Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Kincaid

Le liseur du 6h27, Jean-Paul Didierlaurent

17 Janvier 2018, 14:52pm

Publié par Kincaid

 

Titre : Le liseur du 6h27

Auteur : Jean-Paul Didierlaurent

Genre : littérature contemporaine

Edition : Folio

Guylain Vignolles est préposé au pilon et mène une existence maussade et solitaire, rythmée par ses allers-retours quotidiens à l’usine. Chaque matin en allant travailler, comme pour se laver des livres broyés, il lit à voix haute dans le RER de 6H27 les quelques feuillets qu’il a sauvé la veille des dents de fer de la Zerstor 500, le mastodonte mécanique dont il est le servant.
Un jour, Guylain découvre les textes d’une mystérieuse inconnue qui vont changer le cours de sa vie…

Mon avis !

Un court roman magnifiquement écrit mais qui, je l'avoue m'a un peu déçu !

Le bandeau qui l'entourait me promettait "une lecture qui ensoleillera votre journée" et je dois dire que j'avais choisi ce livre pour me remonter le moral au cours d'un moment difficile de ma vie et ce ne fut pas une lecture très réconfortante. Entre le héros Guylain Vignolles (on a toujours envie de l'appeler Vilain Guignolles, non ?) qui vit une vie solitaire et dépressive avec un boulot qu'il déteste par dessus tout, difficile d'avoir envie de rire.

Même si l'histoire est très jolie, que c'est bien écrit et qu'on est face à des personnages haut en couleurs, je n'ai pas accroché plus que ça !

 

Note : 2/5

Voir les commentaires

Lundi 15 janvier 2018

15 Janvier 2018, 06:40am

Publié par Kincaid

 

 

Ce que j'ai lu la semaine dernière :

Ce que je lirai ensuite :

Gatsby le magnifique, Francis Scott Fitzgerald

Le chant du rossignol, Kristin Hannah

Les trois mousquetaires, Alexandre Dumas

 

Voir les commentaires

Le capitaine Paul, Alexandre Dumas

14 Janvier 2018, 18:22pm

Publié par Kincaid

Titre : Le Capitaine Paul

Auteur : Alexandre Dumas

Edition : Folio classique

Genre : classique historique

Nb de pages : 354p

Inspiré de John Paul Johns, capitaine de marine, héros de la guerre d'Indépendance américaine, Le Capitaine Paul est à la fois roman historique, récit d'aventures maritimes et mélodrame. Mais c'est d'abord le roman d'un homme en quête de ses origines : bâtard magnifique remettant en question les rigidités du Vieux Monde et faisant triompher le droit naturel contre le pouvoir légal, Paul Jones incarne le mariage réussi des origines françaises et de l'idéal américain, et la réconciliation des valeurs aristocratiques et démocratiques. Ce roman familial d'un individu se conclut en roman national de la France : il traduit les déchirements d'une génération écartelée entre le monde d'avant la Révolution et celui d'après. Ce magnifique hommage du romantisme aux Lumières témoigne aussi du génie de l'auteur à mêler les genres pour inventer une forme nouvelle de roman. Le mélange franco-américain incarne le pedigree dont rêve Dumas pour la France, mais aussi pour la littérature.

Mon avis :

Lu dans le cadre du Challenge Alexandre Dumas

Avant de choisir ce livre, je dois vous avouer que je n'avais jamais entendu parler de ce roman d'Alexandre Dumas et je ne comprends pas pourquoi il n'est pas plus connu que cela ! J'y ai retrouvé des aventures digne des Trois Mousquetaires et une narration qui m'a fortement rappelé les hauts de Hurlevent d'Emily Brontë.

Le héros est un personnage qui apparaît au lecteur que nous sommes, comme quelqu'un de très mystérieux : on ne le connaît tout d'abord que comme le "Capitaine Paul" et au fur et à mesure du récit, on va découvrir avec lui, les sombres secrets que renferment son passé et les implications que cela aura sur son futur.

J'ai adoré ce roman ! La façon qu'a Dumas de nous impliquait dans le récit m'a conquis, de même que le personnage de Paul, héros sans peur ni reproche qui sauve sa sœur, la douce Marguerite d'une répétition cruelle d'un passé dont il a été lui-même victime.

