Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Kincaid

Douces nuits, Ros Clarke et Faye Robertson

23 Novembre 2013, 05:33am

Publié par Kincaid

Couverture Douces nuits

 

Résumé :

Recueil de deux nouvelles.

 

"Sous le gui" de Ros Clarke (All I Want For Christmas)

 

La nuit dernière, Anna a enflammé la fête de Noël au bureau, avant de se jeter une fois de plus sur l’irrésistible Hugh, l’étoile montante de l’entreprise. L’année passée, il a accepté de faire comme si leur baiser n’avait jamais eu lieu, mais cette année, Anna va devoir se rendre à l’évidence : l’attirance qu’elle éprouve pour Hugh est réciproque. Voilà la jeune femme face à un terrible dilemme : pour s’occuper de sa mère atteinte d’Alzheimer, elle s’est juré de mettre une croix sur les relations amoureuses…

 

 

"Une seconde chance pour Noël" de Faye Robertson (Holly’s First Noel)

 

Holly Jones, prof de musique, est dans une situation délicate pour les fêtes : elle vient de se faire larguer. Lorsque le séduisant prof de sciences de la classe d’à côté surprend sa conversation avec son ex et l’invite à passer quelques jours dans sa retraite écossaise, elle accepte aussitôt, ravie de pouvoir se ressourcer. Elle ne se doute pas un seul instant que, pour ce veuf qui fuit les fêtes depuis le décès de son épouse, sa compagnie est un cadeau inespéré.

 

Mon avis :

Je dois vous avouer que quand je commence à lire un ebook, j'y vais un peu à l'aveuglette : pas de résumé pour m'orienter sur ce qui m'attend. C'est donc avec beaucoup de surprise que j'ai constaté que ce roman n'était pas une histoire unique mais un recueil de deux histoires d'amour autour de Noël.

 

Je n'ai pas été déçue, loin de là ! Pour les deux histoires, le récit est bien rythmé mais finit toujours un peu trop tôt à mon goût, j'aime rester en contact avec les personnages un peu plus longtemps et ça m'a un peu frustré de les quitter aussi tôt… surtout pour Anna.

 

 Il s'agit du personnage principal de "Sous le gui" dont je suis vite tombée sous le charme. Le début de l'histoire commence avec beaucoup de panache sur une soirée un peu alcoolisée et les conséquences qui s'ensuivent pour la jeune femme, pour afin évoluer vers une histoire plus riche, plus profonde et plus humaine. L'auteur, Ros Clarke, a su aborder avec beaucoup de sensibilité, une maladie difficile à vivre, aussi bien pour le malade que pour sa famille : la maladie d'Alzheimer !  J'ai été particulièrement touchée du dévouement d'Anna pour sa mère, et encore plus par l'attitude d'Hugh : une belle leçon d'humanité sur fond de magie de Noël, j'ai adoré !

 

"Une seconde chance pour Noël" m'a également bien plu, sans être pour autant un coup de cœur. On retombe sur un récit plus classique avec deux âmes seules ayant souffert de la perte de leur moitié et qui vont se consoler mutuellement. J'ai un peu moins accroché, peut-être à cause de l'excentricité d'Holly. J'ai parfois eu du mal à comprendre certaines de ces réactions… mis à part cela, j'ai trouvé que le récit allait beaucoup trop vite : on n'a pas le temps de se remettre  de la rupture d'Holly, qu'elle part déjà en voyage avec un autre homme !? Un peu trop rapide à mon goût mais sinon l'histoire est sympathique et se lit d'une traite.

 

Un très joli recueil qui se déguste comme un amuse-bouche avant les vacances de Noël !

 

 

 

Note :


logo-ladies

Voir les commentaires

Sous hypnose, R.L Stine

21 Novembre 2013, 08:09am

Publié par Kincaid

 

Résumé :

Lise les avait pourtant averties : on ne s'amuse pas avec l'esprit des gens, c'est dangereux. Mais quand Mallory a quelque chose en tête... Pour lui faire plaisir, Sandra a accepté de se laisser hypnotiser. Depuis, elle n'est plus la même. Que s'est-il passé durant cette séance ? Pourquoi a-t-elle des hallucinations effrayantes, ces cauchemars atroces ? Elle consulte un médium qui lui assure qu'un événement tragique a eu lieu dans sa vie dix-sept ans auparavant. Le problème, c'est qu'à cette époque, Sandra n'était pas encore née...

 

 

 

Mon avis :

Ne me souvenant plus de l'histoire,  je suis un peu partie à l'aveuglette en commençant ce livre de R.L Stine. Mais une chose est sûre, c'est que j'avais très envie de le découvrir.

 

Un livre, un passé, un vengeance

 

Et oui, encore une histoire de vengeance bien tordue qui commence assez innocemment par une séance d'hypnose qui va mal se passer : Sandra se retrouve à faire de violent cauchemar au sujet d'un incendie… mais est-ce vraiment des cauchemars ou les souvenirs d'une vie antérieure ?

