Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Kincaid

La fille tombée d'un rêve, Jean-Pierre Richard

28 Février 2013, 07:29am

Publié par Kincaid

Couverture La fille tombée d'un rêve

 

 

L'auteur : Jean-Pierre Richard

                                Entré à l'École normale supérieure de la rue d'Ulm en 1941, agrégé de lettres en 1945, docteur ès lettres en 1962, il enseigne la littérature dans des universités étrangères puis en France où il est élu à l'université de Paris IV en 1978.

                               Depuis la parution de Littérature et Sensation qui le révèle en 1954, il n'a cessé d'explorer le lien qui unit, chez des écrivains du XIXe et du XXe siècle, l'écriture et l'expérience intime du monde. Ainsi, à propos de Stendhal, Flaubert, Fromentin et les Goncourt, auxquels est consacré ce premier essai, il met au jour l'importance de l'univers matériel et des sensations qu'il définit. Dans Poésie et Profondeur, il précise l'enjeu de son étude : retrouver le « moment premier de la création littéraire » ; saisir l'instant où d'un même projet se construisent l'homme, l'écrivain et l'œuvre.

                               L'étude de Richard s'est également penchée sur l'univers de Mallarmé, afin de noter la part de rêverie qui suscite la création littéraire. Inspiré par les théories de Gaston Bachelard, J.P Richard propose une critique influencée par la psychologie et par les idées de rêve et de recherche instinctive du bonheur.

Jean-Pierre Richard

 

Résumé :

                                 Lorsque Julien rencontre Sarah à la terrasse d'un café parisien, il est loin d'imaginer que leur rendez-vous a été programmé par un vieil Indien, dans le désert de Sonora, à 8 800 kilomètres de là... De l'autre côté de l'Atlantique, Big Dream, un des plus grands rêveurs de sa tribu, sourit. Grâce au pouvoir du " dreamcatcher ", objet fétiche que les hommes blancs ont le tort de prendre pour un jouet, il sait que Julien va aimer Sarah. Et Sarah va aimer Julien.

 

Mon avis :

                        Je ne sais pas si c'est à cause du temps maussade ou tout simplement à cause de mon humeur mais je ne fait que lire des histoires d'amour en ce moment. Alors quand je suis tombée sur ce livre, dont la couverture annonçait "Livre le plus romantique de l'été", je l'ai de suite emprunté.

 

                        Et bien, ce n'est pas du tout ce à quoi je m'attendais : il y a certes de la romance, mais je n'ai pas trouvé que c'était l'élément central du roman, bien au contraire. 

 

                         L'auteur, Jean-Pierre Richard, nous présente un certain nombre de personnages qui vont de près ou de loin influencer la rencontre entre Julien et Sarah, que ce soit par leur histoire souvent poignante ou par leurs actes. J'ai eu un peu de mal, au tout début, car je ne comprenais pas en quoi connaître l'histoire de ces personnages allaient contribuer à construire l'histoire et puis au fil de ma lecture toutes les pièces se sont ensemblées et ont formé un tout cohérent qui nous montre que le bonheur peut être très facile à trouver, tout comme il peut emprunter des voies plus chaotiques : le cheminement du Dreamcatcher en étant un exemple flagrant !

 

                         Bien que j'ai adoré certains personnages comme Big Dream et son côté vieux papa râleur, j'ai eu beaucoup de mal à m'attacher à Julien, que j'ai trouvé vraiment insipide : il était trop parfait pour être vraiment réel. En revanche, Sarah et son côté indépendant et farouche vient contrebalancer tout ça. 

 

                         Comme je vous le disais, je n'ai pas vraiment eu l'impression que la romance entre les deux personnages étaient au centre du roman : j'ai plus eu l'impression que le voyage de Sarah à Paris était un voyage initiatique destiné à la faire passer de l'enfant à la femme en revivant quelques fragments de la vie de sa mère. Mise à part cela, l'auteur nous livre un plaidoyer virulent sur les conditions de vies des Indiens en Amérique dont Big Dream est un des derniers représentants. La guerre du Vietnam y est également abordé mais de manière moins prononcé.

