Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Kincaid

Les jeunes filles et la mort, Michael Genelin

1 Octobre 2011, 18:58pm

Publié par Kincaid

Couverture Les jeunes filles et la mort

 

Résumé :

 

En plein coeur de l'hiver, sur une autoroute verglacée de Slovaquie, un minibus achève de flamber... Six jeunes femmes ont péri dans l'accident. Le commandant Jana Matinova, appelée sur les lieux, reconnaît l'une d'entre elles, devenue prostituée à Bratislava Mais ce qui paraît une affaire banale est en réalité le point de départ d'une enquête qui va mener Jana dans les méandres terrifiants du trafic d'êtres humains, aux quatre coins de l'Europe de Kiev à Strasbourg en passant par Nice et Vienne à la recherche d'un tueur impitoyable, lui-même déterminé à retrouver une jeune et belle russe qu'il veut éliminer. "Les jeunes filles et la mort" est le premier volume de la série des investigations du commandant Jana Matinova, qui plonge avec talent des personnages d'une rare humanité dans des enquêtes policières contemporaines à l'atmosphère tourmentée.

Mon avis :

 

                               Je tiens tout d'abord à remercier les éditions Marabout et Livraddict pour m'avoir permis de découvrir le premier tome des enquêtes de Jana Matinova !

                              Je dois avouer qu'avant de commencer la lecture, je m'attendais à une enquête policière plus ou moins banale sur une série de meurtres... et je me suis bien trompée, ce qui m'a d'ailleurs agréablement surprise !

                               Le début du roman reste assez classique, on découvre les personnages principaux dont Jana Matinova, lieutenant de police en Slovaquie, un meurtre déguisé en accident de la route et puis l'enquête prend forme et impossible d'arrêter de lire.

                               Mon intérêt est en grande partie dû au personnage de Jana Matinova, c'est la première fois que je découvrais un personnage tel que celui-ci : une femme d'âge mûr, lieutenant de police dans un pays en pleine (re)construction : la Slovaquie. L'idée m'a séduite et je me suis vite attachée à ce personnage qui nous dévoile au travers des trames de son enquête, son histoire personnelle dans un pays qui garde des séquelles de l'ancien régime communiste : de sa rencontre avec son futur mari Dano, à la naissance de sa fille Katka... Jana nous raconte comment elle a construit sa vie et sa famille dans la Slovaquie communiste et comment le régime s'est chargé de détruire tout cela. J'adorais ces passages car cela m'a permis d'en apprendre plus sur la Slovaquie, un pays qui est rarement mis en avant et que je ne connaissais pas vraiment : j'ai été choquée de voir que certains corpuscules de police étaient formés à l'espionnage de la population et réprimandait tout comportement nuisible au régime politique en place (ça m'a énormément fait penser à 1984, de Georges Orwell). Mais si Jana m'a tellement plu, ce n'est pas uniquement par son histoire personnelle, mais aussi par son courage, sa tenacité, ses qualités d'enquêtrice. j'ai un petit faible pour le commandant Trokan et ses scènes de ménages qui font sourire !

                             C'est la partie du roman qui m'a surprise et séduite car je dois dire que l'enquête policière ne m'a pas vraiment emballé : on a beaucoup de pistes, des meurtres qui se succèdent et une enquête qui nous promène dans toutes l'Europe sans que je comprenne la raison de tout ses déplacements ! Une bonne partie des meurtres sont mis sur le dos d'un certain Koba, sans preuve satisfaisante à mon goût, et le reste de l'enquête se poursuit sans que je comprenne vraiment les trames profondes de l'histoire et la relation unissant tout les personnages à ses meurtres.

                             Une enquête policière assez floue, sans grand suspense, qui n'a pas su attiré mon attention ! Seul le personnage de Jana m'a vraiment conquis au point de me faire apprécier l'histoire malgré tout !

 

 

 

Note :

 

mod article4936025 1

 

 

17/20

Commenter cet article