Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Kincaid

Outlander T1, A cross of stitch, Diana Gabaldon

13 Mars 2015, 09:01am

Publié par Kincaid

Titre : Outlander T1

Auteur : Diana Gabaldon

Lecture en VO

n 1946, after WWII, a young Englishwoman named Claire Beauchamp Randall goes to the Scottish Highlands with her husband, Frank. She’s an ex-combat nurse, he’s been in the army as well, they’ve been separated for the last six years, and this is a second honeymoon; they’re getting re-acquainted with each other, thinking of starting a family. But one day Claire goes out walking by herself, and comes across a circle of standing stones—such circles are in fact common all over northern Britain. She walks through a cleft stone in the circle….and disappears. Back into 1743, where the first person she meets is a gentleman in an 18th-century army officer’s uniform. This gentleman, Jack Randall, looks just like her husband Frank—and proves to be Frank’s six-times-great-grandfather. Unfortunately, he also proves to be a sadistic bisexual pervert, and while trying to escape from him, Claire falls into the hands of a gang of Highland Scots, who are also trying to get away from Black Jack Randall—though for other reasons.

In order to avoid being handed over to Captain Randall, Claire is obliged to marry one of the young clansmen. So she finds herself trying to escape from Castle Leoch and her Scottish captors, trying to get back to her husband Frank, trying to avoid being recaptured by Captain Randall—and falling in love with Jamie Fraser, the young man she’s been forced to marry. The story rolls on from there…

Mon avis :

 

Eh oui, je l'ai fait ! Lire le Chardon et le tartan en anglais est un challenge personnel que je m'étais fixée et je suis très contente d'y être arrivée non sans aide (merci Frankie pour cette LC). Bon, il faut tout de même dire qu'avoir lu le livre en français aide pas mal car c'est quand même 800 et quelques pages d'aventures fabuleuses qui reprend patrfois le dialecte de ces messieurs écossais et quand on est pas habitué à lire anglais, ça pique les yeux, je vous raconte même pas.

 

Mise à part cela, je n'ai pas grand chose à dire de plus par rapport à mon avis sur le livre en français : c'est la série littéraire qui aura marqué mon été 2014 et j'aimerais beaucoup continuer à lire la saga en anglais mais vu mon niveau c'est un véritable challenge vu la longueur des livres mais j'ai bon espoir de garder ma motivation.

 

Que ne ferait-on pas pour le beau Jamie Fraser  ? En attendant que la deuxième partie de la saison 1 soit diffusé sur Starz, je reprendrai bien un peu d'écossais....

 

Note : 5/5

Voir les commentaires

Moulin Rouge #lefilmdelasemaine

11 Mars 2015, 08:05am

Publié par Kincaid

Moulin Rouge

2001

Réalisé par Baz Luhrmann

 

 

A la fin du XIXe siècle, dans le Paris de la Belle Epoque, Christian, un jeune poète désargenté, s'installe dans le quartier de Montmartre et découvre un univers où se mêlent sexe, drogue et french cancan, mais se rebelle contre ce milieu décadent en menant une vie de bohème.

Il rêve d'écrire une grande pièce, et le peintre Henri de Toulouse-Lautrec est prêt à lui donner sa chance. Celui-ci a besoin d'un spectacle grandiose pour le Moulin Rouge et le poète est embauché pour rédiger le livret de la revue. C'est là qu'il tombe amoureux de la courtisane Satine, la star du prodigieux cabaret...

Mon avis :

Film cultissime par excellence et pourtant je me suis rendue compte que je ne l'avais jamais vu en entier ! IL fallait remédier à cela au plus vite et j'ai succombé à la voix de velours et au minois d'Ewan Mcgregor dès le départ.

 

Le peu que je m'en souvenias ne m'aivait pas préparé à cette explosion de couleurs et de bruits qui m'est bien en évidence le côté cabaret burlesque du siècle dernier où les paillettes et les strass cachent la misère et la pauvreté. Un cadre idéal pour la romance qui se joue entre satine danseuse étoile du Moulin Rouge et Christian, écrivain désargenté, qui voit dans ce lieu tout l'esprit bohème qu'il défend.