 

                          Un bon bouquin ! J'ai passé un très bon moment en compagnie de ces personnages et de leur recherche du bonheur parfait !

 

 

Note :

 

Voir les commentaires

Le trône de fer T13 et T14, Georges R.R. Martin

26 Février 2013, 07:13am

Publié par Kincaid

Couverture Le Trône de fer, tome 13 : Le Bûcher d'un roi

 

Le destin des Sept Royaumes est sur le point de basculer.

A l'Est, Daenerys, dernière descendante de la Maison Targaryen, secondée par ses terrifiants dragons arrivés à maturité, règne sur une cité de mort et de poussière, entourée d'ennemis. Mais alors que certains voudraient la voir passer de vie à trépas, d'autres entendent rallier sa cause, tel Tyrion Lannister, le Lutin, dont la tête vaut de l'or depuis qu'il s'est rendu coupable du meurtre de son père, Tywin.

Au Nord, où se dresse l'immense Mur de glace et de pierre qui garde la frontière septentrionale des Royaumes, Jon Snow, le bâtard de feu Eddard Stark, a été élu 998e Commandant en chef de la Garde de Nuit, mais ses adversaires se dissimulent des deux côtés du Mur, y compris parmi les troupes de Stannis Baratheon qui ont élu domicile dans ces contrées glacées...

 

Couverture Le Trône de fer, tome 14 : Les Dragons de Meereen

 

 

A présent que Stannis Baratheon est parti reprendre Winterfell aux Bolton pour s'assurer la domination du Nord, Jon Snow est redevenu le seul maître du Mur. Cependant, le roi autoproclamé a laissé sur place Mélisandre, la prêtresse rouge, qui semble décidée à apporter son aide au bâtard. Les flammes lui révèlent l'avenir, mais quel avenir ? A Meereen, la situation s'enlise : le blocus du port par les esclavagistes ne semble pas vouloir prendre fin, et Daenerys refuse d'envoyer ses dragons y mettre un terme flamboyant. L'enquête visant à démasquer les Fils de la Harpie, coupables des meurtres qui ensanglantent le pouvoir, piétine elle aussi. Seul un mariage pourrait dénouer la situation, mais les prétendants sont nombreux et les conséquences hasardeuses. Quant aux Lannister, ils vont devoir attendre encore un peu avant de pouvoir décoller la tête de leur lutin de frère : le ravisseur de Tyrion a de tout autres projets pour ce dernier...

 

Mon avis :

                       Quand on commence à lire une fresque aussi épique que celle du trône de fer, peu importe le nombre d'années qui s'écoule entre l'apparition des tomes. On attend sagement et avec dévotion d'avoir la suite entre les mains parce que les histoires qui y sont décrites, laissent un souvenir si vivace qu'on a l'impression de les avoir quitté la veille !

 

                       Je ne comprends toujours pas la découpe faite par les éditeurs alors je fais un article pour les deux tomes, vu qu'ils cheminent selon le même trajet et puis je les ai lu l'un à la suite de l'autre alors ça va être dur de les différencier.

 

                       En tout cas, la seule chose dont je ne peux douter, c'est que ces livres sont géniaux et méritent amplement l'attente dont ils ont fait l'objet !

 

                       Les deux tomes sont centrés sur les contrées entourant Westeros : on retrouve avec plaisir des personnages que l'on avait pas vu depuis un bon moment notamment Daenerys, Arya... et d'autres que l'on croyait mort et enterré, vont refaire leur apparition et nous dévoiler leurs terribles histoires.

 

                        Du grand Georges R.R Martin ! Une fois embarqué, difficile de quitter le navire en cours de route, tant l'histoire est prenante surtout que ça faisait un moment que je voualis savoir ce qui était arrivé à Daenerys, un de mes personnages préférés de la saga : on la retrouve en reine de Meereen, ancienne cité esclavagiste dont elle s'est emparée et la jeune fille découvre qu'être reine est loin d'être un conte de fée et s'avère plus difficile qu'elle ne le pensait : entre complot, guerre et trahisons, la jeune reine doit faire feux de tout bois mais quand même ses dragons échappent peu à peu à son contrôle vers qui peut elle se tourner ?