 

L'histoire se déroule presque sous la forme d'un huis clos car le lecteur sait dès le départ que le responsable des accidents est forcément une personne du proche entourage de Sandra, pourtant il s'avère difficile de collecter des indices pour alimenter une éventuelle piste. Une chose en entraînant une autre, je vous avoue donc que je me suis bien trompée en ce qui concerne le coupable. R. L Stine m'a une fois de plus, bien baladé ! Après réflexion, quelques indices auraient dus me conduire à la vérité mais me suis laissée aveugler par la plume si exquise de l'auteur.

 

 

Note :

 

http://nsa34.casimages.com/img/2013/03/01/mini_130301045122616775.jpg

 

Quelques mots sur l'auteur : R.L Stine

 

Robert Lawrence Stine, aussi connu sous le nom de R. L. Stine, est un écrivain américain. Il est l'auteur de nombreuses histoires d'horreur « grand public », notamment à travers la collection Chair de Poule.

 

Diplômé de l'université de l'Ohio en 1965, il part pour New York en 1967 dans l'espoir de devenir écrivain. Dans un premier temps, il écrit plusieurs livres humoristiques pour enfants, sous le nom de Jovial Bob Stine et crée le magazine humoristique pour la jeunesse Bananas dont il sera le rédacteur en chef durant dix ans.

 

 

En 1968, il rencontre sa femme, Jane Waldhorn, avec qui il aura un fils, Matt, en 1980. Il change alors de voie et décide d'écrire des livres d'épouvante pour les enfants. Son succès est énorme. Il écrit sa première histoire d'horreur pour adolescents, Blind Date, en 1986. Bien d'autres suivent ensuite. 

Voir les commentaires

99 cercueils, David Wellington

15 Novembre 2013, 06:37am

Publié par Kincaid

 

Couverture Vampire Story, tome 2 : 99 Cercueils

Edition Milady

468 pages

 

Résumé :

Laura Caxton s'était juré de ne plus jamais affronter de vampires. On sait ce que deviennent les bonnes résolutions... À Gettysburg reposent cent cercueils. Quatre-vingt dix-neuf contiennent des vampires dont on a ôté le coeur. Le dernier est vide. Ces coeurs ont le pouvoir de ramener à la vie une armée de soldats assoiffés de sang. Le dernier vampire s'en est-il emparé ? Au péril de sa vie, Caxton va protéger la ville de l'invasion massive des forces du mal.

 

 

Mon avis :

Cela fait désormais un moment que j'ai lu le premier tome "13 balles dans la peau" mais j'en garde un excellent souvenir. Pourtant sans que je sache vraiment pourquoi, j'ai laissé la suite un long moment dans ma PAL. Grossière erreur, car ce deuxième tome est encore meilleur que le premier.

 

Des vampires sanguinaires, la guerre de Sécession

 

Si vous cherchez de gentils vampires qui tombent fou amoureux d'adolescentes, passez votre chemin car les vampires de David Wellington sont de véritables monstres assoiffés de sang. D'ailleurs Laura Caxton se souvient comme si c'était hier de sa précédente mission et doit encore panser les  blessures de ses pertes. Alors quand elle reçoit des nouvelles d'Arkeley lui demandant de rempiler, elle refuse sans savoir que le choix ne lui appartient déjà plus.

 

Un deuxième tome excellent qui mêle habilement histoire d'horreur avec une petite touche d'histoire, car cette fois l'intrigue se passe à Gettysburg, ville stratégique de la guerre de Sécession. En effet, sur un chantier de fouilles archéologiques, pas moins de 99 cercueils de vampires sont mis à jour et un centième cercueil vide et complètement détruit : que renfermait-il ?

 

David Wellington élève la barre très haut avec pas moins d'une centaine de vampire : des combats bien sanguinolents, des vampires assoiffés de sang… il ne m'en fallait pas plus pour dévorer ce livre en une après midi. Ce que j'ai le plus apprécié, c'est qu'une nouvelle vision du vampire nous est offerte : le centième vampire nous fait nous interroger sur les valeurs morales et les sentiments qu'ils peuvent éprouver contrairement à ce qu'on pensait dans le premier tome. En effet, le centième vampire parle, il possède une certaine éthique (il ne veut pas frapper les femmes) et peut à son aise manipuler les gens sans éprouver le besoin de les massacrer : de quoi s'interroger sur cette espère ?

 

Le roman est entrecoupé de lettre de soldats de la guerre de Sécession : une série qui nous permettra de comprendre comment ces cents vampires se sont retrouvés enfermés dans cette crypte et qui est le vampire numéro 100.  Le personnage de Laura Caxton m' a une fois de plus enchanté, elle n'a rien à envier à Anita Blake et est, à bien des égards, supérieure à celle-ci : elle apparaît dans ce tome comme la digne héritière d'Arkeley et j'ai un peu eu l'impression d'une passation de pouvoir entre les deux personnages. Seul petit bémol, celui de ne pas avoir vu Arkeley autant que je l'aurais aimé.

