Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Kincaid

Bellerophon et Pégase

7 Novembre 2011, 07:41am

Publié par Kincaid

 

 La famille de Sisyphe ne connut jamais un sort favorable.  Son fils mourut piétiné par ses chevaux, quant à son petit-fils, Bellérophon, il dut quitter sa patrie en toute hâte car il était soupçonné de meurtre.

Au cours de sa fuite, il traversa le royaume du roi Proétos, qui le reçut avec bienveillance et lui offrit l'hospitalité.  Bellérophon était jeune, vigoureux, et ses gestes, ses paroles et ses opinions révélaient une noble origine.
 La reine se prit aussi d'affection pour lui et se mit à lui témoigner ses faveurs plus qu'à n'importe quel autre courtisan.  Mais lorsqu'elle s'aperçut que son hôte restait indifférent à ses avances, elle se fâcha et essaya de le déconsidérer aux yeux de son époux.


«Il est orgueilleux,» disait-elle, «il ne prête aucune attention aux honneurs qu'il reçoit. je suis sûre que sa nature est mauvaise. »

«Cela peut être aussi de la modestie de sa part,» répondit le roi.  Et il continua à traiter le jeune homme en ami.  La reine ne révéla pas ses noirs desseins.  Le lendemain elle soudoya un serviteur et s'en vint trouver son mari.

«Bellérophon nous a trahis,» déclara-t-elle, «il est à la solde de tes ennemis et veut s'emparer de ton trône.  Si tu ne t'en débarrasses pas au plus vite, il te tuera.  Cet homme a tout entendu et peut en témoigner.»

Et la femme rusée appela le garde qu'elle avait acheté.  Pendant longtemps, le roi ne put se résoudre à croire à la traîtrise, mais comme la reine et le serviteur continuaient à tenter de le convaincre, il finit par croire ce qu'ils lui disaient.

Comme il n'osait pas frapper lui-même son invité, il écrivit des signes secrets sur une tablette et chargea Bellérophon de la porter à son parent le roi Iobatès.  Plein de confiance et heureux de rendre service à son hôte, le jeune homme partit sans se douter que le message condamnait à mort celui qui le portait.

Iobatès était un vieux roi très bon.  Il reçut chaleureusement le voyageur sans lui demander d'où il venait.  Il organisa même en son honneur des fêtes qui durèrent neuf jours.  Les bonnes manières du jeune homme suffisaient à prouver une noble origine.  Ce n'est que le dixième jour qu'il lui demanda l'objet de sa visite.

Bellérophon lui dit d'où il venait et lui tendit la tablette.  A sa lecture, le roi fut horrifié.  Il s'était pris d'amitié pour le jeune homme et ne pouvait admettre l'idée de lui faire du mal.  Aussi imaginatif un moyen d'éviter de rendre cet atroce service à son parent : il jugea plus équitable de charger Bellérophon d'une mission dangereuse dont l'issue dépendrait de son courage.

A cette époque, un étrange monstre vivait dans le royaume.  C'était la Chimère.  De face, elle ressemblait à un lion, de dos à un dragon et ses flancs étaient ceux d'un bouc.  Elle avait trois têtes : une de lion, une de bouc et une de dragon.  De plus elle crachait du feu et une fumée suffocante.

«Bellérophon, » dit Iobatès, «tu es jeune et fort, pourtant tu n'as encore accompli aucune action héroïque.  Va à la recherche de la Chimère, tue-la et reviens en guerrier victorieux.»

Il ne fallut pas davantage de paroles pour que le téméraire jeune homme prenne son épée, une lance, un arc et des flèches et se mette en route vers l'endroit d'où une colonne de fumée s'élevait vers le ciel.  Cet indice désignait le lieu où se tenait le monstre.  Chemin faisant, Bellérophon se disait : «La Chimère est forte et rapide.  Si j'arrive à trancher une des têtes, les deux autres vont se retourner contre moi.  Et même si j'évite les flammes qu'elle lance, l'odeur me fera suffoquer. »



Pourtant son pas ne ralentissait pas tandis qu'il s'engageait dans la région montagneuse où vivait le monstre.

Soudain, il vit une source qui jaillissait de sous un rocher.  Et, s'abreuvant dans cette source limpide, il reconnut le cheval ailé Pégase, celui qui s'était échappé de la gorge de Méduse.

