Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Kincaid

Hésitation, Stephenie Meyer

18 Août 2011, 09:15am

Publié par Kincaid

 

Résumé :

                             "Deux futurs, deux âmes sœurs... C'était trop pour une seule personne. Je compris que ce n'était pas Edward et Jacob que j'avais essayé de réconcilier, c'étaient les deux parts de moi-même, la Bella d'Edward et la Bella de Jacob. Malheureusement, elles ne pouvaient coexister et j'avais eu tort de tenter de les y contraindre. A présent, je ne doute pas de ce que je désire, ni de ce dont j'ai besoin... ni de ce que je vais faire, là, maintenant."

Mon avis :

                                 Ce troisième volet est un véritable coup de coeur !

On retrouve Bella tiraillée entre son amour pour Edward et son amitié pour Jacob : deux parties d'elle, deux mondes différents, deux avenirs ... et comme si ça ne suffisait pas, l'ombre de Victoria revient planer au dessus de sa tête mais cette fois le danger est bien plus grand  !

                                J'ai beaucoup aimé l'évolution de Bella dans ce tome, elle grandit, s'affirme et prend ses propres décisions : elle a convaincu Edward de la transformer mais celui-ci a imposé ses conditions : ils devront d'abord se marier !

                                 L'union des vampires et des loup garous pour protéger Bella est grandiose et les entraînements sont assez marrant : chacun des groupes essayant d'impressionner les autres !

Une fois de plus, il y a eu des histoires sur les ancêtres indiens de Jacob, je vais me répéter mais j'adore ces passages, partie intégrante de la culture d'un peuple !

                                Une petite déception au niveau du personnage de Victoria qui apparait comme la grande méchante dès le tome 2 : on ne la voit presque pas dans le tome et le combat final l'opposant à Edward dure à peine un chapitre et le combat est loin d'être titanesque ! Niveau action : ça n'est pas une grande réussite de ce tome vu que l'on assiste pas au combat des vampires-loup garous face aux nouveaux nés vu que Bella est au côté d'Edward : dommage !

                                La création des nouveaux nés est plutôt bien trouvée et apporte une touche d'originalité dans la mythologie vampirique mais elle apporte aussi beaucoup de question sur l'avenir de Bella !

                                En bref, une belle découverte !!!

 

Note :6b45701f

 

2996558679 2 7 T4z2MaCD

Voir les commentaires

Les secrets d'Opale, Maria V.Snyder

17 Août 2011, 10:22am

Publié par Kincaid

 

Résumé :

                             De retour dans la citadelle de Sitia, après une longue traque qui lui a permis d'arrêter Ferde, le tueur d'enfants évadé de prison, Elena sent planer autour d'elle une étrange hostilité. Sous l'influence de Roze, la Première Magicienne, qui ne lui a jamais caché son antipathie, les membres du conseil se détournent d'elle un à un. Comme s'ils craignaient ses nouveaux pouvoirs, comme si sa seule présence en ville représentait un danger. Rejetée, menacée, Elena s'enfuit et se réfugie à Ixia auprès de son amant, Valek. De là, elle tente de savoir ce qui se passe à Sitia et découvre bientôt la stupéfiante vérité : pour imposer leur loi et semer la terreur dans le royaume, les Vermines, peuple malfaisant aux pouvoirs immenses, ont enlevé les enfants des membres du conseil. Désormais, Elena n'a qu'un projet en tête : revenir en cachette à Sitia et déjouer le complot maléfique qui se trame derrière les remparts de la Cité Blanche...

Mon avis :

                            

                        J'attendais avec une impatience fébrile ce troisième et dernier tome de la trilogie... eh oui le dernier  du coup j'étais un peu triste de savoir que l'histoire d'Elena que j'allais lire serait la dernière !

                        Après la découverte d'Ixia (le premier tome) et de Sitia (le deuxième tome), l'intrigue se déroule entre les deux pays et Elena aura besoin de tous ses amis pour mettre fin aux complots qui met son pays à feu et à sang, or le complot qu'elle veut déjouer met en jeu des personnages importants jouant dans l'ombre depuis de nombreuses années pour faire tomber Sitia est instauré une nouvelle politique !