 

Un excellent tome, mais attention âme sensible s'abstenir !

 

Note :


Cpiplo

http://nsa34.casimages.com/img/2013/03/01/mini_130301045122616775.jpg

 

Quelques mots sur l'auteur : Davis Wellington

David Wellington est né à Pittsburgh en Pennsylvanie en 1971. Il a fait son université à Penn State où il a obtenu un MFA en écriture créative. 

Il habite à New York avec sa femme Elisabeth.

 

Il s'est fait connaître en 2004 en publiant, sur un blook, une série sur les zombies (Monster Island). L'intrigue fut écrite en publiant les chapitres à un rythme de trois fois par semaine.

 

Sous le nom de David Wellington, il écrit des romans d’horreur acclames par les critique. Ainsi, ses sagas Vampire Story (bientôt un cinquième tome) et Zombie Story (trois tomes pour le moment) sont de plus en plus connues.

 

Sous le nom de David Chandler, il s’est lancé dans la Fantasy. La trilogie des sept Lames est sa première incursion dans l'imaginaire.

Il avoue avoir entrepris l'écriture de la trilogie Les Sept Lames pour apaiser le gamin de treize ans qui sommeille toujours en lui, et qui 

tenait à rendre hommage aux œuvres de Fantasy et de 

 

science-fiction qui ont bercé son enfance. 

Voir les commentaires

22/11/63, Stephen King

7 Novembre 2013, 07:16am

Publié par Kincaid

Couverture 22/11/63

Edition Albin Michel

930 pages

Résumé :

Jake Epping est un enseignant d'anglais à Lisbon Falls, dans le Maine, qui se fait un revenu complémentaire en enseignant aux adultes dans le programme GED. Il reçoit un essai de l'un des étudiants : une histoire macabre, déchirante, au sujet d'une nuit il y a 50 ans quand le père d'Harry Dunning est arrivé à la maison, a tué sa mère, sa soeur et son frère avec un marteau. Harry s'en est sortit avec une jambe mal en point, comme le prouve sa démarche actuelle.

 

Un peu plus tard, Al, l'ami de Jake, lui raconte un secret : sa boutique est un portail vers 1958. Il enrole Jake dans une folle mission afin d'empêcher le meurtre de John Kennedy. Ainsi sa nouvelle vie en tant que Jakes George Amberson, son nouveau monde d'Elvis et JFK, un monde de grosses voitures américaines, d'un solitaire en difficulté nommé Lee Harvey Oswald et d'une bibliothécaire prénommée Sadie Dunhill, qui devient l'amour de Jake et qui transgresse les règles normales du temps.

 

 

Mon avis :

Grande fan des écrits de Stephen King, j'avais hâte de découvrir ce qu'il nous avait concocté dans ce nouveau registre : Stephen King c'est "THE" auteur incontournable de notre génération, chacun de ses livres est nourri d'une imagination sans bornes qui connaît toujours un franc succès, bien sûr certaines années sont meilleurs que d'autres mais avec 22/11/63 on a atteint le tip/top de la perfection. J'ai eu un véritable coup de cœur pour ce livre, un des meilleurs de Stephen King à ce jour.

 

Un voyage dans le temps, l'aventure d'une vie

 

Jack Epping, prof d'anglais des plus commun de notre époque, se retrouve bien malgré lui, embarqué dans une aventure hors du commun qui va le propulser en 1958. Une simple balade dans le temps? Bien sûr que non, car sa mission n'est ni plus ni moins que d'empêcher l'assassinat de Kennedy en 1963.

 

On retrouve les éléments fantastiques si chers à Stephen King mais c'est bien la première fois que le thème du voyage dans le temps est abordé (du moins de ce que j'ai lu de cet auteur !). Une uchronie d'un incroyable réalisme qui plonge le lecteur dans le quotidien d'une époque qui lui est totalement inconnu : la minutie des détails, les lieux stratégiques, la psychologie des personnages … tout était là pour me plaire !  J'ai presque passé trois semaines dans ce livre, un record pour ma part, bon faut dire que du haut de ses 930 pages, c'est un joli petit pavé. Certes, des passages auraient pu être raccourcis mais dans l'ensemble c'est bien ce qu'il faut pour nous envouter et nous rendre accro à la vie de Jack, devenu entre-temps Georges Amberson.