«Si je pouvais monter sur cet animal,» se dit Bellérophon, «j'attaquerais la Chimère par les airs et je serais plus vif qu'elle. » Caché par les buissons, il s'approcha doucement de Pégase.  Il allait le saisir lorsque le cheval, sentant une présence étrangère, déploya ses ailes et s'envola.

Fort contrarié, le jeune audacieux se coucha sur l'herbe à côté de la source et s'endormit.  Alors la déesse Athéna lui apparut en rêve, lui tendit une superbe bride richement décorée d'or et lui dit :

«Réveille-toi, sacrifie un taureau au dieu Poséidon; tu arriveras aisément à attraper le cheval ailé avec la bride que je te donne.»

A demi réveillé, Bellérophon tendit les mains pour recevoir le cadeau divin.  Mais celui-ci était déjà déposé près de lui et jetait des éclats d'or.  Il s'en empara promptement et, réconforté par l'aide d'Athéna, se hâta d'accomplir le sacrifice à Poséidon.  Par gratitude envers la déesse, il lui érigea aussi un autel.

Dans la soirée, il revint à la source et attendit le retour du cheval.  Bientôt il entendit un battement d'ailes et Pégase se posa pour étancher sa soif. Le jeune homme s'approcha avec la bride d'or et cette fois l'animal merveilleux ne put lui échapper.


Bellérophon le sella, sauta sur son dos et lui indiqua la direction où il devait aller.  Aussitôt Pégase s'envola et ils se mirent à planer au-dessus des prés et des bois.  Ils tournèrent quelque temps au-dessus du défilé infesté de fumée, puis le héros prit une flèche dans son carquois et descendit à la vitesse d'un éclair pour attaquer le monstre.  Il banda son arc et laissa filer le premier trait.  Les trois têtes se dressèrent contre lui mais, monté sur Pégase, il était hors de leur portée.  L'une après l'autre, ses flèches percèrent la Chimère jusqu'à ce qu'elle perde ses trois vies.  Un dernier nuage de fumée s'éleva, puis une dernière flamme, et le monstre tomba au fond du défilé.

Bellérophon dépouilla la Chimère, enfourcha Pégase et retourna chez le roi Iobates.  Celui-ci, tout émerveillé à la vue du cheval ailé et de la peau de l'horrible bête, comprit que son jeune invité était protégé par les dieux et ne pouvait pas être un criminel.  Il lui offrit la main de sa fille et bientôt le héros devint roi.

         Mais lui aussi se mit bientôt à croire qu’il était capable jouer des tours aux dieux : n'était-il pas le petit-fils du rusé Sisyphe?

«Puisque je possède le cheval ailé, pourquoi n'irais-je pas voir l'Olympe?» se dit-il un jour.  Aussitôt il enfourcha Pégase et le dirigea vers les hauteurs éternelles.  Mais le cheval n'était pas de son avis : lorsqu'il se fut suffisamment élevé dans le ciel, il désarçonna son vaniteux cavalier d'une bonne ruade.  A l'issue d'un saut vertigineux, Bellérophon se retrouva dans un marécage qui amortit sa chute et lui sauva la vie. Honteux devant les dieux et devant les hommes, il ne reparut jamais dans son royaume, mais vécut en solitaire et finit par mourir, seul.

Quant à Pégase, il poursuivit son vol vers l'Olympe, où il se mit au service de Zeus

 

Texte d'Eaque

Voir les commentaires

Touche de velours

6 Novembre 2011, 07:38am

Publié par Kincaid

 

 

 

Draps de flanelle
Caressent peau de satin
Baisers de velours

Voir les commentaires

J'ai été taguée: tag du portrait chinois !

4 Novembre 2011, 12:37pm

Publié par Kincaid

http://2.bp.blogspot.com/-V41yZWUBNLc/TrA0z2M0DwI/AAAAAAAAAU0/3w2B80q2dIs/s1600/tag.png

 

J'ai été taguée par Sly donc me voilà parti pour répondre à ses questions!!!

1 - Si tu étais un instrument de musique, tu serais ?

Un piano sans hésitation !


2 - Si tu étais étais un auteur, tu serais ?

Mireille Calmel, impossible dene pas succomber à son style d'écriture !


3 - Si tu étais étais une qualité, tu serais ?

La volonté ! J'en ai une à tout épreuve, enfin presque !


4 - Si tu étais un élément, tu serais ?

L'air ! 