Il y a tout ce que j'aime dans ce roman : on y trouve des secrets de famille, des duels au pistolet, une jeune fille en danger, un père emporté par la folie, une mère manipulatrice et machiavélique... bref, vous l'avez compris, un gros coup de cœur !

Seul bémol pour la fin qui m'a surpris.

Note : Coup de coeur

 

Voir les commentaires

Pauline, Alexandre Dumas

14 Janvier 2018, 18:21pm

Publié par Kincaid

Titre : Pauline

Auteur : Alexandre Dumas

Edition : Folio

Genre : Classique

Nb de pages : 241p

Quel est le secret que cache Pauline ? Pourquoi fuit-elle le regard d'autrui ? Quel drame creuse son visage et altère son teint ? " Personne n'ignore par expérience que le danger inconnu est mille fois plus saisissant et plus terrible que le péril visible et matérialisé ", confie Pauline. En épousant le comte Horace de Beuzeval, un homme diabolique, la jeune femme a signé son arrêt de mort : chaque jour est devenu synonyme d'angoisse et d'effroi...

Mon avis :

Je ne sais pas ce que vous en pensez mais personnellement je trouve les couvertures de la collection Folio classique vraiment magnifique et "Pauline" ne fait pas exception à la règle.

Entraînée par le coup de cœur que j'ai eu pour ma précédente lecture de l'auteur "Le capitaine Paul", j'ai enchainé avec "Pauline", un roman qui se veut plus sombre et plus cruel.

Le début peut paraître assez long : l'auteur nous apparaît comme le narrateur premier de l'histoire en nous contant ses rencontres fortuites avec un de ses amis Alfred de Nerval et une mystérieuse jeune fille qui cache son identité.

Ensuite, la narration passe à Alfred de Nerval qui va nous raconter comment une mésaventure fortuite l'a conduit a sauvé son amie d'enfance du sort funeste qui l'attendait. En effet, la malheureuse avait été enfermée dans une crypte avec pour seule chance de s'en sortir un verre de poison pour achever son trépas le plus rapidement possible.

Pauline est un personnage très attachant : jeune fille pleine de vie et de candeur, elle va être la victime malheureuse de son mari le comte de Beuzeval et des terribles secrets qu'il cache. Heureusement, elle peut compter sur l'amitié infaillible d'Alfred !

Une belle lecture malgré quelques longueurs dans la description des voyages qui n'apportent pas grand chose au récit.

Note : 4/5

 

Voir les commentaires

Le vieux qui lisait des romans d'amour, Luis Sepulveda

11 Janvier 2018, 14:48pm

Publié par Kincaid

 

Titre : Le vieux qui lisait des romans d'amour

Auteur : Luis Sepulveda

Genre : Aventure

Edition : Points

Lorsque les habitants d'El Idilio découvrent dans une pirogue le cadavre d'un homme blond assassiné, ils n'hésitent pas à accuser les Indiens de meurtre. Seul Antonio José Bolivar déchiffre dans l'étrange blessure la marque d'un félin. Il a longuement vécu avec les Shuars, connaît, respecte la forêt amazonienne et a une passion pour les romans d'amour. En se lançant à la poursuite du fauve, Antonio José Bolivar nous entraîne dans un conte magique, un hymne aux hommes d'Amazonie dont la survie même est aujourd'hui menacée.

Mon avis : 

Quel livre ! Luis Sepulveda a su, au travers de ce court roman, transporter le lecteur au cœur de la forêt amazonienne et lui montrer toutes les beautés sauvages que renferme cet endroit peu à peu détruit par la cupidité et la stupidité de l'homme.

Le héros, Antonio José Bolivar, a passé une grande partie de sa vie en Amazonie. Après avoir perdu sa femme qu'il aimait profondément et avoir vécu avec les peuples autochtones qui lui ont appris à survivre dans la jungle, il coule ses vieux jours dans une petite ville El Idilio jusqu'au jour où des corps humains sont peu à peu charriés par le fleuve : victimes de la colère d'une tigresse dont il sera contre son gré obligé de faire la chasse.

C'est magnifiquement écrit et j'ai pris beaucoup de plaisir à découvrir cette œuvre. Je ne vous cacherais pas que le dénouement m'a tiré quelques larmes mais je n'ai pas pu résister : le dilemme du héros est tellement beau et son combat si terrible...

