Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Kincaid

Les hauts de Hurlevents, Emily Brontë

28 Novembre 2012, 06:09am

Publié par Kincaid

 

Résumé :

 

Les Hauts de Hurle-Vent sont des terres balayées par les vents du nord. Une famille y vivait, heureuse, quand un jeune bohémien attira le malheur. Mr. Earnshaw avait adopté et aimé Heathcliff. Mais ses enfants l'ont méprisé. Cachant son amour pour Catherine, la fille de son bienfaiteur, Heathcliff prépare une vengeance diabolique. Il s'approprie la fortune de la famille et réduit les héritiers en esclavage. La malédiction pèsera sur toute la descendance jusqu'au jour où la fille de Catherine aimera à son tour un être misérable et fruste.

Mon avis :

  lecture commune

Lecture commune du 28 novembre 2012 avec ...

 

                                Mon coup de coeur classique !

 

J'ai été subjuguée par l'écriture d'Emily Brontë qui a su me transporter et me faire aimer chacun des paysages qu'elle a pu inventer ou chacun des personnages qu'elle a crée ! Impossible de me sortir de la tête l'ambiance du livre, j'avais tellement l'impression d'y être qu'il me suffisait de fermer les yeux pour me replonger dans le livre !

 

                               Vous l'avez compris le livre m'a émerveillé : j'ai adoré les amours contrariés du jeune Heathcliff et de Catherine Earnshaw : deux personnages qui d'aiment et se déchirent jusqu'après la mort. certains passages sont très émouvants, et Emily Brontë a su cerner avec beaucoup de précision les affres de la passion sous leur forme la plus douloureuse, ce qui est très surprenant vu que la jeune femme ne sortait pas beaucoup et est morte relativement jeune !

                              J'ai beaucoup aimé la façon dont l'histoire était racontée. En effet, c'est Mrs Dean, femme de charge au service des deux familles depuis de nombreuses années qui nous racontent ses souvenirs sur les familles Linton et Earnshaw : des souvenirs joyeux, des drames, les amours de Catherine, la vengeance d'Heathcliff : tout est décrit avec un style assez recherché mais très facile à lire ce qui fait tout l'attrait de l'oeuvre !

 

                              J'ai adoré le personnage d'Heathcliff, autant dans sa douleur que dans sa méchanceté : un personnage complexe qui oeuvre pour la ruine des deux familles afin d'obtenir vengeance.

 

                               Un très beau roman, dont je vous conseille vivement la lecture !

 

 

 

 

Note : 6b45701f

 

  CRC

Voir les commentaires

Alice in Wonderlands, Lewis Carroll

21 Novembre 2012, 06:49am

Publié par Kincaid

Couverture Alice au pays des merveilles

 

L'auteur : Lewis Carroll

date de naissance : 27 Janvier 1832

date de décès : 14 Janvier 1898

 

Ce que je dis trois fois est absolument vrai

                           Né Charles Lutwidge Dogson, troisième fils d'un pasteur, il passe sa jeunesse dans le Yorkshire et aime monter des spectacles de marionnettes. En 1851, il entre à l'université d'Oxford et y obtient un diplôme de mathématiques. Il continue sa carrière comme enseignant à l'université et est ordonné diacre en 1861. En plus de ses travaux pédagogiques sur les mathématiques, il écrit des nouvelles dans le magazine 'The Train' sous le pseudonyme de Lewis Carroll.

                           C'est en 1865 qu'il publie son oeuvre la plus célèbre 'Alice au Pays des Merveilles', récit surréaliste ayant pour héroïne une petite fille. Il lui donne une suite en 1872. Egalement photographe, ses sujets favoris sont des petites filles déguisées en fée. La société victorienne s'offusque de cet intérêt, ne sachant voir dans Alice un conte moderne élevant l'enfant au-delà de la mièvrerie, capable de saisir le ridicule des adultes et la prison de leurs conventions. Initialement destinées à la jeunesse, les oeuvres de Carroll ont, depuis, su conquérir les grandes personnes qui ne cessent d'y découvrir des messages cachés.