                        Au début du roman, tout va de mal en pis, Elena perd tout ses repères et alliés, elle ne sait plus à qui se fier, car partout des traîtres agissent pour le compte de ce mystérieux ennemi ! Elle se rend donc en Ixia, mais comment demander aux gens qu'elle aime de se jeter dans un combat qui n'est pas le leur et où ils peuvent perdre la vie ? Elena ne peut s'y résoudre et veut se débrouiller seule or valek ne l'entend pas de cette oreille : beaucoup de disputes entre les deux tourtereaux et des scènes vraiment très émouvantes qui m'ont fait pleurer plus d'une fois !

                        Un dernier tome très sombre, parfois macabre, on a perdu la légèreté des premiers tomes ! Les pouvoirs d'Elena se révèle un peu plus jusqu'à explorer de nouvelles pistes,intéressante pour une suite éventuelle (mais ce n'est pas le cas, apparemment !).

                        J'ai adoré retrouver tout les personnages que j'aimais pour une dernière aventure même si le ton est nettement moins joyeux que ce à quoi j'étais habituée ! Je conseille cette trilogie à tout le monde !!!

 

Note :

 

2996558679 2 7 T4z2MaCD

Voir les commentaires

Tout, Tout de suite, de Morgan Sportès

17 Août 2011, 09:41am

Publié par Kincaid

"Tout, tout de suite" de Morgan Sportès

 

Editions Fayard

378 pages

Prix : 20,90 euros

ISBN : 978-2-273-63434-0

 

Résumé :

 

                             Vous qui entrez ici, laissez toute espérance. Ce livre est une autopsie: celle de nos sociétés saisies par la barbarie. En 2006, après des mois de coups tordus et d'opérations avortées, une petite bande de banlieue enlève un jeune homme. La rançon exigée ne correspond en rien au milieu plutôt modeste dont ce dernier est issu. Mais le choix de ses agresseurs s'est porté sur lui parce que, en tant que Juif, il est supposé riche. Séquestré vingt-quatre jours, soumis à des brutalités, il est finalement assassiné.
                             Les auteurs de ce forfait sont chômeurs, livreurs de pizzas, lycéens, délinquants. Certains ont des enfants, d'autres sont encore mineurs. Mais la bande est soudée par cette obsession morbide: 'Tout, tout de suite.' Morgan Sportès a reconstitué piècepar pièce leur acte de démence. Sans s'autoriser le moindre jugement, il s'attache à restituer leurs dialogues confondants d'inconscience, à retracer leur parcours de fast-foods en cybercafés, de la cave glaciale où ils retiennent leur otage aux cabines téléphoniques d'où ils vocifèrent leurs menaces, dans une guerre psychologique avec la famille de la victime au désespoir et des policiers que cette affaire, devenue hautement 'politique', met sur les dents.
                             Indigence intellectuelle et morale au milieu de l'indigence architecturale et culturelle: il n'y a pas de mot pour décrire l'effroyable vide que la société a laissé se creuser en son sein, et qui menace de l'aspirer tout entière. Pas de mot. Il fallait un roman.

 

Mon avis :

 

                                Je tiens tout d'abord à remercier News Book et les éditions Fayard pour m'avoir permis de participer à ce partenariat et de découvrir ce livre en avant première.

 

                                  Le choix de ce livre n'a pas été anodin : tout comme vous, je me souvenais vaguement de ce fait divers qui avait enflammé les médias en 2006 : un jeune juif avait été enlevé, séquestré, torturé puis brûlé vif dans une banlieue parisienne : la cruauté du geste m'avait marqué à l'époque et ce livre m'a permis d'en apprendre plus sur cette affaire.

                                  La première partie du roman m' a étonné, je croyais que l'auteur ne s'intéresserait qu'à l'affaire d'Elie, le jeune juif, mais pas du tout : après avoir raconté l'enlèvement d'Elie en janvier 2006 au début du roman, Morgan Sportès nous immerge complètement dans le monde des banlieues en nous présentant toutes les personnes ayant joué un rôle de près ou de loin dans l'affaire d'Elie : il y a Zelda, belle jeune fille d'origine iranienne, qui va servir d'appât ; Mam, alias Maelle qui sert d'intermédiaire entre Zelda et le "Boss", et évidemment il y a le "gang des barbares" comme les surnommeront les médias, composé de Yacef (le "Boss"), Krack, Sniper, Kid, Tête de craie, Big Mac ... Chacun des protagonistes est parfaitement décrits : on connaît les faits marquants de leur passé, leur parcours scolaires, les liens les unissant, tout cela raconté au travers des larcins et autres entour loupes qu'ils commettent : car avec l'enlèvement d'Elie, Yacef n'en est pas à son premier coup : vols, chantages, menaces, enlèvements ... il élabore des plans de plus en plus risqués dans un seul but : se faire de l'argent facilement et rapidement (d'où le titre "Tout, tout de suite").