 

Je dois vous avouer que je n'aime pas beaucoup Nicole Kidman (principalement parce que plus on avance dans le temps et plus elle prend une tête de requin ah lifting quand tu nous tiens^^) mais je dois dire que j'ai été bluffé par sa prestation et j'ai plus d'une fois versé ma petite larme.

 

La seule chose que j'ai eu envie de faire : arrêter le DVD sur leur baiser final pour ne pas que l'histoire finisse mal. Mais j'aime bien cette fin quand même : ça montre qu'on peut vivre un rêve mais que la réalité nous rattrape toujours.

 

Voir les commentaires

Week-end à 1000

7 Mars 2015, 16:40pm

Publié par Kincaid

 

Nouvelle session du week-end à 1000, je ne pouvais pas passer à côté !

               Cette année, le week end à 1000 fête ses deux ans et Lili à ajouter quelques difficultés pour pimenter ce challenge. On doit donc réaliser trois défis à partir de la liste suivante:

 

  1. Lire un livre qui est dans votre PAL depuis plus d'un an. 
  2. Relire un livre
  3. Lire un classique
  4. Lire un livre de plus de 500 pages
  5. Commencer une série
  6. Finir une série
  7. Lire un tome 2
  8. Lire un minimum de trois livres
  9. Découvrir un auteur qui vous fait envie
  10. Terminer une lecture laisser en pause depuis trop longtemps
  11. Lire un livre dont le titre commence par la première lettre de votre prénom
  12. Faire une LC avec un ou plusieurs participants
  13. Lire 4 livres qui représente chacun un des éléments (eau, feu, air, terre)
  14. Lire un livre qui a été adapté au cinéma
  15. Lire un livre écrit par un auteur qui a le même prénom que vous
  16. Lire un livre dont le narrateur est une fille
  17. Lire un livre dont le narrateur est un garçon
  18. Lire un livre qui comporte le mot livre dans son titre
  19. Lire un livre de moins de 100 pages
  20. Lire un livre choisi par un autre candidat
  21. Lire un livre dont le héros ou l’héroïne s'appelle comme vous
  22. Lire un livre qui se situe dans le passé
  23. Lire un livre qui se situe dans le futur
  24. Lire un livre qui a été écrit l'année de votre naissance
  25. Lire un livre emprunté
  26. Lire un livre dont tout le monde parle. 

 

Pour le week-end, j'ai choisi :

  • Jeux de fauves, Laurelle K. Hamilton (603p)

Ce qui répond aux conditions 4) Lire un livre de plus de 500p et 6) Finir une série

 

  • Le guerrier sauvage, Vonda Sinclair

Une nouvelle série écossaise qui me tente depuis un moment. Ce qui correspond aux conditions 5) Commencer une série et 22) un livre qui se situe dans le passé

 

  • Le guerrier indomptable, Vonda Sinclair

La suite du guerrier sauvage qui répond au 7) commencer un tome 2 et 8) Lire un minimum de trois livres

 

  • Ni d'Eve ni d'Adam, Amélie Nothomb

Cela fait plus d'un an que le livre traîne dans ma PAL (1) et j'ai très envie de le découvrir avant la sortie du film. Et il fait moins de 100pages. (19)

 

Mon suivi lecture :

 

Vendredi 6 Mars 2015 :

20h : A peine rentré du boulot, je me jette sur ma lecture ! Je commence par "Jeux de fauves" : cela fait bien longtemps que j'avais délaissé les aventures d'Anita Blake et j'avais hâte de retrouver le beau Jean-Claude.

23h : J'ai du mal à garder les yeux ouverts... la faute à ma lecture passablement ennuyeuse, déjà 150 pages lues et il ne se passe pas grand chose. Les dialogues s'étirent en longueur et l'absence d'action est un peu ennuyante.

 

Samedi 7 Mars :

12h30 : Après la semaine que je viens de passer, j'avais bien besoin d'une bonne grasse matinée et je recommence le challenge un peu tard !