 

Si le début du voyage de Jack n'est qu'un amuse-bouche, destiné à nous montrer toute l'étendue des modifications que peut apporter ce voyage, une grande partie nous montre la vie de Georges en 1958 et comment il va devenir prof d'anglais dans un petit lycée. Et là badaboum, le retournement de situation que je n'attends pour rien au monde : une histoire d'amour fantastique va se lier entre le personnage principale et la bibliothécaire du lycée. Mais attention, pas une amourette ou une histoire comme ça en passant, moi je vous parle de l'amour avec un grand A, l'unique, le vraie… comment résister à ce couple atypique ? Leur histoire est si belle, si bien construite que je n'ai pu retenir mes larmes plus d'une fois mais au final, je ne changerai cela pour rien au monde.

 

Bien évidemment, le cœur du roman réside dans les conséquences du changement de ce passé et de l'effet papillon qui s'ensuit car comme se plaira à le rappeler Georges un certain nombre de fois : le passé n'aime pas être changé et cela peut aller très loin.

 

Un vrai coup de cœur pour ce nouveau Stephen King qui me marquera pour longtemps !

 

 

Note :6b45701f


Cpiplo

 

Quelques mots sur l'auteur : Stephen King

 

Stephen Edwin King, plus connu sous le nom de Stephen King, est un écrivain américain né le 21 septembre 1947 à Portland, dans le Maine (États-Unis).

 

Il a écrit plus de 50 romans dans la thématique horreur et fantastique, plus de 100 nouvelles, et plus de 400 essais. Il reçoit en 2003 la médaille de la National Book Foundation pour sa remarquable contribution à la littérature américaine et, en 2007, l'association des auteurs de romans policiers américains Mystery Writers of America lui décerne le titre de « grand master ».

 

King possède une grande connaissance de la littérature d'horreur, comme on peut le voir dans son essai Anatomie de l'horreur qui retrace plusieurs décennies d'un intérêt prononcé pour l'épouvante à travers la littérature, le cinéma, la télévision et la radio. Il a aussi écrit des ouvrages appartenant à d'autres genres comme les recueils de nouvelles Différentes Saisons, ou Cœurs perdus en Atlantide, et les romans La Ligne verte, Les Yeux du dragon, et son chef-d'oeuvre, la série La Tour sombre. Dans le passé, Stephen King a écrit sous les noms de Richard Bachman et John Swithen (une seule fois sous ce dernier pseudonyme).

 

Il vit actuellement à Bangor (dans le Maine), dans une maison victorienne avec sa femme Tabitha, elle aussi écrivain. Ils ont trois enfants : Naomi, Joe et Owen. 

 

Son dernier roman paru en France, est "22/11/63", disponible depuis le 28 février 2013 chez Albin Michel.

 

 

Les prochains romans de l'auteur à paraitre en version originale, sont JOYLAND (juin 2013) et DOCTOR SLEEP (séquelle de SHINING, en septembre 2013). 

Voir les commentaires

Loin de tout, J.A Redmerski

5 Novembre 2013, 07:57am

Publié par Kincaid

Couverture Loin de tout

Milady Romance

Sortie prévue le 22 Novembre 2013

 

 

Résumé :

Après avoir perdu son premier amour dans un accident, Camryn, 20 ans, plaque tout pour partir à l’aventure. C’est alors qu’elle rencontre Andrew, qui n’a pas été épargné par la vie lui non plus. Camryn a beau s’être juré de ne plus jamais tomber amoureuse, l’amour se révèle à elle sous de multiples facettes au cours de ce voyage. Un road trip improvisé qui marque le début d’une nouvelle existence exaltante. Mais l’insaisissable Andrew cache un secret qui peut les lier à jamais ou les détruire pour toujours…

 

 

Mon avis :

Je dois dire que quand j'ai entendu parler de ce livre comme d'une méga-bombe, j'ai été assez réticente à m'y lancer : mettez ça sur le compte de mes vieilles superstitions de lectrice assidue ! Et pourtant, j'aurais eu tord de ne pas lire ce livre qui a été, disons-le franchement, un véritable coup de cœur !

 

"Loin de tout" nous fait découvrir Camryn, une jeune fille que la vie n'a pas épargné et qui va décider du jour au lendemain de tout plaquer pour se reconstruire ailleurs, du moins l'espère-t-elle. Un voyage en train qui va lui permettre de rencontrer Andrew, un jeune homme qui ne la laisse pas indifférente et la rencontre entre nos deux protagonistes va faire des étincelles. Une rencontre entre deux âmes perdues qui vont panser leur blessure et se reconstruire en découvrant les souffrances et les faiblesses de l'autre.

 

Un road trip enivrant de liberté qui nous encourage à vivre le moment présent sans se prendre la tête mais également sur la façon de se reconstruire après un drame. L'alternance de la narration entre Andrew et Camryn permet de donner un bon rythme au roman tout en apprenant à connaître chacun des deux personnages. De plus, l'auteur a un style d'écriture si addictif qu'il est difficile de lâcher le livre, une fois qu'on l'a commencé : il faut dire qu'Andrew y est pour beaucoup ! J'ai succombé à son charme dès le début et je ne pouvais que lever les yeux au ciel quand je voyais Camryn essayait vainement de lui résister ! Enfin, ça c'est pour mon côté incorrigible romantique… et je dois dire que j'ai été gâtée avec cette romance, je crois qu'elle va me marquer longtemps tant elle est intense et bien construite.