                                  Contrairement à ce que laissait entendre les médias, on est loin d'être en présence d'une bande organisée, plutôt une bande de jeune sans instruction, facilement influençable qui feront ce que dit Yacef, uniquement attiré par l'appât du gain!

                                   La seconde partie du roman, nous raconte la séquestration, les tortures, les demandes de rançon et pour finir le meurtre d'Elie. Pourquoi avoir choisi Elie ? Par hasard ? Pas totalement, il était juif et pour Yacef,  tout les juifs sont riches : un anti-sémitisme qui associe les juifs à l'argent comme si ils étaient une communauté favorisée par la société !

                                  J'ai beaucoup apprécié l'énorme travail de recherche de Morgan Sportès : le roman fourmille de détails autant sur l'histoire des protagonistes que sur les lieux. De plus, un grand nombre de personnages sont décrits, on donne leurs noms, leurs pseudo, les changements d'identités... même s' il est un peu difficile de suivre tout ce petit monde au début, on s'y habitue car les personnages reviennent assez souvent sur le devant de la scène et chacune de leur apparition nous permet d'en connaître un peu plus : très intéressant pour comprendre la psychologie des personnages.

                                   Le récit paraît d'autant plus véridique que Morgan Sportès utilise le langage des cités(ou des cailleras), non seulement dans les dialogues des protagonistes mais aussi dans la description de lieux ou des personnes, ainsi il est fréquent de trouver les termes de "Feujs", "rebeu", "lépou" , meuf ... on a vraiment l'impression d'être immergé dans leur groupe, ce sentiment est renforcé par le fait que l'auteur n'intervient pas dans le récit pour donner son avis ou juger certaines actions, il se contente de nous narrer les faits tels qu'ils se sont passés de manière à la fois simple et brutale et à nous, lecteurs, de nous faire une opinion sur tout cela.

                                   Un livre poignant qui m' a énormément touché car tout au long du récit je me disais "c'est pas possible, ça n'a pu réellement se passer ! " alors que si, les faits sont véridiques : Elie a bien subi tout ça ! J'ai été attérée de voir le nombre de personnes qui étaient au courant de son enlèvement et malgré leur sentiment de culpabilité, personne n'a contacté la police pour essayer de le sauver : tout le monde a fermé les yeux, par peur des représailles ou autres, en espérant que si ils ne pensaient pas à cette affaire, ils finiraient par oublier et la vie reprendrait comme d'habitude !

 

Une très belle découverte et je remercie chaleureusement News Book et les Editions Fayard pour ce très beau partenariat !

 

P.S : Yacef et Elie ne sont que des noms d'emprunts, choisis par l'auteur pour les besoins du livre : le jeune juif s'appelait Ilan Halimi et son assassin Youssouf Fofana. Pour ceux qui voudraient en savoir plus : link

 

Note :

 

 

Voir les commentaires

L'amant révélé, La Confrérie de la dague noire T4, J.R.Ward

17 Août 2011, 08:38am

Publié par Kincaid

Couverture La Confrérie de la dague noire, tome 4 : L'Amant révélé

 

Résumé :

                             Butch O'Neal est un battant de nature. Il a eu la vie dure, c'est un ancien flic et il est le seul humain autorisé à rester dans le cercle très fermé de la confrérie. Et pourtant il veut s'enfoncer encore plus dans le monde des vampires et s'engager dans la guerre contre les Eradiqueurs. Il n'a rien à perdre. Son cœur appartient à une vampire femelle, une aristocrate de toute beauté qui est largement hors de sa portée. S'il ne peut l'avoir elle, au moins il peut se battre au côté de ses frères...

Mon avis :

 

                               J'ai été ravie que ce quatrième tome se base sur Butch, un humain, plutôt que sur un des vampires de la confrérie. On suit Butch depuis le début de la saga et ce personnage commençait à stagner en second plan derrière les guerriers vampires !