 

16h : Je poursuis ma lecture de "Jeux de fauve", j'en suis à la moitié du roman et on en est quasiment au même point que hier à part un coup de fil de Jean-Claude qui m'a tenu en haleine, je m'ennuie ferme.

 

00h : J'ai fini "Jeux de fauves" mais je  n'ai pas du tout aimé cette lecture : c'était long, l'intrigue est bouclé en un petit chapitre alors qu'on passe 500 pages à poireauter et il n'y a même pas de Jean-Claude pour me faire un peu fantasmer. Du coup, j'étais fortement déçue de cette lecture mais je ne voulais pas laisser Anita Blake alors je me suis lancée dans "Flirt", une petite nouvelle bien sympathique qui nous fait redécouvrir le métier de réanimatrice d'Anita. Et ensuite, j'ai attaqué "Coups de feu" le tome 19 de la saga.

 

Dimanche 8 Mars :

10h : Je reprends ma lecture de "Coups de feu", je me régale, j'ai retrouvé tout mes personnages préférés !!!!

Voir les commentaires

Harry Potter and the chamber of secrets, J.K.Rowling

6 Mars 2015, 08:27am

Publié par Kincaid

Harry Potter and the chamber of secrets

J.K. Rowling

Lecture en VO

Une rentrée fracassante en voiture volante, une étrange malédiction qui s'abat sur les élèves, cette deuxième année à l'école des sorciers ne s'annonce pas de tout repos ! Entre les cours de potion magique, les matches de Quidditch et les combats de mauvais sorts, Harry trouvera-t-il le temps de percer le mystère de la Chambre des Secrets ? Un livre magique pour sorciers confirmés.

Mon avis :

Je poursuis mon exploration du monde d'Harry Potter en VO : j'avoue que j'ai un peu trainé sur la fin du deuxième tome avec les partiels et le début du stage, c'était dur de se remettre dans la lecture et j'avais pas forcément envie de lire en anglais.

Un deuxième tome encore meilleur que le premier avec un début de roman qui démarre sur les chapeaux de roues avec l'arrivée très remarquée d'Harry et Ron à bors d'une voiture volante et surtout la découverte de Dobby, l'elfe de maison.

Encore une fois, je suis contente de contaster les progrès que j'ai fait en anglais depuis ces derniers mois, je ne me jette presque plus sur le dictionnaire et je trouve que j'avance bien plus vite dans mes lectures. je ne me sens pas encore capable de lire de gros pavé mais je m'en sors bien avec les romans pour adolescents alors je pense continuer.

Je ne parlerai pas plus avant du roman, tout le monde le connait ! Bien que je le trouve plus sombre que le précédent entre les attaques, les histoires de meurtres et le démoniaque Tom Jedusor que l'on découvre plus avant.

Un classique à mettre entre toutes les mains^^

 

Note : 5/5

Voir les commentaires

Megamind #Lefilmdelasemaine

4 Mars 2015, 07:51am

Publié par Kincaid

Megamind

2010

Réalisé par Tom Grath

 

Megamind est le superméchant le plus génial de toute l’histoire de l’humanité.
Et le pire loser aussi...
Depuis des années, il essaie par tous les moyens de conquérir Metro City. En vain : chacune de ses tentatives est mise en échec par l’invincible Metro Man, et tourne à la farce. Jusqu’au jour où Megamind tue Metro Man !
Mais un superméchant a besoin d’un superhéros pour se sentir exister et avoir un but dans la vie. Megamind a donc l’idée de se fabriquer un nouvel adversaire : Titan, encore plus grand, plus fort et plus héroïque que le précédent.
Problème : Titan découvre vite que c’est bien plus drôle d’être un méchant que de protéger les hommes. Et encore plus amusant de détruire le monde que de le diriger…
Pris au piège, Megamind réussira-t-il à vaincre sa diabolique création ? À devenir le héros inattendu de sa propre histoire ?

Mon avis :

YEEESSSSSSSSS !