5 - Si tu étais un personnage célèbre, tu serais ?

Anita Blake, bien entendu !


6 - Si tu étais un film, tu serais ?

Tango et Cash ! J'ai dû levoir une bonne dizaine de fois et j'adore toujours autant !


7 - Si tu étais une saison, tu serais ?

L'automne, oscillant entre été et hiver lorsque les arbres se parent d'un bel orangé !


8 - Si tu étais une chose à bannir de ce monde, tu serais ?

Les centrales nucléaires !

9 - Si tu étais un méchant de Disney, tu serais ?

J'aime pas trop les méchants de Disney mais si je dois en choisir un, ce serait Cruelle d'Enfer,elle me faisait toujours rire !

10 - Si tu étais un chiffre, tu serais ? 

Le 3, mais ne me demander pas pourquoi!

 

Voilà j'ai fini mon tag ! A moi de taguer six autres personnes et ce sera : Hydromielle, Mélanie, Mia, Lilichat, Syl et Crunches.

 

Bon courage les filles !

Voir les commentaires

Bons baisers de Londres, Jenna Petersen

4 Novembre 2011, 07:25am

Publié par Kincaid

Au service de la couronne, Tome 1 : Bons baisers de Londres

 

Résumé :

 

La vie d'une aristocrate espionne dans le Londres de 1812 est palpitante ! A minuit, on dérobe une rivière de diamants avant d'être pourchassée par des hommes armés. A l'heure du thé, on préside un comité de bienfaisance. Meredith Sinclair fait partie d'une cellule d'espionnage composée de trois jeunes veuves aussi intrépides que patriotes. Cette fois, on lui a confié une enquête sur un trafiquant d'œuvre d'art qui vient de dérober un tableau dans une salle des ventes. Banale affaire de recel ? Oui, mais le coupable fait partie de l'aristocratie ! Il s'agit de Tristan Archer, autrement dit le marquis de Carmichael. Un ami d'enfance de Meredith. Sa mission : renouer avec lui et le confondre ? Sauf que Tristan lui a jadis sauvé la vie et qu'elle est toujours amoureuse de lui.

 

Mon avis :

 

                                  Le résumé du livre m'avait bien plu, du coup je me suis dit pourquoi pas ?

Au final, une lecture agréable mais pas spectaculaire : l'auteur s'est contentée de transposer l'histoire de "Charlie et ses drôles de Dames" (série TV cultissime) dans le Londres de 1812 ! Beaucoup de clichés, une enquête policière assez banale, une romance platonique : rien de bien exaltant !

                                  J'ai trouvé vraiment dommage que l'auteur ne creuse pas un peu plus sur les moeurs de l'époque, c'est certes décrits quelquefois mais c'est très superficiel et ne traduit pas d'un véritable travail de recherche.

Le style d'écriture est assez basique ce qui rend le livre très accessible et facile à lire. Le livre n'est pas vraiment marquant et l'histoire ne m'a pas exalté, j'ai déjà lu beaucoup plus captivant dans le même style !

                                  A partir de là, difficile de trouver des points positifs à ce livre puisque même l'histoire est une vulgaire reprise !

 

Note :

Voir les commentaires

Les enquêtes de Murdoch

3 Novembre 2011, 06:46am

Publié par Kincaid

Une série que j'ai pris beaucoup de plaisir à regarder !

Synopsis :

Toronto 1892. William Murdoch est un jeune et brillant inspecteur qui résout des enquêtes criminelles à l'aide de techniques scientifiques d'avant garde, de l'analyse des empreintes au premier détecteur de mensonges. Son approche originale suscite les moqueries de ses collègues policiers et le scepticisme de son supérieur, mais William Murdoch est souvent le seul à trouver la piste du criminel. Sa meilleure alliée est Julia Ogden, ravissante médecin pathologiste, à l'esprit vif, qui n'a de cesse de se battre contre les préjugés de la société.