                               Butch est un personnage très attachant avec ses manières un peu brusques, son humour de flic et son addiction pour les vêtements de marques : il a une très mauvaise opinion de lui-même et ça se ressent dans ses rapports avec les autres, c'est sûrement pour cela qu'il se sent proche de Viszs qu est pire que lui sur ce point là !

                               Son histoire d'amour avec Marissa se fait tout en douceur entre quiproquos, timidité et beaucoup de pudeur : Marissa n'a pas confiance en elle et ne crois pas en son pouvoir de séduction alors que Butch la vénère comme une déesse : on passe de long moment où les deux personnages se tournent autour sans s'engager !

                                Marissa est l'un des personnages qui évolue le plus dans ce tome : après plusieurs siècles à maintenir sa position dans l'aristocratie et à endosser les rôles qu'on lui faisait porter, elle décide de prendre sa vie en main, de s'habiller comme elle veut, de faire quelque chose de bien de sa vie : elle devient adulte et épanouie !

                                Butch, qui s'est plongé corps et âmes dans la lutte contre les éradiqueurs, n'en sort pas indemne et de nombreux changements vont s'opérer en lui mais malgré tout, il sait qu'il peut compter sur ses frères d'armes quoiqu'il advienne ! J.R.Ward a su habilement placé des éléments du passé de Butch, nous permettant de mieux appréhender le personnage, ajoutez à cela quelques secrets de familles croustillants et cela donne un tout très réussi !

                                Un quatrième tome excellent, j'ai hâte de me plonger dans la suite centrée sur Viszs, le meilleur ami de Butch !

 

Note :

2996558679 2 7 T4z2MaCD

Voir les commentaires

Le cercle des loups, Nicholas Evans

16 Août 2011, 11:10am

Publié par Kincaid

Couverture Le cercle des loups

 

Résumé :

 

                              Hope, petite ville du Montana, est en ébullition. Un loup a dévoré un chien, celui de la fille de Buck Calder, une des personnalités les plus en vue de la localité. La vieille querelle qui oppose les éleveurs, qui se sentent menacés, et les défenseurs des loups, est à son paroxysme. C'est à ce moment qu'arrive Helen Ross, jeune zoologiste de 29 ans, chargée par le service de protection des loups de capturer les animaux pour les munir de colliers émetteurs. Les éleveurs, avec à leur tête Buck Calder, s'opposent à cette mission, sabotent le travail d'Helen et n'hésitent pas à abattre les loups. Helen trouvera en Luke Calder, le fils de Buck, un précieux allié, mais elle devra affronter la haine d'une communauté prête à tout pour chasser les loups de ses terres.

 

Mon avis :

 

                                Une lecture inoubliable ! J'ai été complètement envoutée par l'écriture de Nicholas Evans qui mêle avec beaucoup de précision et de délicatesse les querelles familiales, les combats pour la préservation d'une espèce, une histoire d'amour et la description de paysage sauvage et magnifique !

                                 L'histoire m'a conquise : Helen Ross se rend à Hopre, petite ville du Montana, pour régler les conflits opposant les habitants du village avec la réinsertion des loups dans la région. Là-bas, elle rencontrera la famille Calder dont le père Buck Calder semble être le chef du village et mène la vie dure à Helen, en revanche son fils Luke, souffrant d'un défaut d'élocution, mène de son côté son propre combat !

                                 600 pages de pur bonheur, une vrai bouffée d'air pur à chaque page : les descriptions des paysages sont très belles, les manigances de Luke pour sauver ses amis à 4 pattes, très inventives : un moyen pour lui de quitter le cocon familial et de s'opposer à son père : un passage adolescence-adulte difficile mais qui est très émouvant dans la manière dont il est décrit !

                                 Le personnage d'Helen est très attachant : son voyage à Hope va lui permettre de faire face à ses peurs, de grandir émotionnellement et de s'impliquer dans la prise en charge de sa vie !

                                 L'auteur a une façon très particulière de nous raconter l'histoire de ses personnages : d'abord par des faits anodins, puis des morceaux de leur passé et enfin de la façon dont ils occupent une place dans cette communauté : au final, des personnages parfaitement décrits et qui reste dans la mémoire pour longtemps.

                                 Dommage qu'il n'y ait pas de suite, j'aurais aimé savoir ce que deviennent les personnages après une fin aussi mouvementée et qui appelle à la réconciliation et au pardon.