Cri de joie qui vient du coeur quand je l'ai trouvé sur Price Minister a un prix imbattable : depuis le temps que je voulais avoir le DVD de ce phénomène animé. Je n'ai pas perdu une minute pour me jeter dessus dès que je l'ai reçu. Que dire ? je pourrais le regarder en boucle sans me lasser, c'est le DVD doudou par excellence (ça me fait penser qu'il faudrait que je fasse une liste de mes DVD doudou^^).

Un héro atypique puisque qu'il est censé être le méchant (ou plutôt le super méchant^^) de l'histoire et pourtant... de frasques en lapsus, ce méchant est une caricature si drôle que même ses victimes ne le prennent pas au sérieux et qu'il ne vit que pour se faire botter les fesses par le héros de la ville, Métroman. Je n'ai pas pu m'empêcher d'avoir un sourire jusqu'aux oreilles d'un bout à l'autre de l'histoire : certaines répliques sont désormais cultissimes dans ma famille (mais si mais si !) et la musique so rock and roll vous file une pêche d'enfer pour la journée.

Gros coup de coeur !

 

Voir les commentaires

La femme aux fleurs de papier, Donato Carrisi

3 Mars 2015, 09:00am

Publié par Kincaid

Titre : La femme aux fleurs de papier

Auteur : Donato Carrisi

Edition : Calmann-Lévy

Genre : Roman policier

Nb de pages : 216p

La nuit du 14 au 15 avril 1912, tandis que le Titanic sombrait au beau milieu de son voyage inaugural, un passager descendit dans sa cabine de première classe, revêtit un smoking et remonta sur le pont. Au lieu de chercher à sauver sa peau, il alluma un cigare et attendit la mort.

Le 14 avril 1916, dans les tranchées du mont Fumo, quatre ans jour pour jour après le naufrage du Titanic, un soldat italien est fait prisonnier. À moins qu’il ne révèle son nom et son grade, il sera fusillé le lendemain à l’aube. Jacob Roumann, médecin autrichien, n’a qu’une nuit pour le faire parler. Mais le prisonnier veut diriger l’interrogatoire. Sa vie, décrète-t-il, tient non pas à une, mais à trois questions :
« Qui suis-je ?
Qui est Guzman ?
Et qui était l’homme qui fumait sur le Titanic ? »

De cet instant se noue entre les deux ennemis une alliance étrange autour d’un mystère qui a traversé le temps et su défier la mort.

Mon avis :

 

J'avais découvert Donato Carrisi avec un de ses plus grand succès "Le chuchoteur", j'étais curieuse de découvrir ce titre m'attendant à un autre thriller alléchant et j'ai été extrêmement surprise de voir que l'auteur nous entraînait ici vers un tout nouveau genre.

 

Le début du roman est assez déstabilisant : on commence à lire une histoire puis on passe à une autre. On se situe bien temporellement et géographiquement pourtant on a du mal à savoir où l'auteur veut nous mener. Puis on rencontre cet étrange prisonnier et son histoire sur le fameux Guzman et là j'ai pas réussi à décrocher de ma lecture : je voulais vraiment répondre aux trois questions que nous pose le narrateur au début de l'histoire.

 

Ce roman est une pure merveille de beauté ! On se laisse transporter par l'écriture poétique de l'auteur qui nous décrit à merveille les sentiments qui peuvent unir deux personnes ainsi que les embûches qu'elles peuvent rencontrer au cours de leur idylle.

 

Note : 4/5

Quelques mots sur l'auteur : Donato Carrisi

Donato Carrisi est l’auteur d’une thèse sur Luigi Chiatti, le "monstre de Foligno", un tueur en série italien.

Juriste de formation, spécialisé en criminologie et sciences du comportement, il délaisse la pratique du droit en 1999 pour se tourner vers l’écriture de scénarios. 

"Le Chuchoteur", son premier roman, vendu à plus de 200 000 exemplaires en Italie, paru en France, est en cours de traduction dans douze pays et a déjà remporté quatre prix littéraires, dont le prix SNCF du polar européen 2011 et le prix des lecteur Livre de Poche 2011.

