'un personnage de fiction. En revanche, j'ai été particulièrement étonnée par la fin : je m'attendais à un happy end remplie d'espoir... il y a eu un peu de ça et un peu d'imagination en plus avec la décision sans équivoque de l'écrivain (^_^).

 

 

Note :

Commenter cet article

Ikebukuro 30/04/2012 19:57

C'est un auteur que j'aime beaucoup, découvert avec "Testament à l'anglaise" je l'ai suivi régulièrement et je suis épatée par sa capacité à se renouveler à chaque fois. Ce livre me tente aussi
beaucoup.

Kincaid 01/05/2012 18:22



C'était mon premier Coe et j'ai trouvé que c'était une très belle découverte : je pense que je me laisserais tenter par le "testament à l'anglaise" dans un avenir proche !


Bonne semaine à toi ! J'espère que le bras va mieux ^_^