 

Résumé :

" Quand le Lapin sortit une montre de son gousset, la regarda et reprit sa course, Alice se leva d'un bond car, en un éclair, elle réalisa qu'elle n'avait jamais vu un lapin avec un gousset et une montre à en sortir. Dévorée de curiosité, elle le suivit à travers champs, et eut juste le temps de le voir s'engouffrer dans un vaste terrier sous la haie. " Pourquoi Alice s'étonnerait-elle alors de rencontrer chemin faisant une Reine de Cœur, un Griffon, un Chapelier, un Lièvre de Mars ou de prendre le thé chez les fous ? C'est au pays des merveilles que l'a entraînée le lapin blanc, un pays où elle ne cesse de changer de taille, et où tout peut arriver. Un pays que Lewis Carroll met en scène avec une rigueur impeccable dans la loufoquerie. Loin de la mièvrerie du conte enfantin, cette nouvelle traduction restitue au texte anglais toute sa verdeur mathématique."

 

Mon avis :

Lecture commune du 21 Novembre 2012 avec ...

 

Livre lu en anglais !

 

                                    Alice aux pays des merveilles : tout le monde en a entendu parler au moins une fois dans sa vie ! Pas étonnant vu le nombre d'adaptations que comptent cette oeuvre aussi bien à la télévision qu'au théâtre... et aussi étonnant que cela puisse paraître, je n'avais jamais lu le livre à la base de tout cela : l'oeuvre de Lewis Carroll ! Un oubli que je me suis chargée de rectifier en lisant l'oeuvre en version originale.

 

                                    Verdict ? Une grosse déception ! Je ne m'attendais pas du tout à cela et j'ai été extrêment étonnée : je connaissais beaucoup de passages du conte notamment la rencontre avec le lapin et la découverte de la boisson drink me et du gateau eat me et je les ai retrouvé dans le texte mais la façon dont chacun des épisodes est amenée semble totalement dénuée de sens et je n'ai vraiment pas compris où l'auteur voulait mener le lecteur ni ce qu'il voulait nous faire comprendre.

 

                                     D'un autre côté, le récit est court et se lit facilement car l'écriture de l'auteur, sans être très originale et agréable à lire, ajouté à cela l'imagination de l'auteur : rappelons qu'Alice aux pays des merveilles est sorti en 1865, or ce n'est pas très courant pour l'époque de lire un récit aussi inventif, chose qui ne choque pas un lecteur moderne. Malgré cela, j'ai eu l'impression plus d'une fois que Lewis Carroll se perdait dans cet imaginaire trop fécond et noyait le lecteur dans ce labyrinthe. Rien qu'au niveau des personnages, il y en a tellement qu'on a parfois du mal à se retrouver : ils sont relativement peu décrits et on vient à peine de faire leur connaissance que d'autres arrivent sur le devant de la scène : dur de s'y retrouver !

 

                                      Devant ce jugement assez négatif sur l'oeuvre, je me suis dit que j'allais le lire en français : je suis objective avec moi-même, je suis loin d'être bilingue et je me suis dit que la différence de langues devaient être à l'origine de mon avis : j'avais dû rater des éléments importants ou ne pas comprendre certaines subtilités de l'auteur. Donc je me suis lancée dans la lecture en français de ce conte et... mon avis ne diffère pas : au contraire, c'est encore plus flagrant en français !

 

                                       C'est loin d'être mon classique préféré et je ne pense pas que je le relirai un jour, j'ai vraiment été très déçue !

 

Note :

 

 

Voir les commentaires

Le voisin, Tatiana De Rosnay

19 Novembre 2012, 06:54am

Publié par Kincaid

Couverture Le Voisin

 

 

résumé :

Un mari souvent absent. Un métier qui ne l'épanouit guère. Un quotidien banal. Colombe Barou est une femme sans histoires. Une de ces femmes auxquelles il n'arrive jamais rien. Comment imaginer ce qui l'attend dans le charmant appartement où elle vient d'emménager ? A l'étage supérieur, un inconnu lui a déclaré la guerre. Seule l'épaisseur d'un plancher la sépare désormais de son pire ennemi... Quel prix est-elle prête â payer pour retrouver sommeil et sérénité ?