Quelques récompenses viennent conforter le talent de Donato Carrisi: le Prix Camaiore, le Prix Il Belgioso, le Prix Bancarella (déjà attribué à Ernest Hemingway, Michael Connely, Ken Follett) et enfin le Prix Mediterraneo del Giallo y del Noir. 

Voir les commentaires

Lundi 2 Mars 2015

2 Mars 2015, 10:02am

Publié par Kincaid

 

Ce que j'ai lu la semaine dernière :

Un très bon livre qui mélange allégrement une histoire de fée dans le contexte de la seconde guerre mondiale : un voyage magique qui m'a ému.

 

Ce que je suis en train de lire :

 

Ce que je lirai ensuite :

Déjà finir "Haut royaume", je suis très en retard pour la LC. Et après ce sera  plouf plouf dans ma PAL...

Voir les commentaires

Bird Box, Josh Malerman

24 Février 2015, 09:32am

Publié par Kincaid

Titre : Bird Box

Auteur : Josh Malerman

Edition : Calmann-Lévy

Genre : Horreur/Science-fiction

Nb de pages : 372p

Malorie élève ses enfants de la seule façon possible : barricadés chez eux. Dehors, il y a un danger terrible, sans nom. S’ils s’aventurent à l’extérieur, ce sera les yeux bandés pour rester en vie. S’ils ôtent leurs bandeaux, ils se donneront la mort avec une violence inouïe. Malorie a deux solutions : rester cachée avec ses enfants, isolée, ou bien entamer un terrifiant périple jusqu’au fleuve dans une tentative désespérée, presque vaine, pour rejoindre une hypothétique colonie de survivants. La maison est calme. Les portes sont verrouillées, les rideaux sont tirés, les matelas cloués aux fenêtres. Les enfants dorment dans la chambre de l’autre côté du couloir. Mais bientôt, elle devra les réveiller et leur bander les yeux. Aujourd’hui, ils doivent quitter la maison et jouer le tout pour le tout.

Mon avis :

 

Un livre que j'ai vu circulé un certain nombres de fois sur la blogo et j'ai décidé de me lancer à sa découverte. Et wahou ! Quel livre ! Une fois que l'on commence, c'est impossible de lâcher le livre avant la dernière page tant on veut savoir le fin mot de l'histoire.

 

Je dois vous avouer que les premières pages m'ont laissé un goût doux amer, c'était tellement étrange que j'ai hésité à continuer ma lecture. Mais une fois les premières pages passées, on commence à comprendre ce qui s'est réellement passé et à partir de là, c'est impossible de ne pas succomber à l'atmosphère étouffante et surnaturelle qui entoure le récit. On est, à chaque page, sur le qui-vive, incertain tant qu'à l'avenir de Mallory et de ses enfants.

 

Le récit alterne entre les flash back qui nous explique comment Mallory est arrivée dans cette maison avec les enfants et leur parcours sur la rivière pour une destination qui nous sera révèlée à la fin. On n'a pas les réponses à toutes nos questions mais le vrai point fort du roman est l'atmosphère hostile que l'auteur arrive à créer : on évolue dans un monde confiné où l'horreur nous entoure sans que jamais on ne la voit véritablement ce qui contribue à entretenir le mystère.

 

Je ne parle pas volontairement de l'histoire car c'est un livre qu'il faut absolument découvrir !

 

Note : 

 

Quelques mots sur l'auteur : Josh Mallerman

Originaire de Detroit et habitant désormais à Royal Oaks dans le Michigan, Josh Malerman est le chanteur et le parolier du groupe de rock The High Strung. 

"Bird Box" est son premier roman. 

