Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Kincaid

Les Fourmis

19 Juillet 2009, 19:58pm

Publié par Kincaid

De Bernard Werber

Résumé:
"Le temps que vous lisiez ces lignes, sept cents millions de fourmis seront nées sur la planète. Sept cents millions d'individus dans une communauté estimée à un milliard de milliards, et qui a ses villes, sa hiérarchie, ses colonies, son langage, sa production industrielle, ses esclaves, ses mercenaires... Ses armes aussi. Terriblement destructrices.

Lorsqu'il entre dans la cave de la maison léguée par un vieil oncle enthomologiste, Jonathan Wells est loin de se douter qu'il va à leur rencontre. A sa suite, nous allons découvrir le monde fabuleusement riche, monstrueux et fascinant de ces "infra-terrestres", au fil d'un thriller unique en son genre, où le suspens et l'horreur reposent à chaque page sur les données scientifiques les plus rigoureuses. Voici pour la première fois un roman dont les héros sont des... fourmis !"

Mon Avis :

Les Fourmis est un roman français, le premier grand succès de Bernard Werber , publié en 1991,premier d'une grande trilogie, largement récompensé par de nombreux prix, dont le prix Palissy.

Il inaugure une trilogie relatant les aventures d'humains et de fourmis au travers de deux fils narratifs a priori distincts, mais se recoupant par moments. Outre ces deux fils, le récit est entrecoupé de passages de L'Encyclopédie du savoir relatif et absolu, livre-testament d'Edmond Wells.

L'histoire débute alors que Jonathan Wells hérite de la maison de son oncle entomologiste, Edmond Wells, dans laquelle il s'installe avec sa famille. Petit à petit, il va mettre au jour les découvertes révolutionnaires des études de son oncle sur les fourmis.

Lorsqu'il entre dans la cave de la maison léguée par un vieil oncle enthomologiste, Jonathan Wells est loin de se douter qu'il va à leur rencontre. A sa suite, nous allons découvrir le monde fabuleusement riche, monstrueux et fascinant de ces "infra-terrestres", au fil d'un thriller unique en son genre, où le suspens et l'horreur reposent à chaque page sur les données scientifiques les plus rigoureuses. Voici pour la première fois un roman dont les héros sont des... fourmis !

Parallèlement, une colonie de fourmis vit son quotidien dans une ville-fourmilière appelée Bel-o-kan. Les deux histoires se poursuivent en parallèle jusqu'au moment du contact et de la communication entre les deux espèces intelligentes qui jusqu'à présent s'ignoraient mutuellement.

J' ai bien aimé, un condensé d'entomologie qui n'en a pas l'air ! On apprend plein de choses sur ce monde à la fois familier et inconnu que représente les fourmis. ( familier parce qu'on en écrase tous les jours ! ).

Citation : " en Afrique, on pleure la mort d'un vieillard plus que la mort d'un nouveau né. Le vieillard constituait une masse d'expériences qui pourrait profiter au reste de la tribu alors que le nouveau né n'ayant pas vécu, n'arrive même pas à avoir conscience de la mort. En Europe, on pleure la mort d'un nouveau- né car on se dit qu'il aurait pu
faire des choses fabuleuses si il avait vécu. On porte par contre peu d'attention à la mort du vieillard. De toute façon, il avait déjà profiter de la vie."


Note :

Commenter cet article

A_girl_from_earth 25/07/2009 22:31

J'avais adoré Les fourmis, et les romans suivants de Werber, par contre j'ai été assez déçue par ses derniers romans du coup j'ai arrêté de le lire.

Kincaid 26/07/2009 10:31


Je dois t'avouer, je n'ai lu que le cycle des Fourmis. Je ne sais pas trop pourquoi, je n'ai pas poursuivi avec cet auteur très talentueux, une petite défaillance passagère sans doute!!!!