 

Mon avis :

                                  C'était mon premier Tatiana de Rosnay et ce fut un merveilleux moment de lecture ! J'ai adoré cette écriture fluide et agréable et le thème traité m'était proche puisque j'ai eu à subir les nuisances sonores d'un voisin bruyant pendant presque un an.

 

                                 Je me suis totalement identifiée au personnage principal Colombe Barou et à ses ressentis vis à vis de cette situation : c'est un personnage très attachants, dont on suit l'évolution avec délectation. En effet, le début l'a montré comme une madame tout le monde entièrement dévouée à sa famille, sous payée dans son boulot... en clair une personne qui passait complètement à côté de sa vie ! Et j'ai adoré la façon dont Tatiana de Rosnay montrait l'influence de cet évènement sur le devenir de cette personne.

 

                                 Un vrai coup de coeur ! Une écriture parfaite pour une intrigue bien menée du début à la fin même si j'avoue que je m'attendais à autre chose quand aux motivations du Dr Faucleroy, mise à part cela, je n'ai rien trouvé à redire sur ce livre. J'ai tellement aimé que je pense très prochainement découvrir "Elle s'appelait Sarah".

 

Note : 6b45701f

 

Sans titre

Challenge-douce-France.jpg


Voir les commentaires

Home, Toni Morrison

15 Novembre 2012, 20:35pm

Publié par Kincaid

Couverture Home

 

 

Résumé :

Toni Morrison nous plonge dans l'Amérique des années 1950.

 

Mon avis :

  lecture commune

Lecture commune du 15 Novembre 2012 avec

 

                        Je tiens à remercier une nouvelle fois Price Minister pour m'avoir fait découvrir cette petite perle de la rentrée littéraire.

 

                       Cela faisait un moment que j'entends parler de Toni Morrison, grand écrivain américaine, mais je n'avais encore jamais eu l'occasion de lire une de ses oeuvres mêm si "Beloved" ou "Un don" me tentait bien. C'est donc avec un grand plaisir que j'ai découvert cette auteur lors de cette rentrée littéraire.

 

                      Je dois dire que tout ce que j'ai pu en attendre s'est trouvé vérifié lors de la lecture de "Home" : j'ai littéralement craqué pour le style d'écriture de l'auteur tout en finesse qui dévoile les travers d'une société où les Noirs survivent difficilement car constamment rejeté. J'ai été étonnée car le livre est vraiment court (à peine une centaine de pages), pourtant il m'a profondément marqué : Toni Morrison nous livre le récit poignant d'une vie sans fioriture ou excès de sentiments : c'est un récit brut, à vif qui nous jette aux yeux les horreurs de cette société sans que ces faits soient emballés d'un quelconque excès de sentiments qui pourraient inspirer de la pitié au lecteur.

 

                       Le début du roman est un peu flou : on est catapulté au côté du personnage principal Franck Money, sans savoir qui il est ou ce qu'il fait dans un hôpital psychiatrique... pourtant son histoire se dévoile peu à peu aux yeux du lecteur, entre récit de vie à la troisième personne du singulier et témoignage direct du personnage sur ce qu'il a vécu.

 

                        La beauté de ce livre ne réside pas tant dans son contenu que dans sa forme : c'est si bien écrit que le lecteur se sent transporté dans cette période et appréhende sous un jour nouveau ce qui s'est passé à cette époque de façon quotidienne. C'est le genre de livre qui change votre vision du monde et vous pousse à réfléchir plus intensément sur la condition humaine. "Si c'est un homme..." de Primo Levi m'avait fait la même impression.

 

                       Au niveau des personnages, j'ai préféré Cee à Franck car je l'ai trouvé plus vivante : elle cherche à améliorer sa vie et apprend de ses erreurs. A l'inverse, Franck m'a semblé brisé et rien de ce que j'ai lu ne m'a donné l'impression qu'il pourrait un jour guérir de ses blessures.