 

Un roman qui vous prend aux tripes : on pleure, on rit, on frissonne de peur ou de désir à chaque page et on en redemande ! Alors je ne dirais qu'une chose pour finir : JETEZ-VOUS SUR CE LIVRE !!!

 

Note :6b45701f

 

logo-ladies

 

Quelques mots sur l'auteur : J.A Redmerski

jredmerski12 

 

Elle vit en Arkansas avec ses trois enfants et son chien. Ses passe-temps favoris : regarder une bonne série télé et lire bien évidemment. D'ailleurs, c'est une fan inconditionnelle de The Walking Dead !

Voir les commentaires

Pouvoirs de Séduction, Hannah Powell

4 Novembre 2013, 08:58am

Publié par Kincaid

Couverture Wherlocke, tome 1 : Pouvoirs de Séduction

Milady romance

Sortie prévue le 22 Novembre 2013

Résumé :

Elle va lui sauver la vie… Mais à quel prix ?

 

Grâce à un étrange rêve, Chloe Wherlocke devine qu’un complot se trame contre lord Julian Kenwood et son fils nouveau-né. Son don lui permet de sauver l’enfant d’une mort certaine, mais l’existence du comte est toujours menacée. Julian soupçonne sa femme et son amant de vouloir l’éliminer, mais il apprend grâce à Chloe, mystérieuse étrangère à la chevelure de jais, que des forces maléfiques s’en prennent à lui… Il va s’allier à cette charmante créature prête à braver le danger, qui ne le laisse pas indifférent…

 

 

Mon avis :

Pour avoir lu de nombreux avis positifs sur la série "Le clan Murray", j'avais hâte de découvrir la plume d'Hannah Powell et je dois dire que j'ai été très surprise.

 

Julian n'a pas été épargné par la vie, après avoir été trahie de toute les manières possibles par la femme qu'il aimait, il se retrouve à élever son fils seul quand un mystérieux complot se forme contre lui. Sans l'aide de Chloé, une jeune femme aussi belle que mystérieuse, son fils serait mort. Entre complot et trahison, l'attirance entre Julian et Chloé fait des étincelles.

 

Une romance historique sur fond d'Angleterre du XVIIIème siècle qui mêle habilement la magie et les superstitions à l'ensemble. Une lecture agréable dans l'ensemble, ça faisait longtemps que je n'avais pas lu de romance historique : il y a beaucoup de bons éléments qui ont retenu mon attention notamment toute la mise en scène complexe autour du complot mais j'ai trouvé dommage que cela soit fait au dépend du couple Julian/Chloé. Malgré leur attirance réciproque, le couple met du temps à se former et parfois le côté romance n'est pas suffisamment exploité comme si l'auteur n'allait pas au bout des choses alors qu'on trépigne d'impatience.

 

Sinon, c'est un roman qui se lit en toute légèreté et qui permet de passer un agréable moment de lecture sans prise de tête. j'ai beaucoup aimé le style d'écriture d'Hannah Powell malgré quelques longueurs. Un roman à découvrir !

 

 

Note :

logo-ladies 

 

Quelques mots sur l'auteur : Hannah Powell

HOWELL

Hannah Howell a grandi en Nouvelle-Angleterre. Elle vit maintenant dans le Massachusetts avec son mari, ses deux fils, ses trois petits-enfants et ses cinq chats. Elle a déjà écrit plus d’une trentaine de romances historiques, la plupart se déroulant dans l’Écosse du Moyen Âge. Récompensée plusieurs fois par le Romantic Times Bookclub Magazine, elle a reçu à deux reprises le Golden Leaf AwardHannah est très impliquée dans l’association des Romance Writers of America. Quand elle n’est pas absorbée par l’écriture, elle s’adonne aux jeux vidéo, au tricot, au piano ou au jardinage au gré de ses humeurs. N’hésitez pas à lui rendre visite sur son site : www.hannahhowell.com (site en anglais).

Voir les commentaires

Tendre veillée, Scarlett Bailey

3 Novembre 2013, 07:25am

Publié par Kincaid

Couverture Tendre Veillée

Milady Romance

Sortie le 22 Novembre 2013

Résumé :

Lydia a toujours souhaité vivre un Noël parfait. Aussi n'hésite-t-elle pas une seule seconde quand ses meilleures amies l'invitent à réveillonner avec elles. Au programme, feux de cheminée et marrons chauds – le tout dans un décor digne d'une carte de vœux. Quand elle se retrouve bloquée par la neige en compagnie de son petit ami, de son ex et d'un irrésistible inconnu, son Noël idéal est sérieusement mis à mal. Mais bon, trois rois mages, c'est la tradition à cette époque de l'année …

 

Mon avis :

En voilà un roman qui me tardait de lire ! Difficile de résister à cette couverture aux couleurs acidulés qui sent bon la fraîcheur hivernale et les lectures au coin du feu !