 

                         Une autre jeune fille qui m'avait manqué : Arya ! On l'avait laissé alors qu'elle commençait son apprentissage au sein du temple du Dieu multiface à Braavos. pour avoir tué un homme, le chef spirituel lui a oté la vue par une potion : loin de s'excuser ou de quémander la pitié, Arya apprend à vivre avec ce nouvel handicap et va se découvrir des pouvoirs qu'elle croyait avoir perdu depuis longtemps.

 

                         Mon nain préféré, en la personne du nouveau régicide : Tyrion Lannister. Après avoir tué son père, il fuit pour sauver sa vie et emprunte un chemin qui n'est pas sans rappeler celui des Targaryens au début de la saga. Tyrion va se rendre compte qu'il n'y a pas qu' à Westeros que le jeu des trônes se joue et va se faire un plaisir d'ajouter son grain de sel dans les manigances en cours....

 

                         John est devenu Lord Commandant du Mur et apprend les dures responsabilités qui accompagnent ce titre de même que les nombreuses vies qui dépendent de lui car Sur le Mur tout est plus difficile qu'ailleurs surtout quand les rois se déchirent l'empire et que la femme rouge fait usage de sa magie mais dans quel but ?

 

                         Vous l'avez compris c'est que du bonheur à lire ! Une fois commencé, on a du mal à s'arrêter : il me tarde de lire le tome 15 mais vu le prix des tomes (un vrai scandal !), je vais attendre encore un peu !

 

                          En tout cas, un énorme merci et plein de Big bisous à mon père Noël surprise (et oui Gabriel, je sais que c'est toi !), qui m'a offert ces deux livres, je me suis régalée !

 

Note :6b45701f

Voir les commentaires

Lundi 25 Février 2013

25 Février 2013, 08:56am

Publié par Kincaid

 

cest-lundi

Un "C'est lundi, que lisez-vous?" sous la neige !!

 

Ce que j'ai lu la semaine dernière :

Couverture Le Livre perdu des sortilèges, tome 2 : L'école de la nuit Couverture Treize raisons  

 

 

Ce que je lis :

Couverture Cupcake club, tome 1 : Baiser sucré

 

 

Ce que je vais lire ensuite :

Je n'ai pas eu le temps de les commencer plus tôt :

Couverture Le poids du papillon  

Je pense que je vais commencer "Feed" de Mira Grant à la place de "Death on the Nil" d'Agatha Christie, sinon, je n'aurais jamais le temps de le lire pour la LC ! Et bien sûr, c'est une lecture en VO :

 

Et vous que lisez-vous ?

 

Voir les commentaires

La vierge froide et autre racontars, Jorn Riel

24 Février 2013, 09:45am

Publié par Kincaid

Couverture La vierge froide et autres racontars

 

 

L'auteur : Jorn Riel

                        Jørn Riel est né au Danemark en 1931. Faisant partie de l’expédition de Lauge Koch en 1950, il a vécu 16 ans au Groenland. Du fatras des glaces et des aurores boréales, il rapportera une bonne vingtaine d’ouvrages, soit à peu près la moitié de son œuvre à ce jour.

                        Le versant arctique des écrits de Jørn Riel (dédié pour une part à Paul-Emile Victor qu’il a côtoyé sur l’île d’Ella, pour l’autre à Nugarssunguaq, la petite-fille groenlandaise de Jørn Riel) est constitué d’abord par la série des racontars arctiques, suite de fictions brèves ayant toujours pour héros – ou anti-héros magnifiques – les derniers trappeurs du nord-est du Groenland, paumés hâbleurs, écrivain de pacotille, tireur myope, philosophe de comptoir devant un imbuvable tord-boyaux.