 

Note :6b45701f

 

Voir les commentaires

In my mailbox [1]

16 Août 2011, 09:55am

Publié par Kincaid

 imagesCA4EO0EL

 

 

Mon premier rendez-vous "in my mailbox" !!

Dans ma boîte au lettre, j'ai eu la chance de découvrir :

  • Le livre de mon premier partenariat :

Tout, tout de suite

 

 

  • Les livres offerts par Kyu, pour me faire découvrir la fantasy épique (A charge de revanche !!)

Couverture FendragonCouverture Shannara, tome 1 : L'Épée de Shannara

 

  • Ma commande en librairie m'a apporté :

Couverture Jon Shannow, intégraleCouverture Leïlan, intégrale

 

Les intégrales de deux trilogies qui me tentent depuis un bout de temps !!

 

 

 

A la prochaine, pour un autre rendez-vous, in my mailbox !

imagesCAVN07PE

Voir les commentaires

Lundi 15 Août 2011

15 Août 2011, 17:26pm

Publié par Kincaid

cest-lundi

En ce moment, je lis :

Couverture 1984

 

Mes autres lectures pour la semaine :

 

Couverture Les Mondes d'Ewilan, tome 1 : La Forêt des captifs

 

 

La semaine dernière, j'ai lu :

 

Tout, Tout de suite, de Morgan Sportès

 

 

 

 

 

 

La métamorphose de Kafka

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Roméo et Juliette, Shakespeare

La cantatrice chauve, Eugène Ionesco

 

 

 

Et vous, que lisez-vous ?

Voir les commentaires

La voie des ombres, L'ange de la nuit T1, Brent weeks

15 Août 2011, 10:13am

Publié par Kincaid

Couverture L'Ange de la nuit, tome 1 : La Voie des Ombres

Résumé :

 

Le tueur parfait n'a pas d'amis, il n'a que des cibles.
Pour Durzo Blint, l'assassinat est un art et il est l'artiste le plus accompli de la cité, grâce à des talents secrets hérités de la nuit des temps.
Pour Azoth, survivre est une lutte de tous les instants. Le petit rat de la guilde a appris à juger les gens d'un seul coup d'œil et à prendre des risques -comme proposer à Durzo Blint de devenir son apprenti.
Mais pour être accepté, il doit commencer pas abandonner son ancienne vie, changer d'identité, aborder un monde d'intrigues politiques, d'effroyable dangers et de magies étranges, et sacrifier ce qui lui est le plus précieux...

Mon avis :

 

                                Un véritable coup de coeur ! Un roman à l'univers sombre et tortueux, très loin de ce que j'ai l'habitude de lire et pourtant je me suis laissée transportée dans le Dédale grâce à l'écriture fluide et nerveuse de Brent Weeks : pour son premier roman, l'auteur a réussi !

                               Je dois dire que le début du roman est extrêmement dur et ne convient pas à de jeunes lecteurs, en effet, l'auteur installe son histoire et ses personnages mais le monde qu'il a crée est loin d'être un paradis terrestre : c'est ainsi que l'on découvre le Dédale, sorte de bidonvilles où règnent la violence, la torture et la prostitution dirigés par des guildes qui exploitent les jeunes enfants naît ici ! C'est ainsi que l'on découvre Azoth, jeune enfant des rues, faisant partie de la guilde du Rat (un adolescent odieux qui fait subir toutes sortes de tortures aux enfants), ses seuls amis sont Jarl, un garçon débrouillard, et Poupée, une adorable petite fille : il les protège comme il peut mais comment protéger les gens que l'on aime quand on vit soi-même dans la peur ?

                               Pour Azoth, la seule solution c'est de devenir l'apprenti du plus célèbre Pisse-culotte (assassin possédant le Don, Je ne suis pas arrivée à me faire à ce mot !!) de Cénaria : Durzo Blint. Blint apparait comme un personnage compliqué à l'humeur changeante mais en tant que meilleur assassin du royaume, les techniques qu'il utilise sont époustouflantes et plus d'une fois j'ai été surprise par les tours qu'il pouvait jouer !

Après de multiples rebondissements, Azoth commence son initiation auprès de Blint : or contrairement à ce qu'on pourrait s'attendre, l'apprentissage d'Azoth, devenu Kylar Stern, prend très peu de place dans le roman : le passage enfant-adulte se fait rapidement.