 

                       Une très belle trouvaille de cette rentrée littéraire que je ne peux que conseiller !

 

 

Note :  20/20

 

Retrouver ce livre sur Price Minister :

 

Voir les commentaires

Lundi 12 Novembre

12 Novembre 2012, 00:19am

Publié par Kincaid

cest-lundi

 

 

Ce que j'ai lu la semaine dernière :

 Couverture Anita Blake, tome 16 : Sang noir Couverture Home Couverture Et puis, Paulette...

 

 

Ce que je lis en ce moment :

 

Couverture Une aventure d'Alexia Tarabotti, Le Protectorat de l'ombrelle, tome 1 : Sans âme Couverture Anna Karénine, abrégé

 

Ce que je vais lire ensuite :

Couverture Une place à prendre Couverture Sur la Route Couverture Chroniques du Monde Emergé, tome 1 : Nihal de la Terre du Vent

 

 

Et vous, que lisez-vous?

Voir les commentaires

Swap Nordique Edition de Noël

11 Novembre 2012, 19:18pm

Publié par Kincaid

http://img23.imageshack.us/img23/6213/laponiefinlandaisekitti.jpg

 

En complément de mon challenge (voir topic), je me suis dit qu’il serait intéressant de partager ensemble la découverte de ces auteurs et de leurs pays. Alors pourquoi ne pas se faire plaisir avec un petit colis bien rempli ? 

Voici le détail de ma proposition ...

Le contenu 

1 livre de poche dont l’auteur est nordique [Danemark, Finlande, Suède, Norvège ou Islande] tiré de la wish-list de votre swappé(e) 
1 ou 2 marque-page : promo, fait-maison, autre, …
1 carte avec un petit mot - sympa de préférence dft012 - 
1 surprise : objet, friandises, bougies, thé, ...

Faites-vous plaisir !!! Le but est de faire de belles découvertes sans se ruiner grin

Le choix du livre : il y a deux possibilités …

1.    Vous envoyer via le questionnaire ci-dessous une liste de 10 à 15 livres issus de votre wish-list (ou non) correspondant à la thématique et votre swappé(e) y fait son choix. 
2.    Vous décidez de faire confiance à votre swappé(e) qui choisira pour vous un livre qu’il/elle a lu et apprécié avant de vous l’envoyer. Dans ce cas, n’hésitez pas à échanger pour savoir vers quel style de lecture vous orienter. 

Vous vous engagez à « bloquer » l’achat des livres de votre liste pendant la durée du swap ou au minimum à communiquer avec votre swappé(e) sur tout nouvel achat durant la préparation des colis. 

L'inscription : là aussi, deux possibilités ...

1.    Vous souhaitez vous inscrire en binôme, dans ce cas-là, votre participation est prise en compte tout de suite si vous avez trouvé votre swappé(e) 
2.    Vous souhaitez avoir la surprise de votre binôme, alors là, c’est le hasard qui décide et vous découvrirez votre swappé(e) le lendemain de la date de clôture des inscriptions

Les dates

Inscriptions jusqu'au : dimanche 14 octobre
Attribution du swappé (hors binôme) : entre le lundi 15 octobre et le dimanche 21 octobre (selon le nombre d'inscrits ...)
Préparation du colis : du lundi 22 octobre au dimanche 18 novembre
Envoi du colis : au plus tard le dimanche 25 novembre 

 

 

J'étais en binôme avec Piplo qui m'a énormément gâté pour ce swap ! J'ai reçu un colis énorme, rempli à ras bord mais j'ai pris le temps de prendre quelques photos avant de me jeter dans le déballage frénétique.

DSC00864

Et voici le collis déballé :

DSC00866

J'ai pu faire la connaissance de Mr Rennes dont je suis tombée amoureuse dès l'instant où je l'ai vu, n'est-il pas trognon avec sa petite veste ??