                         Il vit aujourd’hui en Malaisie. "Histoire de décongeler", se plaît-il à dire. Mais derrière la boutade se cache quelque chose de plus fondamental. «J’aime la nature, quand il y en a assez, les étendues de glace de l’arctique et la jungle tropicale.» Et cette nature, et les hommes qui la vivent encore, Jørn Riel va maintenant les retrouver, quelques mois chaque année, parmi les papous de l’Irian Barat en Nouvelle Guinée. Ils vivent encore à l’âge de pierre, et n’avaient jamais vu d’homme blanc avant lui. 

Jorn Riel


Résumé :

                               La nuit polaire est longue au Groenland. Pour la meubler, les chasseurs disséminés sur le désert de glace se racontent leurs aventures, véridiques ou pas, leurs racontars, devant une bouteille de schnaps. Un soir, à court d'idées, Mads Madsen invente l'irrésistible Emma. Qui prendra vie d'une manière assez imprévisible...

 

Mon avis :

                             C'est le premier livre de Jorn Riel que je lis et j'ai découvert une vraie petite perle venue du Grand Nord ! Je ne suis pas une grande fan des recueils de ce genre habituellement, pourtant ces histoires de trappeurs m'ont transporté et pour cause : Jorn Riel a vécu presque 16 ans au Groenland, alors des histoires de trappeurs il en a plein la tête et il a su utiliser ses souvenirs pour nous livrer un recueil d'histoire bourré d'humour et d'émotion, centré sur un monde totalement à part, inconnu de la plupart des gens, dont l'auteur nous fait un plaisir d'en dépeindre le portrait à sa manière.

                             Les personnages sont tellement caricaturés qu'ils en sont drôles : à la fois authentique, excentrique, attachant, sensible et doux sous leur allure bourrue. Ce sont des hommes solitaires qui passent des emaines entières dans le noir du Grand Nord, séparés les uns des autres par des kilomètres de glace : alors pour noyer leur solitude, ils se rassemblent pour faire la fête avec leur principal ami en cas de coup dur : l'alcool !

                             Les histoires sont tellement loufoques qu'elle apparaissent parfois absurde, ce qui rend le récit parfois difficile à suivre. Bref, difficile de démêler le vrai du faux d'ailleurs Riel affirmera que "Ces racontars sont des histoires vraies qui pourraient passer pour un mensonge. A moins que ce ne soit l'inverse".

 

Note :

Voir les commentaires

De mon sang, Amanda Hocking

23 Février 2013, 14:47pm

Publié par Kincaid

Couverture De mon sang, tome 1

Le jour où Alice rencontre Jack, la jeune fille ne s’attend pas à voir sa vie basculer. Il suffira d’une discussion autour d’un café en pleine nuit pour qu’elle se sente proche du jeune homme. Alice n’avait jamais rencontré quelqu’un comme lui, aussi sûr de lui, agaçant et rassurant à la fois.Puis Alice rencontre le frère de Jack, Peter. Il l’attire comme un aimant, bien malgré elle – et malgré lui. Car il semble la détester d’emblée. Mais hésiter entre deux garçons n’est pas ce qui pouvait arriver de pire à Alice… Le secret qu’elle découvrira changera sa vie à jamais.

 

Couverture De mon sang, tome 2 : Destinés

      Alice pensait avoir trouvé l'équilibre parfait dans sa vie familiale et amoureuse. Jack, son petit ami vampire, veille sur elle... Mais l'incertitude plane encore quant aux intentions de Peter. Le pire, c'est qu'Alice elle-même ignore ce qu'elle attend du frère de Jack. Quand la tragédie les frappe tous les trois, Alice doit faire un choix terrible. Sa décision aura des conséquences qui iront bien au-delà de tout ce qu'elle aurait pu imaginer...

 

 

Couverture De mon sang, tome 3 : Troublée

 

Being undead doesn't make life any easier for Alice Bonham.Her younger brother's love life is heating up, while hers is. . . more complicated. Mae is falling apart, her best friend Jane is addicted to vampire bites, and if Alice doesn't get her bloodlust under control, someone will end up dead.