 

Un roman que j'ai dévoré en un après-midi ! Je suis totalement tombée sous le charme de "Tendre veillée" : quatre amies de la fac décide de passer les fêtes de Noël ensemble, petit ami inclus. Mais quand le fiancé de Joanna se trouve être l'amour perdu de Lydia, et que celle-ci doute de ses sentiments pour Stephen, son presque fiancé, les fêtes risquent bien de tourner au vinaigre pour tout le monde.

Lydia est un personnage féminin fort et tendre dont on se sent tout de suite très proche, son passé sentimental est riche mais bien construit, il permet d'être en total harmonie avec elle et de comprendre les décisions qu'elle prend. De plus, j'ai trouvé qu'elle était franche et spontanée, préférant dire la vérité plutôt que s'enfermer dans une relation passable avec quelqu'un qu'elle n'aime pas vraiment : il faut du courage pour assumer cela quand beaucoup préfère se satisfaire de la facilité.

 

En ce qui concerne l'histoire, elle est si bien rythmée qu'on a du mal à se rendre compte que les pages défilent à toute vitesse. En effet, bien que Lydia soit le personnage principal de l'histoire, les autres filles prennent une place bien conséquente ce qui permet d'enrichir le récit tout en créant une atmosphère familiale propre à la période de Noël qui sert de décor à l'histoire sentimentale. Alex, Katy et Joanna : trois filles aussi différentes les unes des autres que possible, liées par une amitié hors du commun.

 

Alors que les températures tombent, j'ai adoré découvrir ce livre qui pourrait aisément se classer dans la catégorie des "romans doudou" : vous savez ces livres qu'on a envie de lire profondément enfoncée dans une couette chaude et moelleuse avec une tasse de chocolat à proximité. Si vous avez envie de ça, jetez-vous sur ce roman !!!

 

Note :6b45701f

 

logo-ladies

 

Quelques mots sur l'auteur : Scarlett Bailey

Scarlett Bailey

 

 Elle aine écrire des histoires depuis l'enfance, mais avant de se lancer dans "Tendre Veillée, elle a fait divers boulot comme serveuse ou libraire. Son moment préféré, passer les dimanches pluvieux à regarder des vieux classiques en mangeant du chocolat. 

Elle vit actuellement en Angleterre avec son chien et une collection impressionnante de chaussure.

Voir les commentaires

Matilda, Roald Dahl

2 Novembre 2013, 06:44am

Publié par Kincaid

Couverture Matilda

Edition Puffin Books

256 pages

 

Résumé :

A l'âge de cinq ans, Matilda sait lire et a dévoré tous les classiques de la littérature. Pourtant, son existence est loin d'être facile, entre une mère indifférente, abrutie par la télévision et un père d'une franche malhonnêteté. Sans oublier Mlle Legourdin, la directrice de l'école, personnage redoutable qui voue à tous les enfants une haine implacable. Sous la plume acerbe et tendre de Roald Dahl, les événements se précipitent, étranges, terribles, hilarants. Une vision décapante du monde des adultes !

 

 

Mon avis :

Je poursuis mon exploration  de la bibliographie de Roald Dahl avec "Matilda" : roman que je n'avais jamais lu auparavant. Et pour poursuivre mes bonnes résolutions, une lecture en version originale.

 

Une petite fille à l'intelligence hors du commun

 

Matilda est une petite fille comme il y en a peu. Malheureusement pour elle, elle vit dans une famille insupportable où la stupidité et la fourberie règnent en maîtresses absolues et ils se fichent comme d'une guigne de la petite fille. Celle-ci décide donc de se servir de son intelligence pour se venger de la bêtise  de ses parents.

 

J'ai bien ri en découvrant tout les coups tordues qu'elle leur a réservé, celui du chapeau-colle étant un de mes préférés. Pour tout vous dire, si j'ai adoré la première partie, j'ai un peu moins aimé son passage à l'école, bon faut aussi dire que Mme Trunchbull fait froid dans le dos, heureusement que ce genre de personnage n'existe que dans les livres (pas vrai??) : qu'une mégère pareille puisse être directrice d'école est tout à fait invraisemblable mais bon, ça fait partie de l'histoire.

 

Une histoire qui ne se départit pas de son humour mordant et parfois moralisateur mais qu'on a de cesse de lire et de relire qu'on soit petit ou grand !