 

 

Voir les commentaires

Vampire Academy T1, Richelle Mead

1 Novembre 2011, 13:35pm

Publié par Kincaid

Couverture Vampire Academy, tome 1 : Soeurs de Sang

 

Résumé :

« Peut-on vraiment garder des secrets au sein de la Vampire Academy ?
La Vampire Academy est en émoi. Dans ce lycée pour les vampires, les rumeurs les plus folles courent sur les raisons de la fugue de Lissa et Rose.
Lissa et Rose ont toujours été inséparables : Rose doit repousser les attaques des Strigoïs, vampires féroces et immortels, à l’encontre de son amie Moroï, une race de vampires mortels qui puisent leur magie de la terre. Qu’a-t-il bien pu leur arriver avant d’être ramenées de force ? »

 

Mon avis :

Ma LC du 1er Novembre,

Difficile depasser à côté d'une série de mon auteur préféré, à savoir Richelle Mead!j'ai donc profité de la lecture commune organisée par Mia pour me lancer dans ce nouvel univers et j'ai été extrêmement surprise !

Richelle Mead nous plonge dans l'univers des Dhampirs et des Moroï représentés respectivement par Rose, la gardienne et Lissa, la princesse. Rose apparaît vite comme le personnage principal du romanmais c'est un personnage que je n'ai pas vraiment aimé : son mauvais caractère et sa façon de parler sans réfléchir m'ont plus d'une fois fait sortir de mes gonds! A l'inverse, j'ai beaucoup plus apprécié Lissa qui apparaît plus douce et plus humaine, enfin autant qu'un vampire peut l'être.

Ce qui m'a le plus surprise, c'est que je n'ai pas du tout retrouvé le style d'écriture que l'auteur emploie habituellement dans cesromans bit lit: défaut de traduction ou volonté de l'auteur de s'adapter à des lecteurs plus jeunes ? Je ne sais pas, en tout cas, ça m'a perturbé et même si j'ai aimé le côté simple et addictif de son écriture, il manquait la petite étincelle de d'habitude qui me faisait dire que c'était un roman de Richelle Mead!

L'histoire est des plus classiques même si j'ai apprécié le soin apporter par l'auteur dans la description des deux clans Dhampirs et Moroï qui permet de mieux comprendre les personnages et plonger dans cet univers.

Suite à la lecture de nombreux avis sur cette série, j'attendais avec impatience de découvrir ce fameux Dimitri et... je n'ai pas été déçue !Richelle Mead a le don de créer des personnages masculins très charismatiquesmais ma préférence va toujours à Dorian (de la série "Cygne Noir" ).

 

Un très bon moment de lecture qui devrait ravir les adolescents fans de vampires !

 

Note :

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Bilan : Octobre 2011

1 Novembre 2011, 08:46am

Publié par Kincaid

mod article5218943 10

 

 

1) Le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates  : une LC  (2pts)

2) Danse Macabre, LK Hamilton  : L'ultime challenge (2pt)

3)Main mise sur Jakobar, Olivier Deparis (1pt)

4)Chroniques du Soupir, Mathieu Gaborit (1pt)

5)Le sacre de fer, Richelle Mead  : Challenge MILADY (2pts)

6)Le magicien d'oz,L Franck Baum  : challenge Magie et Sorcellerie (2pts)

7)Vampire Academy,T1, Richelle Mead  : Une LC (2pts)

8)Demon Inside, Parker blue : une LC (2pts)

9)A+, Michelle Rowen : Challenge Milady (2pts)

10)Désolations, David Vann : (1pt)

 

 

Un total de 17 points pour ce mois d'octobre ! J'ai réussi à tenir mon objectif cette fois-ci !

 

Mes coups de coeur du mois d'octobre :

 

Désolation, David Vann

Le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates, Mary Ann Schaffer

 

 

Ce qui fait un total de 3294 pages lus pour le mois d'Octobre !

Voir les commentaires

Le sacre de fer, T3 Cygne noir, Richelle Mead

1 Novembre 2011, 07:32am

Publié par Kincaid

 

Résumé :

Le pouvoir est la pire tentation.

Eugenie Markham n’a pas son pareil pour chasser du monde des humains les êtres surnaturels qui s’y risquent. En revanche, elle peine à stopper la guerre qui dévaste son propre royaume, Terre-de-Daléa.
Son seul espoir : la Couronne de Fer, un artefact légendaire redouté de tous. Mais qui l’aidera dans sa quête ? Elle ne peut guère se fier aux hommes de sa vie, Dorian et Kiyo… Or, pour maîtriser les pouvoirs incommensurables de la Couronne, elle devra résister à une terrible tentation, au risque, si elle échoue, de détruire son âme et deux mondes.

Mon avis :

 

                                 Depuis le temps que j'attendais de lire la suite des aventures d'Eugénie Markham, ce fut un réel plaisir de me replonger dans cet univers si particulier crée par la talentueuse Richelle Mead !

