Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Kincaid

Le malade imaginaire de Molière

21 Juillet 2011, 17:03pm

Publié par Kincaid

Couverture Le malade imaginaire

 

Résumé :

 

                             Argan, malade imaginaire veut marier sa fille Angélique à un médecin pour s'assurer ses soins. Mais c'est compter sans la fulgurance et la vigilance de sa dévouée servante Toinette qui saura tromper son maître pour le bonheur d'Angélique et de Cléante. Les Purgons et les Diafoirus se verront à nouveau ridiculisés sous la plume de Molière qui ici encore réfute la cupidité, l'égoïsme, la bêtise et nous montre simplement les travers des hommes.

 

Mon avis :

 

                               Encore une pièce de théâtre classique que je n'avais jamais lu et que j'ai beaucoup aimé !

Une satire sur la médecine de l'époque et une véritable comédie qui dépeint les extravagances d'un bourgeois obsédé par la maladie : notre "malade imaginaire" s'appelle Argan et ne jure que par les médecins, veuf, il s'est remarié avec  Béline qui simule des soins attentifs, mais n'attend en réalité que sa mort pour pouvoir hériter.

                               Toute la journée d'Argan est rythmée par les prescriptions médicales : saignées, purges, lavements et toutes sortes d'autres remèdes prescrits par des médecins pédants et soucieux de plaire en tout point à leur patient quitte à lui inventer des maux imaginaires et des remèdes tout aussi inutiles.

                               Toinette, la servante, est la seule à avoir la tête sur les épaules et se rendre compte de la supercherie des médecins ou de la femme. Angélique, sa fille, aime Cléante au grand dépit d'Argan. Il préférerait voir sa fille mariée à Thomas Diafoirus lui-même médecin.

                               Pour les tirer d'affaire, Toinette recommande à Argan de faire le mort. Sa femme est appelée par Toinette, et manifeste sa joie d'être débarrassée de son mari devant celui-ci, qu'elle croit mort. Toinette appelle ensuite Angélique, qui manifeste un chagrin sincère de la mort de son père : celui-ci arrête aussitôt son jeu et accepte l'union de sa fille avec Cléante, à la condition que ce dernier devienne médecin. Son frère, Béralde, lui conseille de devenir médecin lui-même, ce qu'il accepte.

                               Une pièce qui prête à rire de part la bouffonnerie des personnages et le comique des situations !

 

Note :

 

2996558679 2 7 T4z2MaCD

Commenter cet article

Malorie 25/07/2011 15:33


Molière est un des rares auteurs de théâtre que j'ai lu et beaucoup aimé. J'ai pas mal de ses oeuvres, il y a quelques années... Si tu cherches de belles pièces de théâtres, je te conseille
"Electre" de Jean Giraudoux (une véritable beauté)...


Kincaid 25/07/2011 21:09



Noté, merci du conseil !


Molière est très agréable à lire !