Alice volunteers for a rescue mission with Ezra. But going up against a pack of rabid vampires might be too much, even for him.

 

L'auteur : Amanda Hocking

 

Née en 1984 et originaire du Minnesota, Amanda Hocking vit aujourd'hui à Austin avec son chien, ses deux chats, ses deux poissons, sa tortue et son colocataire. Le 15 avril 2010, elle décide alors d'autopublier une de ses séries, De mon sang, en livre numérique. Et là, c'est l'explosion ! Plébiscitée par des blogueurs, qui l'ont lue, adorée et chroniquée, la série s'est fait rapidement connaître sur la Toile. En six mois, elle vend 150'000 exemplaires de son ouvrage

 

Amanda Hocking

 

 

Mon avis sur les trois tomes :

 

                          Je n'ai pas l'habitude de faire un article pour plusieurs tome d'une série habituellement mais étant donné que je les ai lu à la suite les uns des autres, cela me semblait plus judicieux car je ne me souviens pas précisèment de ce qu'il se passe dans tel ou tel tome !

 

                          Ayant un petit passage à vide dans mes lectures, en ce moment, j'ai décidé de me remettre aux histoires de vampires... oui, je l'avoue, c'est un de mes genres préférés de la littérature. Alors, oui cette série fait énormément pensé à Twilight : la couverture, le résumé... on peut penser à un Twilight bis mas ce serait une erreur car les deux séries sont très différentes l'une de l'autre.

 

                          L'auteur, Amanda Hocking, a un talent indéniable pour raconter les histoires : son style d'écriture m'a énormément fait penser à celui de Cate Tiernan (auteur de la série "Immortels") à savoir qu'elle arrive à capter l'attentio du lecteur d'un bout à l'autre du livre alors qu'il ne se passe pas grand chose dans ces romans. Attention, quand je dis qu'il ne se passe pas grand chose, je veux dire qu'on n'a pas de passages grandiloquents de combats épiques ou autres, tout se passe dans la vie quotidienne des personnages et du coup on s'attache tant aux personnages qu'on a toujours envie de savoir ce qui va se passer ensuite !

 

                            Ce qui explique que j'ai dévoré ces trois tomes en très peu de temps et ça m'a énormément remonté le moral. On découvre Alice, jeune lycéenne sans histoire, qui se retrouve embarquée malgré elle par sa meilleure amie à écumer les boîtes de nuit jusqu'à ce que lasse les deux jeunes filles décident de rentrer chez elle : mais les rues ne sont pas vraiment sure et sans l'intervention de Jack, un mystérieux sauveur, les choses auraient pu très mal se finir pour Alice. Celle-ci va peu à peu se rapprocher de Jack et découvrir pourquoi le jeune homme semble si différent. de son côté, Jack n'a de cesse de faire découvrir son monde à Alice mais lorsque celle-ci rencontre Peter, le frère de Jack, rien ne va plus. La force du désir qu'elle éprouve pour lui est incontrôlable car son sang appelle celui de Peter et vice versa : le problème c'est que Peter a déjà perdu son âme soeur dans le passé et il n'est pas près à renouveler l'expérience, ajouter à cela que Jack ne compte pas laisser partir Alice sans réagir et vous voyez un peu les bases du roman !

 

                             J'ai vraiment pris beaucoup de plaisir en découvrant cette histoire qui gagne en profondeur au fil des romans. Le seul reproche que j'aurais à faire, c'est que je déteste que les romans se finissent en queue de poisson : j'ai toujours une impression d'inachevée ! Ma seule envie, me jeter sur le tome suivant mais le quatrième n'est pas encore sorti en France !!!