                                L'auteur préfére se pencher sur les intrigues de Cénaria : ainsi on apprend que Cénaria a beau avoir un roi, c'est le Sa'kagué qui a le poids le plus important dans les affaires du royaume, il est à la tête de tous les commerces les plus vils de la capitale : pari, vols, prostitution, contrebandes... Le Sa'kagué est composé de 9 membres dirigés par le Shinga : j'ai beaucoup aimé cet aspect de la politique Cénarienne .

                                Le rythme du récit s'accélère : complot, intrigues et assassinats, on n'a pas le temps de reprendre notre souffle tant les actions s'enchaînent, j'ai adoré la multitude de rebondissements inattendus inventés par l'auteur, plus d'une fois je me suis fait bernée et j'ai adoré parcequ'il est impossible de savoir ce qui va arriver avec Brent Weeks tant sa vivacité d'esprit peut-être déconcertante !

                               Mais ce que j'ai aimé par dessus tout, c'est l'amitié unissant les trois enfants et qui va se poursuivre malgré leur destin divergent : pour Blint un pisse culotte n'a pas d'amis, uniquement des cibles; mais Azoth ne se résoudra jamais à laisser partir son passé d'un claquement de doigt et il se bat comme un forcené pour protéger ceux q'il aime et notamment celle qu'il aime : eh oui le roman comprend une histoire d'amour qui apparait comme un rayon de soleil dans la noirceur du Dédale !

                               La fin était parfaite, elle clôturait l'aventure du roman mais bon nombre de bouleversements laisse l'ouverture pour la suite, car suite il y a vu que c'est une trilogie !

 

 

Note :6b45701f

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Logogeneral2

 

Voir les commentaires

Le baiser du mal, T2 Riley Jenson, Keri Arthur

15 Août 2011, 10:02am

Publié par Kincaid

Couverture Riley Jenson, tome 2 : Le baiser du mal

 

Résumé :

                              Riley travaille toujours à Melbourne pour une agence spécialisée dans les espèces surnaturelles dont elle fait partie. Mais quand un jour, elle se réveille, nue, dans une sombre ruelle, Riley comprend que sa vie est en danger.

Au même moment, Riley fait la connaissance l’homme le plus sexy qu’elle ait jamais vu, le beau et impénétrable, Kade, qui lui aussi lutte pour sa vie. Alors que ses anciens petits amis et ses ennemis tournent autour d’elle, Riley sent qu’elle est poursuivie par une nouvelle sorte de criminel. Parce que dans le sang de Riley, dort un secret qui pourrait créer un guerrier indestructible...

Mon avis :

                              

                               Après un tome 1 que j'avais beaucoup apprécié, c'est avec plaisir que j'ai lu ce deuxième tome où j'ai retrouvé Riley Jenson mi-vampire mi-loup garou essayant de se sortir des ennuis qu'impliquent sa condition : eh oui Riley a bien du souci à se faire car beaucoup de personnes mal intentionné sont prêtes à tout pour avoir son ADN et créer de nouvelles espèces mutantes plus résistantes comme son ex petit ami (cf premier tome).

                               Le roman commence en fanfare avec l'échapée de Riley d'un centre : hélàs elle ne se souvient pas de ce qui lui est arrivé et ce que font les gens là bas : l'enquête s'épaissit mais Riley peut compter sur l'aide inattendue d'un étalon garou très sexy du nom de Kade et sur le vampire sexy Quinn !

                               On retrouve une Riley toujours incapable de prendre une décision sur sa vie amoureuse mais avec un désir sexuel toujours aussi vivace mais comme elle le dit elle-même cela fait partie de sa nature de louve : le sexe est beaucoup plus présent dans ce tome surtout au début du roman ce qui est dommage parce qu'il n'a pas vraiment d'intérêt à ce moment là et masque l'intrigue, faisant traîner en longueur certaines scènes !

                                L'évolution de Riley dans ce tome est très intéressante : elle a décidé de se battre et de ne pas laisser les autres décidé pour elle de son destin : même si ce n'est pas une guerrière dans l'âme, elle fait tout pour se surpasser et découvrir les tenants et les aboutissants de cette affaire, ce qui ravi son patron Jack qui veut voir Riley et son frère sur le terrain.