DSC00868

Les surprises et gourmandises :

- des clémentines pour faire le plein de vitamine C quand il fait froid.

- Une méga boule pour le bain que j'ai déjà testé et adoré !

- une boîte à thé trop mignonne (en plus j'en avais pas !), rempli de sachets, j'ai pu ainsi découvrir le thé Earl Grey qui est devenu mon préféré !!!

- Une écharpe toute douce et bien chaude

- de superbe MP faits maison en rapport avec les livres que Piplo m'a offert dont un qui reprend nos deux avatars Livraddict : je l'adore !!

DSC00870

Et voici les livres :

- "Le potager des malfaiteurs ayant échappé à la pendaison" d'Arto Paasilina, que j'avais très envie de découvrir tant j'en ai entendu du bien!

- "Legend" de Marie Lu que j'ai hâte de lire ^_^

- Du chocolat Lindt crème brûlée (qui a été testé et approuvé lors du quatre heure !!)

DSC00871

 

Merci beaucoup Piplo pour ce superbe colis !

Cybele en a profiter pour jouer avec la boîte :

DSC00867

 

Et voici le colis que j'ai préparé pour Piplo : ici

Voir les commentaires

Swap Créatures de Lumière

11 Novembre 2012, 19:05pm

Publié par Kincaid

 

http://static.blog4ever.com/2010/02/392594/artfichier_392594_1069193_201207192607799.gif

 

 

En binôme avec Melymelo qui m'a préparé un super colis féerique :

DSC00858

DSC00872

 

Une très jolie figurine fée, un carnet de note fée clochette, Trois MP très jolis et niveau livre : les deux premiers tomes de la trilogie des elfes de Jean Louis Fetjaine et "La guerre des fées" de Henri Brennan que j'ai hâte de découvrir !

 

Un grand merci à Melymelo pour ce féerique colis !

Et voici le colis que j'ai préparé pour melymelo : ici

Voir les commentaires

Swap Chick Lit

11 Novembre 2012, 18:47pm

Publié par Kincaid

 

Le principe du swap :

 

 

 

J'étais en binôme avec madeinFrance qui m'a préparé un colis magnifique, voyez plutôt ce que j'ai découvert en ouvrant le colis :

DSC00847

 

J'ai tout de suite repéré les oursons à la guimauve qui n'ont pas fait long feu ^_^

DSC00848

Et voici le contenu du colis avec de magnifiques papier cadeau personnalisé sur le thème chick lit !

Les livres que j'ai reçu :

- Un jour, de David Nicholls : un livre de ma wish que j'avais très envie de découvrir depuis longtemps

- Irrésistible, de Jill Shalvis : un autre livre de ma wish avec sa suite : une série que j'ai très envie de lire !

DSC00849

Les surprises et gourmandises : du thé délicieux et des Lutti qui ont déjà disparu ! Ajouter à cela un cahier d'exercices très marrant et trois magnifiques vernis à ongles pour être belle en toute circonstance ! Un carnet spécial zénitude et de fabuleux MP chick lit !

DSC00850

DSC00851

 

Et voici le tout en image :

DSC00852

 

Un grand merci à MadeinFrance pour ce merveilleux swap !

Voir les commentaires

Un week-end en famille, François Marchand

9 Novembre 2012, 07:52am

Publié par Kincaid

Couverture Un week-end en famille

 

Résumé :

                               Faire la connaissance de ses beaux-parents n'est jamais chose facile. Surtout s'ils habitent en Samouse, région que le jeune marié va apprendre à connaître le
temps d'un week-end interminable. Dès le vendredi soir, il lui est évident que cela se passera mal. Mais jusqu'à quel point? Et l'impulsivité dont il fera preuve est-elle due à son état psychologique déjà bien dégradé ou à la rencontre de plein fouet avec cette diabolique région? Son objectif de départ - limiter les dégâts - finira par faire place à une exaltation mystique qui culminera le dimanche, jour du Seigneur.
Un roman désopilant, un jeu de massacre permanent où tous les mauvais sentiments sont mis à l'honneur.