 

Note :

http://idata.over-blog.com/4/50/86/86/challenges/ban-cat-et-bones-2.jpg

Voir les commentaires

Dévoile-moi, Sylvia Day

21 Février 2013, 14:31pm

Publié par Kincaid

Couverture La Trilogie Crossfire, tome 1 : Dévoile-Moi

 

 

L'auteur : Sylvia Day

 

                            Sylvia Day est une écrivaine américano-japonaise. Elle écrit également sous les pseudonymes S.J. Day et Livia Dare. Après avoir exercé divers métiers, elle se consacre aujourd hui pleinement à ses écrits.  Elle a été récompensée par le prix Romantic Times du meilleur livre (2008), par le prix EPPIE, le National Readear's Choice (2009), le Reader's Crown (2010) et a été finaliste à plusieurs reprises pour le prestigieux RITA Award.

 


 

Résumé :

 

Elle vient d'arriver à New York, il est businessman. Elle est jeune, il est riche et sexy.

 

Elle est séduite, il la désire. Ils se donnent rendez-vous. Et se revoient. Régulièrement.

 

Elle est marquée par son passé, il dissimule des secrets.

 

Une relation tumultueuse et sensuelle faite de plaisir assumé et d'une grande liberté.

 

 

Mon avis :

                            Après le raz de marée médiatique sur "Cinquante nuance de Grey", de nouveaux bouquins du même genre ont fait leur apparition sur les rayonnages de la librairie. Ayant bien aimé mon premier essai, j'ai décéidé de réitérer l'expérience avec "Dévoile-moi" : premier roman de la trilogie Crossfire.

 

                            La première partie du roman est centrée sur la rencontre des deux protagonistes : Eva, jeune salariée d'une boîte de publicité et Gideon Cross, le célèbre miliardaire à qui appartient l'immeuble où travaille Eva. Leur rencontre n'est pas sans susciter quelques situations cocasses qui prêtent à sourire mais ce qui m' a vraiment plus, c'est le coup de foudre entre les deux personnages qui est magnifiquement décrit par l'auteur.

 

                             Le reste du roman bien que plaisant à lire, à tendance à tomber dans les clichés des romans à l'eau de rose et ça m'a nettemet moins intéressé même si j'ai poursuivi ma lecture : on passe de disputes en réconciliation pour des sujets d'une banalité affligeante ou pour des problèmes psychologiques liés un passé douloureux (mal traité, je n'ai pas du tout accroché !) et les réconciliatins sur l'oreiller sont bien souvent sans aucune logique, ce qui contribue à perdre peu à peu le lecteur.

 

                              Ce n'est pas une réelle déception mais j'ai trouvé que les personnages et l'intrigue générale manquaient de profondeur, on a du mal à s'attacher aux personnages car ça manque de réalité : on évolue dans la sphède des miliardaires et tout est montré selon ce point de vue, comme si tout les problèmes se résolvaient à coup de dollar, ce qui est loin d'être le cas dans la vraie vie. Je pense que c'est surtout pour cela que j'ai peu à peu décroché : j'aime lire des fictions qui s'ancrent dans la réalité et auxquelles on peut se substituer.

 

                              En bref, plaisant à lire mais sans plus ! Je ne sais pas encore si je lirai le tome 2 !

Note :

http://imageshack.us/a/img405/9923/romancebadge.png

Voir les commentaires

Les larmes rouges de Georgia Caldera

19 Février 2013, 13:39pm

Publié par Kincaid

Couverture Les larmes rouges, tome 1 : Réminiscences

 

 

 

L'auteur : Georgia Caldera

 

                  Georgia Caldera est auteure et illustratrice. Elle fut d'abord professeur de danse orientale avant de se consacrer à l'écriture et l'illustration.  Ancienne élève de l'école Brassart, elle est titulaire d'un DEA d'art thérapie à la fac de médecine de Tours.  Plus tard elle décide de se tourner plus concrètement vers l’écriture, accompagnant toujours ses productions de supports visuels ayant pour but de donner aux lecteurs un aperçu de ses personnages et de leurs tourments. 