 

 

 

Note :

http://lechateaudegaby.files.wordpress.com/2013/04/challen.jpg?w=560

http://avalonbliss.files.wordpress.com/2012/09/challenge-version-originale.jpg?w=529

 

Quelques mots sur l'auteur : Roald Dahl

 

 

Né à : Llandaff , le 13/09/1919 

Mort le : 23/11/1990 

 

Roald Dahl était un écrivain, auteur de romans et de nouvelles, qui s'adressent aussi bien aux enfants qu'aux adultes. 

 

Il est né de parents norvégiens au Pays de Galles et a grandi en Angleterre. Il part ensuite travailler au Kenya, en Afrique, puis rejoint la Royal Air Force pendant la seconde guerre mondiale. Il échappe par miracle à un grave accident d'avion.

 

Le premier livre pour enfants qu'il écrivit fut The Gremlins, un livre illustré publié en 1942 et adapté d'un scénario de Disney. Mais, au vu de la situation mondiale, Disney renonce à produire ce film qui nécessiterait un tournage en Angleterre. Quarante ans plus tard, Joe Dante réalise un film : Les Gremlins, qui lui fut très fortement inspiré par l'histoire de Dahl.

 

Il se marie une première fois en 1953 avec Patricia Neal, l'actrice de Broadway et Hollywood, et après quelques écrits pour adultes, il commence à inventer des histoires pour ses propres enfants. Sa carrière en tant qu'écrivain jeunesse ne devint sérieuse que dans les années 1960, dans la même période, il écrivit des nouvelles pour adultes au goût diabolique. C'est en 1961 qu'il publie son premier livre pour enfants : James et la grosse pêche. 

 

Depuis la mort de Roald, Liccy Dahl, sa dernière épouse, gère la fondation Roald Dahl, qui se consacre à des causes que défendaient l’écrivain comme la dyslexie, l’illettrisme et l’encouragement à la lecture.

 

 

Parmi ses œuvres les plus célèbres, on peut citer Charlie et la chocolaterie, adapté plusieurs fois au cinéma, ainsi que des recueils de nouvelles grinçantes Kiss kiss et Bizarre, bizarre (Someone like you).

Voir les commentaires

Toi contre moi, Jenny Downham

30 Octobre 2013, 08:02am

Publié par Kincaid

Couverture Toi contre moi

Edition Pocket Jeunesse

501 pages

Résumé :

Si quelqu'un blesse votre sœur et que vous êtes n'importe quel homme, vous cherchez la vengeance, n'est-ce pas ?

 

Si votre frère est accusé d'un terrible crime et que vous êtes le seul témoin, vous bannissez tous les doutes pour le défendre. N'est-ce pas ce que chaque famille ferait ?

 

Quand la sœur de Mikey clame qu'un garçon l'a attaqué à une fête, son monde où seul le travail et les filles comptent commence à tomber en morceaux.

Quand le frère d'Ellie est accusé de ce crime mais qu'il persiste à dire que c'est faux, son monde de révisions, d'examens et d'adaptation dans son nouveau lycée commence à s'assombrir.

Quand Mikey et Ellie se rencontrent, deux mondes entrent en collision.

 

Courageux et contre toute épreuve, ce roman est un livre qui parle d'être extraordinaire et de pouvoir supporter d'impossibles tensions. C'est un roman sur la sincérité, ainsi que tous les choix qui vont avec.

Mais par-dessus tout, c'est un livre sur l'amour - pour une famille aussi bien que pour l'autre.

 

 

 

Mon avis :

Un livre qui m'a véritablement désarçonné car je ne m'attendais pas du tout à une telle histoire : la faute à ma vieille manie de zapper les résumés.

 

Un amour envers et contre tout

 

Le thème du livre est assez dur puisqu'il s'agit du viol d'une jeune fille et des procédures judiciaires qui s'ensuivent : l'auteur,  Jenny Downham a su présenter cela sans sombrer dans le caricatural ou la diabolisation des différents protagonistes de l'histoire. Au contraire, tout son talent parle en nous montrant que dans toute histoire rien n'est tout blanc ou tout noir, c'est une vaste étendue de gris plus ou moins nuancée. Ton pire ennemi peut devenir ton meilleur ami, ta famille peut t'empêcher d'avancer… Une jolie réflexion qui amène le lecteur à prendre plus de recul vis-à-vis des sentiments qu'il éprouve.

 

L'histoire d'amour tout en douceur qui se construit entre Ellie et Mickey est très belle : une sorte de Roméo et Juliette des temps modernes, qui pour s'aimer, doivent trahir leurs familles respectives. Le livre a un bon fond et se traduit par le triomphe de la liberté pourtant il y a un petit je-ne-sais-quoi qui ne m'a pas convaincu. J'ai pourtant lu ce livre en moins d'une journée !

 

La fin est cruellement décevante : j'ai horreur des fins en queue de poisson comme celle-ci ! Après avoir passé tout le roman à sympathiser avec les personnages et à éprouver ce qu'ils ressentent, on nous coupe brutalement de cette réalité sans savoir ce qu'il va se passer.