 

Mon avis :

                                 Je tiens à remercier Price Minister et toutes les personnes impliquées dans l'organisation des Matchs de la rentrée littéraire qui nous permettent chaque année de découvrir les nouveautés littéraires.

 

                                  Pourquoi avoir choisi ce livre ? Tout simplement parce que le résumé m'a enchanté et puis aussi parce que François Marchand est un auteur français que je ne connaissais pas du tout !

 

                                  Grande fan de l'humour noir en littérature, j'ai savouré ce roman pétillant de malice avec un plaisir non voilé. Un roman très court, une petite centaine de pages, qui m'a fait passé deux bonnes heures de lectures agréables grâce à la maîtrise parfaite de l'humour caustique d'un parisien qui se voit découvrir les joies d'une virée en campagne pour rencontrer sa belle famille.

 

"Je venais de me marier avec Aurélie à Las Vegas, dans la foulée d'une perte monumentale au poker, en me disant qu'il valait mieux rassembler toutes les conneries possibles sur un seul jour."

 

                                  Je trouve que cette phrase est bien représentative du style d'écriture de l'auteur, François Marchand, déjà connu de la scène littéraire grâce à "L'imposteur" paru en 2009 aux éditions du  Cherche Midi et au "Plan Social" : deux romans que j'ai hâte de découvrir !

 

                                   Dès le départ, le narrateur se retrouve confronté à une situation qu'il sait voué au chaos, d'ailleurs il ne fera rien pour arranger tout cela et le lecteur va devenir le témoin particulier de ces états d'âmes et répliques cinglantes qu'il réserve aux idiots qui trouvent sa route. Pamphlet cinglant d'un parisien en Samouse : on joue sur les clichés du bon campagnard fier de ses biens terrestres ! Et quel jeu ! Le roman est un véritable monument où le narrateur révèle son côté goujat et misogyne : d'ailleurs on se demande comment il a pu se marier avec Aurélie tant il lui parle mal et ne manque une occasion de se moquer d'elle parfois cruellement.

 

                                   J'ai particulièrement aimé la scène de la messe dominicale et le sermon du narrateur "Je déclare renoncer au Satan et aux cuisines Schmidt" : une scène qui m'a fait me tordre de rire et qui prouve à quel point la visite de la Samousse à perturber le narrateur.

 

                                    De plus, le décalage entre le récit imposé au lecteur par le narrateur et les fragments de réalité qui nous parviennent sont tout à fait hilarant et l'on ne peut plus lâcher ce livre ! Une très bonne découverte de cette rentrée littéraire !

 

 

Note :19/20 6b45701f

 

Retrouver le livre en cliquant sur le logo :

Voir les commentaires

Discordances, Anna Jorgensdotter

8 Novembre 2012, 06:51am

Publié par Kincaid

Couverture Discordance

 

 

 

L'auteur : Anna Jörgensdotter

                              Née en 1973, Anna Jörgensdotter vit dans la région de Sandviken, où se déroule Discordance, pour lequel elle a remporté le prix Ivar-Lo 2010. Tous ses romans sont encensés par la critique. Elle publie également des recueils de poésie, compose de la musique et écrit en free-lance dans plusieurs journaux.

Anna Jörgensdotter

 

Résumé :

                             Nos récits s entrelacent telles les bandes de lirette dans la trame d un tapis. Et chacun y reste pris. Jusqu à l usure.
                             En devient partie intégrante.
                             L' idée de départ était peut-être autre que le résultat, ou alors nous sommes parfaits un récit parfait, sur tout, sur rien. Sur la vie telle qu elle a été. Mais jamais sur ce qu elle aurait pu être.
Je suis tissée dans ton récit. Inextricablement.
                             Cinq frères et soeurs grandissent dans une petite communauté suédoise au pied du mont Kungsberg : deux frères, Edwin et Otto, et trois s urs, Karin et Sofia, qui restent inséparables jusqu à ce que l amour puis la mort les sépare, tandis qu Emilia sillonne les rues à bicyclette en rêvant d évasion.
Tout commence en 1938, lorsqu une maison prend feu, celle de Mlle Filipsson, femme singulière venue d on ne sait où. Edwin est le seul à la pleurer. Un an plus tard, c est l Europe entière qui s embrase. Le jour même de l invasion de la Pologne, une petite fille naît, et Karin, sa mère, agonise... Chacun des membres de la fratrie poursuit sa vie, entre rêves et désillusions. Au long de deux décennies, Anna Jorgensdötter nous livre un roman choral semé d amour et de drames, marqué par les disparités entre hommes et femmes dans une société en mutation.