 

Résumé :

« Le temps n’est rien…

Il est des histoires qui traversent les siècles… »

 

Après une tentative désespérée pour en finir avec la vie, Cornélia, 19 ans, plus fragile que jamais, est assaillie de visions et de cauchemars de plus en plus prenants et angoissants.

Elle se retrouve alors plongée dans un univers sombre et déroutant, où le songe se confond à s’y méprendre avec la réalité.

Peu à peu, elle perd pied…

Mais, la raison l’a-t-elle vraiment quittée ? Ces phénomènes étranges ne pourraient-ils pas avoir un lien quelconque avec l’arrivée de ce mystérieux personnage dans sa vie ? Cet homme qui, pourtant, prétend l’avoir sauvée, mais dont le comportement est si singulier qu’il en devient suspect… Et pourquoi diable ce regard, à l’éclat sans pareil, la terrorise-t-il autant qu’il la subjugue ?!

 

Mon avis :

                           Il m'a fallu plus d'un an pour sortir "Les Larmes rouges" de ma PAL et je ne sais pas pourquoi je l'ai négligé aussi longtemps, surtout que je l'avais acheté en prévente et que je l'ai reçu dédicacé par l'auteur.

 

                           Je ne savais pas trop à quoi m'attendre en commençant ma lecture bien que le résumé nous donne quelques indications... et je dois dire que j'ai eu un peu de mal à accrocher au départ : la tentative de suicide, les hallucinations, l'ambiance macabre ... tout cela m'inspirait un sentiment de mal-être et j'avais du mal à suivre Cornélia, le personnage principal dans ses tourments. Pourtant, pas une seule fois, je n'ai eu envie de refermer le livre et d'abandonner la lecture : la magie de l'écriture de Georgia Caldera sans doute !

 

                            J'ai poursuivi ma lecture, bien décidée à voir si Cornelia était vraiment folle ou si elle était seulement la victime de force qui la dépassait : je ne dévoilerai rien pour ne pas spoiler ! En tout cas, je me suis régalée : la rencontre entre Henri et Cornélia, la découverte de leur monde, la vie antérieure de Cornélia... chaque aspect de l'histoire est parfaitement maîtrisé, le récit est bien rythmé : on ne s'ennuie pas une seule seconde !

 

                             Les personnages sont bien décrits (aussi bien au niveau physique que psychologique !), attachants chacun à leur manière... pour la grande romantique que je suis, difficile de résister à l'histoire intemporelle entre Cornélia et Henri : on souffre, on rit, on espère, en même temps que les personnages ce qui rend le livre vraiment attrayant !

 

                             Je n'ai aucune honte à avouer que j'ai dévoré ce livre avec plaisir : on plonge sans réserve dans cette histoire de vampire à la mythologie complexe et novatrice qui offre au lecteur un nouveau regard sur ces créatures de la nuit.

 

                             Le premier tome initialement publié aux édition du Chat Noir sera ré-édité aux éditions J'ai Lu très prochainement. Le second tome est en cours d'écriture, j'ai hâte de l'avoir entre les mains!!!

 

 

Note : 6b45701f

Voir les commentaires

Challenge Romance Paranormale

18 Février 2013, 20:06pm

Publié par Kincaid

Grande fan de ce genre, je ne pouvais pas manquer la nouvelle édition de ce challenge !

http://idata.over-blog.com/4/50/86/86/challenges/ban-aliette-2.jpg

 

Pour vous inscrire au challenge : c'est par ici !

 

Je m'essaye à la catégorie Lecteur mordu de Romance paranormale : 1/35

 

Mon suivi lecture :

1) De mon sang, Amanda Hocking

2) L'école de la nuit, Deborah Harkness

3) Vivants, Isaac Marion

4) Deuxième tombe sur la droite, Darynda Jones

5) Comment j'ai cuisiné mon père, ma mère et retrouvé l'amour, S.G Browne

6)  Morsure magique, Ilona Andrews

7)  La 5ème vague, Rick Yancey

8)  Alice in zombieland, Gena Showalter

9)  Beautiful Dark, Jocelyn Davies

10)  Rouge Rubis, Kerstin Gier

11)  Eclat de chaos, Sidhe T2, Sandy Williams

12)  Femmes de l'Autremonde, tome1 Morsure, Kelley Armstrong

13) Bleu Saphir, Kerstin Gier

14)