                                Rohan, le frère de Riley, est beaucoup plus présent dans ce tome et on en apprend plus sur lui : très protecteur envers sa soeur, il n'hésite pas à la soutenir quelque soit la situation mais comme elle, il a bien du mal à gérer sa vie amoureuse ce que j'ai trouvé drôle c'est que Rohan apparait comme un véritable alter ego masculin de Riley : de vrais jumeaux !!

                                Quelques personnages secondaires apparaissent et pimentent le récit. L'intrigue principale est vraiment prenante et ouvre les réfléxions sur des sujets plus complexes et d'actualité comme le clonage : j'ai beaucoup aimé cet aspect du roman. Une bonne touche d'humour avec des scènes cocasses et une héroïne haute en couleur et le tout donne un très bon livre.

                               Un bon moment de lecture, vivement la suite !!

 

Note :

 

Voir les commentaires

La reine de lumière, T1 Elora, Mireille Calmel

14 Août 2011, 18:42pm

Publié par Kincaid

Couverture La Reine de Lumière, tome 1 : Elora

 

Résumé :

                                1494. Dans une sombre forêt du Vercors, la jeune Elora, fille adoptive de la baronne Hélène de Sassenage, découvre un cadavre décharné. Au lieu de s'enfuir terrorisée, Elora fouille sans sourciller le gilet de l'homme à terre pour récupérer le précieux message qu'il était venu porter. Car Elora n'est pas une enfant comme les autres : descendante de Mélusine, elle détient les savoirs et les pouvoirs des fées. En cet instant, Hélène de Sassenage est loin d'imaginer l'impact qu'aura ce meurtre sur sa destinée. Mais Elora, elle, le sait déjà : leur chemin tourmenté va les entraîner toutes deux jusqu'à Rome, et le temps du bonheur ne reviendra qu'après bien du sang et des larmes...

Mon avis :

                               Je me suis replongée avec délice dans l'univers du chant des sorcières avec cette suite ! Mireille Calmel a encore su me charmer avec une nouvelle héroïne au grand coeur : Elora, la fille d'Algonde. Son style reste aussi enchanteur que dans les précédents tomes, pour nous raconter des histoires merveilleuses et émouvantes sur nos personnages préférés.

                               Pour se remettre dans l'ambiance : plusieurs années se sont écoulées depuis le dernier tome du "Chant des Sorcières" : Algonde est toujours prisonnière du Furon sous la forme d'une femme serpent, Mathieu qui croit Algonde et sa fille morte est devenu brigand, Hélène a adopté Elora et s'occupe d'elle comme si c'était sa propre fille, Mounia est devenue femme du sultan Bayezid et fait partie du Harem, croyant Enguerrand mort et celui-ci est repartie sur les routes pour noyer son chagrin de la perte de Mounia : eh oui, on a laissé nos personnages se séparer à cause de quiproquos, du coup c'est assez râlant de les voir s'éloigner ainsi quand nous, nous connaissons la vérité !!

                               Elora a grandi et son ascendance fée devient de plus en plus marqué, ses réflexions sont celles d'une personne mâture et bien souvent les adultes se fient à ses conseils avisés, c'est d'ailleurs pour cela qu'elle accompagne Hélène au Vatican. Hélène fait tout pour retrouver Djem et Elora l'aide dans son entreprise car tout comme sa mère, elle a un destin à accomplir !

                               Entre les histoires d'amour se dessinent une intrigue bien plus complexe où la légende d'Avalon prend désormais place, on en sait un peu plus mais beaucoup de mystères sont encore présents : Mireille Calmel laisse le lecteur en haleine jusqu'au bout : l'intrigue est bien menée du début à la fin et on suit avec plaisir le destin de personnages que l'on a appris à aimer.

                               Mireille Calmel a un véritable don pour dresser les portraits d'hommes et de femmes aussi marquants, elle n'hésite pas à montrer le côté sombre qui existe en chacun de nous comme Elora qui utilise ses pouvoirs sur le pape Alexandre VI.

                              Un excellent tome, encore une fois, je me répète un peu mais j'adore le style d'écriture de cette auteur et les personnages qu'elle crée : l'histoire du livre est magnifique et en continuité parfaite avec les précédents : j'ai été conquise !!

 

Note :

 

 

 

  Logogeneral2

 

Voir les commentaires