 

Note : 5/5

Voir les commentaires

La ferme des animaux, Georges Orwell

10 Janvier 2018, 07:46am

Publié par Kincaid

 

Titre : La ferme des animaux

Auteur : Georges Orwell

Genre : Science Fiction

Edition : Folio classique

nb de pages : 153 pages

Lu le 6 Janvier 2018

Un beau jour, dans une ferme anglaise, les animaux décident de prendre le contrôle et chassent leur propriétaire. Les cochons dirigent la ferme comme une mini société et bientôt des lois sont établies proscrivant de près ou de loin tout ce qui pourrait ressembler ou faire agir les animaux comme des humains. De fil en aiguille, ce microcosme évolue jusqu'à ce qu'on puisse lire parmi les commandements : " Tous les animaux sont égaux, mais (il semble que cela ait été rajouté) il y en a qui le sont plus que d'autres. "
Le parallèle avec l'URSS est inévitable quand on lit cette fable animalière. A travers cette société, c'est une véritable critique du totalitarisme d'état que développe Orwell.

Mon avis : 

Georges Orwell, de son vrai nom Eric Blair, nous offre avec "La ferme des animaux", une fable animalière qui sert de décor à une critique beaucoup plus pointue sur les régimes totalitaires.

Tout commence quand les animaux de la ferme, lassés des mauvais traitements dont ils font l'objet par leur maître, décident de se rebeller et de faire tourner la ferme par eux-mêmes et de la rebaptiser "La ferme des animaux". Pour imposer les bases de ce nouveau régime, les cochons, plus malins que les autres, imposent les bases d'un nouveau système où tout les animaux sont égaux et où l'homme est devenu l'ennemi. Mais peu à peu, les cochons s'octroient des privilèges jusqu'alors proscrits et obligent les autres animaux notamment les moutons à travailler de plus en plus pour récolter beaucoup moins qu'avant.

Un petit roman de 150 pages que j'ai adoré ! L'auteur nous pousse à réfléchir sur les malversations des cochons, et notamment sur les mensonges et tromperies de Brille-babille, le porte parole des cochons et sur la manipulation des foules qui changent une démocratie en dictature totalitaire.

Un livre que je relirai sûrement et dont je conseille vivement la lecture !

Note : 5/5

Voir les commentaires

Lundi 8 Janvier 2018

8 Janvier 2018, 06:55am

Publié par Kincaid

Ce que j'ai lu la semaine dernière :

Ce que je lis :

 

 

Bonne semaine à tous !

Voir les commentaires

Histoire d'un casse noisette, Alexandre Dumas

7 Janvier 2018, 14:29pm

Publié par Kincaid

Titre : Histoire d'un casse noisette

Auteur : Alexandre Dumas

Genre : Classique Jeunesse

 

Divers contes d'Alexandre Dumas sont regroupés dans ce livre : Histoire d’un casse-noisette, L’égoïste, Nicolas le philosophe, Pierre et son oie, Un voyage à la lune, Le roi des quilles, Les deux frères, Saint Népomucène et le savetier, Les mains géantes, L’homme sans larmes, Un âne qui a peur du feu et de l’eau, Le sifflet enchanté. Histoire d’un casse-noisette : Le soir de Noël, Marie trouve parmi les jouets un casse-noisette en forme de bonhomme. Jaloux, son frère Fritz brise les dents du jouet. La nuit venue, la fillette refuse de se coucher sans avoir installé au mieux son casse-noisette dans l'armoire quand, à minuit, des bruits se font entendre. Marie découvre avec terreur son parrain Drosselmayer assis sur l'horloge et voit des milliers de souris commandées par un roi à sept têtes. Tandis que les rongeurs se rangent en ordre de bataille, les jouets descendent de l'armoire et choisissent Casse-noisette pour général... Extrait : Pendant ce temps, Marie ramassait les petites dents du casse-noisette, qu'elle continuait de tenir enveloppé dans son mouchoir, et dont elle avait soutenu le menton avec un joli ruban blanc détaché de sa robe de soie. De son côté, le petit bonhomme, très pâle et très effrayé d'abord, paraissait confiant dans la bonté de sa protectrice, et se rassurait peu à peu, en se sentant tout doucement bercé par elle. Alors Marie s'aperçut que le parrain Drosselmayer regardait d'un air moqueur les soins maternels qu'elle donnait au manteau de bois, et il lui sembla même que l'oeil unique du conseiller de médecine avait pris une expression de malice et de méchanceté qu'elle n'avait pas l'habitude de lui voir.