 

Mon avis :

                         Je tiens tout d'abord à remercier les édions JC Lattès et Livraddict pour ce partenariat qui m'a permis de découvrir ce livre de la rentrée littéraire !

 

                         Grâce à Myiuki et son challenge sur les littératures nordiques, je me suis mise à lire des auteurs suédois, islandais... et devant le nombre de coups de coeur que j'ai eu pour mes lectures, j'avais très envie de découvrir "Discordances" car Anna Jorgensdotter est une auteur suédoise.

 

                          Tout d'abord, je tiens à dire que j'ai été très étonnée par le style d'écriture de l'auteur : des phrases courtes, une ponctuation riche... beaucoup de coupures qui donent, non pas, une narration linéaire, mais plutôt de petits récits qui mis bout à bout doivent former une histoire plus grande et la trame du roman. Cela donne un bon rythme au récit et une certaine vitalité pour un lecteur aguerri car le revers de la médaille c'est que ce style d'écriture est assez difficile à lire : action, dialogues, pensée des personnages : tout semble  se mélanger et c'est parfois difficile à démêler tout cet imbroglio de fil.

 

                          De plus, le roman a beau débuter par un tableau des personnages principaux, on a du mal à s'attacher au personnage tant ils sont nombreux : je vous avoue que le début du livre a été assez difficile, il m'a fallu identifier les personnages et je me suis reportée un nombre incalculable de fois à ce ableau pour savoir qui était qui et quels étaient leur lien.

 

                           Moi qui adore les histoires de famille, j'ai été servie avec cette fresque monumentale : Anna Jorgensdotter nous raconte les joies et les déboires de la famille Steen en Suède pendant plus de vingt ans. Cette période se situant sur fond de guerre, on assiste à l'autopsie de la société suédoise de cette époque et son évolution.

 

                            Edwin, Otto, Emilia, Karin et Sofia font partie des personnages récurrents de l'histoire : ils se distinguent par leurs différences de caractères et de personnalités. Chaque lecteur se retrouvera dans un de ses personnages. De plus, on passe tout le roman en leur compagnie vu qu'on va les suivre dans les différents chemins que vont emprunter leurs vies : séparation, non-dits, deuils, joie éphémère... tout ce qui fait la beauté et l'intensité de la vie humaine se retrouve dans le récit de ses vies.

 

                             Le roman est très triste et les moments heureux se comptent sur les doigts d'une main mais ça ne m'a pas gêné plus que ça : après tout, les souvenirs douloureux nous marquent bien plus que les souvenirs heureux et vu que ce livre peut apparaître comme la biographie d'une famille, ça m'a semblé normal.

 

                              Le mariage et le deuil sont des thèmes récurrents du roman mais les deux sont teintés de tristesse : je n'ai jamais vu d'aussi nombreuses critiques à peine voilées sur la vacuité de la vie maritale. Les personnages mariés semblent se haïr cordialement et la vie à deux tourne au cauchemard quotidien avec remarques acerbes et désintérêt des deux parties pour leur moitié.

 

                             J'ai beaucoup aimé le sujet du livre et les différentes pistes que nous fait suivre l'auteur en nous lançant à la découverte de ses personnages. En revanche, j'ai eu plus de mal avec le style d'écriture de l'auteur qui sert à merveille la première partie du roman mais que j'ai retrouvé lassante dans la seconde partie !

 

 

 

Note :

 

CNordique

 

Voir les commentaires

1 2 > >>