 

Note :

 

Lecture commune du 30 Octobre 2013 avec Candyshy

 

http://imageshack.us/a/img341/1186/dramebadge.png

http://imageshack.us/a/img405/9923/romancebadge.png

 

Quelques mots sur l'auteur : Jenny Downham

Jenny Downham est née en 1964. C'est un écrivain britannique et une ancienne actrice, qui a notamment joué dans des hôpitaux. Elle a publié un livre à ce jour : Je veux vivre, en 2007. Elle vit aujourd'hui à Londres avec ses deux fils.

 

 

Jenny Downham était sur la liste des candidats sélectionnés pour le prix « Guardian Award » en 2007, le « Lancashire Children's Book of the Year » en 2008. Elle était nominée pour le « Carnegie Medal » en 2008 et le « Booktrust Teenage Prize ». Elle a gagné le « Branford Boase Award » en 2008.

Voir les commentaires

2001 : L'odyssée de l'espace, Arthur C.Clarke

15 Octobre 2013, 07:34am

Publié par Kincaid

Couverture 2001 : L'Odyssée de l'espace

Edition J'ai lu

190 pages

Résumé :

Le vaisseau Explorateur 1 est en route vers Saturne. A son bord, deux astronautes et le plus puissant ordinateur jamais conçu, Carl 9000.

 

Cinq ans plus tôt, un étrange monolithe noir a été découvert sur la Lune. La première preuve d'une existence extraterrestre. Et bien longtemps avant, à l'aube de l'humanité, un objet similaire s'était posé sur Terre et avait parlé aux premiers hommes.

 

Un nouveau signe de cette présence a été détecté aux abords de Saturne. Que sont ces mystérieuses sentinelles ? Quel message doivent-elles délivrer ?

 

Nous sommes en 2001. L'humanité a rendez-vous avec la porte des étoiles, aux confins du cosmos...

 

 

Mon avis :

Pour ceux qui suivent régulièrement mon blog, vous avez dû vous rendre compte que malgré des choix de lecture assez éclectique, la science fiction n'en fait pas partie ou très peu. Principalement dû à mon manque d'intérêt pour ce genre, mais de temps en temps, j'aime bien m'y replonger.

 

Cela fait un moment que je voulais commencer cette Saga d'Arthur C. Clarke, j'ai donc profité d'un passage à la bibliothèque pour l'emprunter. Ainsi plus d'échappatoire, j'étais obligée de ma lancer.

 

Un voyage aux confins de l'univers…

 

Le début m'a énormément plu : l'auteur nous raconte la vie en communauté d'hommes-singes dans la préhistoire et ça m'a fait pensé aux "Enfants de la terre" de Jean Auel : l'histoire avait la même fluidité et j'ai dévoré ce passage. Mais cette première partie s'achève très rapidement pour laisser place à un monde futuriste où il y a des colonies sur la Lune. Des scientifiques vont s'y regrouper suite à une très étrange découverte qui pourrait être d'origine extraterrestre.

 

A partir de là, j'ai commencé doucement mais sûrement à décrocher : les descriptions de technologies ou les calculs de distance des voyages intergalactiques ont eu raison de moi, surtout que j'ai eu du mal à tout comprendre dans l'intrigue générale du roman car ça n'a aucun rapport avec le tout début. Ce premier tome se termine sur une découverte majeure : une ouverture sur la suite. Alors peut-être que ce premier tome n'était qu'une mise en bouche destinée à nous présenter cet univers et qu'il y aura plus d'action dans la suite…

 

L'odyssée de l'espace est un grand classique mais je n'ai pas pu apprécier ce livre à sa juste valeur.

 

Note :

CRC

Cpiplo

 

Quelques mots sur l'auteur : Arthur C. Clarke

 

Né(e) à : Minehead, Somerset , le 16/12/1917 

Mort(e) à : Colombo, Sri Lanka , le 19/03/2008 

Sir Arthur Charles Clarke, connu sous son nom de plume Arthur C. Clarke était un auteur et inventeur de science-fiction britannique. Il utilisa des pseudonymes comme Charles Willis et E.G. O'Brien.

 

Grand auteur de science fiction il est également reconnu comme scientifique.

Lors de son dernier anniversaire (90ème), il avait fait le voeu que l'on fasse la preuve de l'existence d'une vie extra-terrestre.

Il est le créateur des trois lois de clarke:

Loi 1 : Quand un savant distingué mais vieillissant estime que quelque chose est possible, il a presque certainement raison, mais lorsqu'il déclare que quelque chose est impossible, il a très probablement tort.

Loi 2 : Le seul moyen de cerner les limites du possible est de s'aventurer un peu au-delà dans l'impossible.

 

Loi 3 : Toute technologie suffisamment avancée serait prise pour de la magie par une civilisation inférieure.

Voir les commentaires