Voir les commentaires

Le roi disait que j'étais diable, Clara Dupont-Monod

17 Février 2015, 08:25am

Publié par Kincaid

Titre : Le roi disait que j'étais diable

Auteur : Clara Dupont-Monod

Edition : Grasset

Genre : Roman historique

Nb de pages : 237p

Depuis le XIIe siècle, Aliénor d'Aquitaine a sa légende. On l'a décrite libre, sorcière, conquérante : "le roi disait que j'étais diable", selon la formule de l'évêque de Tournai...
Clara Dupont-Monod reprend cette figure mythique et invente ses premières années comme reine de France, au côté de Louis VII.
Leurs voix alternent pour dessiner le portrait poignant d'une Aliénor ambitieuse, fragile, et le roman d'un amour impossible.
Des noces royales à la deuxième Croisade, du chant des troubadours au fracas des armes, émerge un Moyen Âge lumineux, qui prépare sa mue.

Mon avis :

 

Il y a des livres que je considère comme de véritables OVNI littéraires et "Le roi disait que j'étais diable" en est un, totalement et irrémédiablement. Un méga gros coup de cœur !

 

C'est typiquement le genre de livres qu'on aime ou qu'on aime pas sans demi-mesure. Mais moi, je suis tombée amoureuse du style d'écriture poétique et recherchée de l'auteur dès les premières pages. Un style que je n'avais plus retrouvé depuis "Morsure" d'Hélène Bonafous-Murat et c'est avec plaisir que j'ai découvert ce roman.

 

Un roman historique qui nous offre un point de vue particulier sur une reine d'exception : Aliénor d'Aquitaine. On la découvre dans ces jeunes années durant son mariage avec Louis VII et jusqu'à sa rencontre avec Henri Plantagenêt. Des chapitres courts qui voient s'alterner les pensées de deux narrateurs différents : Aliénor et Louis, les deux protagonistes de l'histoire. Deux personnes complètement différentes qui ne pouvaient que donner un mariage stérile et ennuyeux : Louis est un homme pieux et calme tandis qu'Aliénor est une femme forte et déterminée, avide de batailles qui marqueront son nom dans l'histoire.

 

Le point fort du roman est le style d'écriture de l'auteur qui nous fait connaître les pensées et les personnalités d' Aliénor et de Louis, deux personnages dont l'histoire est remplie de magie et de superstitions.

 

Note : 

 

 

Quelques mots sur l'auteur : Clara Dupont-Monod

 

 

Clara Dupont-Monod possède une formation littéraire. Elle a fait khâgne au lycée Fénelon et a obtenu une licence de lettres modernes à la Sorbonne où elle découvre le vieux français, matière dans laquelle elle décroche une maîtrise. Elle débute sa carrière de journaliste au magazine Cosmopolitan puis entre comme grand reporter à Marianne à seulement 24 ans.

Par ailleurs, elle intervient régulièrement à la radio dans l'émission On refait le monde diffusée sur RTL et présentée par Nicolas Poincaré.

Elle anime depuis septembre 2014 une chronique littéraire dans l'émission d'actualité Si tu écoutes, j'annule tout sur France Inter.

Elle écrit Eova Luciole, publié en 1998. Ses ouvrages mettent en scène des personnages maltraités autant par leurs contemporains que par la postérité. 

Son roman, "La passion selon Juette" (B. Grasset, Paris, 2007), décrit le combat d'une femme du XIIe siècle qui refuse les diktats d'un monde où les femmes n'ont pas leur mot à dire face à une église toute-puissante. 

Ce roman a obtenu le prix Laurent Bonelli qui était décerné pour la première fois et fut retenu dans la dernière liste du Prix Goncourt 2007.

En 2011, elle publie "Nestor rend les armes", un texte sur un homme obèse. Ce roman est retenu sur la première liste du prix Fémina 2011.

Dans son nouveau roman, "Le roi disait que j'étais diable", Clara Dupont-Monod raconte l'union de la sulfureuse souveraine et du pieux Louis VII. 

 

 

Voir les commentaires

Lundi 16 février 2015

16 Février 2015, 09:48am

Publié par Kincaid

 

Ce que j'ai lu la semaine dernière :

 

Ce que je lis :

Ce que je compte lire ensuite :

Bonne semaine à tous !

Voir les commentaires