Mon avis :

J'ai vu un certain nombre d'adaptation (pièces, ballet...) de l' Histoire du Casse Noisette mais je n'avais jamais lu l'histoire qui était à l'origine de tout cela.

Je dois vous avouer que j'ai été extrêmement déçue : l'histoire peine à se mettre en place et l'auteur part plus d'une fois dans des digressions qui n'apportent rien à l'histoire si ce n'est allonger un peu plus le récit.

Certes, le personnage de Marie, de par sa douceur et son innocence m'a touché. C'est une enfant pleine de bonté, victime de la jalousie et de la méchanceté de son frère Fritz ( qui entre nous soi dit mériterait une bonne fessée !!!).

Le Casse Noisette m'a fait sourire plus d'une fois et la magie qui imprègne le livre est parfaite comme lecture de Noël. Une lecture que je ne regrette absolument pas.

Pour terminer une lecture agréable quoiqu'un peu indigeste par moment !

 

Note : 2/5

 

Voir les commentaires

La tulipe noire, Alexandre Dumas

7 Janvier 2018, 14:04pm

Publié par Kincaid

Titre : La Tulipe Noire

Auteur : Alexandre Dumas

Genre : Classique /Historique

Edition : Folio classique

Nb de pages : 378p

En 1672, Guillaume d'Orange prend le pouvoir en Hollande, profitant du massacre par le peuple des frères Jean et Corneille de Witt, accusés de tractations secrètes avec la France. Accusé à tort de trahison et condamné, le jeune Cornélius van Baerle (filleul de Corneille de Witt), continue de se livrer à sa passion des tulipes en essayant de créer une tulipe noire, dont la découverte sera récompensée par un prix de la société horticole de Harlem. Cet épisode tragique de la vie politique hollandaise sert de base à l'aventure de Cornélius, qui, depuis sa prison, va connaître deux histoires d'amour : l'une avec sa tulipe noire, supplantée petit à petit par celle avec Rosa, la fille de son geôlier.

Livraddict

Mon avis,

 

Même si j'étais peu présente sur le blog ces derniers mois, ça ne m'a pas empêché de lire !

Et c'est avec plaisir que j'ai poursuivi mon exploration de l'oeuvre (gargantuesque) de Dumas. Difficile de choisir une lecture tant sa bibliographie est florissante. Pourtant je continue de dédaigner ses grandes oeuvres pour des romans un peu moins connu de l'auteur.

C'est ainsi que j'ai jeté mon dévolu sur "La Tulipe Noire" !

Encore une fois, dès les premières pages, j'ai succombé à la plume de Dumas qui nous intègre dans son histoire comme si on en faisait parti. Et heureusement, parce qu'il est vrai que l'histoire peine à se mettre en place et je me suis plus d'une fois demandé durant les cent premières pages où l'auteur voulait nous mener.

Le roman s'ouvre sur l'inculpation pour trahison par Guillaume d'Orange de Corneille De Witt et de son frère Jean et sur leur fin tragique : un préambule un peu long qui permet de mettre en place le protagoniste de l'histoire Cornelius, docteur et grand amateur de tulipe qui sera, bien  malgré lui, entraîné dans la chute de son parrain alors même qu'il est sur le point de voir aboutir des années de recherche sur la création de la fameuse Tulipe Noire, création récompensée d'une belle somme d'argent par la société d'Horticulteurs.

Cornelius est un personnage auquel je me suis très vite attachée et sa dévotion pour sa tulipe m'a plus d'une fois fait sourire. Heureusement que sa complice Rosa était là pour mener à bien ses projets mais j'avoue avoir douté jusqu'à la fin de la bonne réussite de cette entreprise tant il y a eu de rebondissements.

 

Une lecture agréable et divertissante malgré un début un peu long !

 

Note : 4/5

Voir les commentaires

Bonne année 2018

2 Janvier 2018, 08:53am

Publié par Kincaid

Je vous souhaite une belle et heureuse année 2018. Que cette année voit tout vos souhaits se réaliser et tout vos projets s'accomplir.

Bonne année !!!!!

 

Voir les commentaires