Un vrai moment de pur plaisir qui se déguste sans modération mais qui a été, hélàs, beaucoup trop court (le tome est un peu plus petit que les précédents !

                                 Pour parler de l'histoire : on retrouve Eugénie, toujours reine de Terre de Daléa et toujours en guerre contre la reine Katrice, heureusement Eugénie peut compter sur le soutien sans faille de Dorian, le roi de Chêne et son petit ami (enfin !). Eh oui, Eugénie a enfin choisi Dorian, du moins au début ce qui a contrbué à me faire enrager par la suite mais pour ne pas spiler je n'en dirais pas plus.

                                On retrouve les mêmes personnages que l'on a appris à aimer dans les tomes précédents avec quelques nouveaux comme Immanuelle, dont les pouvoirs m'ont impressionné et qui apporte un vent de fraîcheur. ce tome est plus basé sur les relatons entre les personnages que ce soit les relations amoureuses d'Eugénie ou des relations familiales (Eugénie et jasmine)... qui apporte un carcatère plus humain à Eugénie qui a tendance à être assez dur : elle exprime difficilement ses sentiments et montrent encore moins ses faiblesses !

                                 L'histoire en elle-même m'a bien plu même si ce n'est à mon avis pas la trame centrale du roman : la recherche de la couronne ne prend pas beaucoup de temps et la récupérer encore moins : cette petite escapade sert juste à nourrir la trame profonde du récit qui consiste en une exploration des sentiments et des choix d'Eugénie !

                                 Un roman qui m'a énormément plu, aussi bien que les précédents, Eugénie est un personnage que j'adore et ce tome n'a fait que renforcé ce sentiment !

                                  Une petite déception néanmoins, je viens d'apprendre que la série ne comportait que 4 tomes : plus qu'un à lire ! snif

 

Note :

 

 

Voir les commentaires

Joyeux Halloween 2011

31 Octobre 2011, 09:42am

Publié par Kincaid

Je vous souhaite un joyeux Halloween !!!  Ne vous gavez pas trop de bonbons !!!

 

J'ai beaucoup aimé ce modèle de citrouille et je me suis dit pourquoi pas faire ma propre citrouille cette année ?

Sauf qu'en réalité, c'est super dur de sculpter dans une citrouille, qui l'eût cru ? Heureusement des bras secourables sont venus m'aider et  je suis plutôt fière du résultat :

citrouille

Voir les commentaires

A+, Michelle Rowen

31 Octobre 2011, 07:23am

Publié par Kincaid

Couverture Sarah Dearly, tome 5 : A+

 

Résumé :

Comme si ça ne suffisait pas d'être devenue une nocturne, la pire espèce de vampire qui soit, voilà qu'un chasseur infernal, un certain Gideon, me demande de rompre avec Thierry. Il espère également que je le transforme en vampire. Et si je lui désobéis ? Il prévoit de tuer tous ceux que j'aime Plutôt convaincant comme garçon... et assez séduisant en plus. Non, il ne faut pas que je craque. Je vais trouver une solution !

Mon avis :

 

                               Un cinquième tome que j'attendais avec impatience vu que le quatrième finissait en queue de poisson et au final une petite déception !

                                Le 4° tome m'avait bluffé avec pleins de rebondissements inattendus et de nouveaux éléments mais le cinquième n'a fait que reprendre certains éléments ce qui m'a laissé une impression de réchauffée !

                                Sarah est toujours confrontée à ses problèmes de nocturnes et Gideon a décidé de lui poser encore plus de problèmes, ajouté à cela, sa "rupture" avec Thierry et le retour de Véronique, sa femme ... : la vie de Sarah se résume en un mot : ENFER !

                                Alors bien sûr, dans ce tome Sarah est nettement moins rigolote : quelques remarques sarcastiques mais pas de quoi faire mal aux zygomatiques contrairement à d'autres tomes !

                                Au niveau de l'intrigue : pas vraiment de nouveauté : l'auteur se contente de clore l'histoire amorcée dans le quatrième. Un manque de suspense flaggrant : je savais bien avant de le lire qui était le mouchard !

                                Une fin en Happy-end comme je les aime et qui risque de faire bouger les choses dans le sixième : j'ai hâte de découvrir la suite !

 

 

Note :

Voir les commentaires