 

 

 

 

http://idata.over-blog.com/4/50/86/86/challenges/ban-cat-et-bones-2.jpg

Voir les commentaires

Lundi 18 février 2013

18 Février 2013, 11:43am

Publié par Kincaid

cest-lundi

 

 

Ce que j'ai lu ces deux dernières semaines (bah oui, j'ai pas fait d'article la semaine dernière !)

Couverture De mon sang, tome 1  Couverture De mon sang, tome 2 : Destinés  Couverture De mon sang, tome 3 : Troublée

                                       Je n'ai pas eu le temps de faire les chroniques, je suis vraiment à la traîne en ce moment ! Je ne savais pas trop quoi lire, du coup, je me suis dit "Pourquoi une petite histoire de vampire" et mon choix s'est porté sur "De mon sang" : bien qu'assez semblable à Twilight, l'histoire sait se démarquer par des éléments nouveaux et un style d'écriture assez remarquable, car même s'il ne se passe pas grand chose dans chaque livre, on s'attache tant aux personnages qu'on a toujours envie de connaître le suite : ce qui explique que j'ai lu les trois livres d'un bloc !

 

Couverture La vierge froide et autres racontars

                                     Un petit recueil assez sympathique même si j'avoue que je n'ai pas tout compris ! Ma chronique est rédigée donc elle sortira bientôt !

 

Couverture Sans parler du chienCouverture EverWorld, tome 2 : L'épopée fantastique

Mes LC de la semaine passée !

 

Couverture Coeur fondant

 

Une petite romance sur fond de chocolat : je me suis régalée !

 

Ce que je lis en ce moment :

Couverture La fille tombée d'un rêve

 

Ce que je vais lire ensuite :

Deux petits livres dont je n'ai entendu que du bien ! Gabyelle et Bouchon des bois m'ont convaincu pour "Le poids du papillon" alors je me lance !

      Couverture Le vieux qui lisait des romans d'amour Couverture Le poids du papillon

 

Mes prochaines LC :

 

Couverture Cupcake club, tome 1 : Baiser sucré Couverture Treize raisons

 

 

Et une lecture en anglais (car il est grand temps que je m'y remette !!) :

 

Et vous, que lisez-vous ?

Voir les commentaires

Sans parler du chien, Connie Willis

17 Février 2013, 14:05pm

Publié par Kincaid

Couverture Sans parler du chien

 

 

L'auteur : Connie Willis

                                  Constance Elaine Trimmer Willis plus connue comme Connie Willis est une romancière américaine de science-fiction. En 1963 elle commence à étudier au Colorado State College et en sort diplômée en mai 1967 avec un BA en anglais et éducation élémentaire. Elle vit à Greeley dans le Colorado avec son mari Courtney Willis, professeur de physique à la University of Northern Colorado, avec qui elle a eu une fille, Cordelia.

 

                                   Elle est très vite devenue célèbre dès la parution de ses premières nouvelles dans les années 1980. Elle excelle à apporter des réponses subtiles aux questions les plus saugrenues en apparence. Peut-on baptiser les orang-outans ? Une théière perdue annonce-t-elle la fin du monde ? Peut-on vivre à l'intérieur d'un trou noir, et comment le faire savoir à Einstein ? Une adolescente peut-elle découvrir l'amour au moment de l'explosion du Soleil ? La physique quantique s'applique-t-elle à Hollywood ? Lorsque la Lune est bleue, tout est-il vraiment possible ?

 

                                   Ses œuvres abordent des thèmes parfois difficiles, violents ou dramatiques : la guerre (Sans parler du chien), la mort (Passage), la pandémie (Le grand livre). Beaucoup sont historiques et toujours minutieusement documentés : l'Angleterre victorienne dans "Sans parler du chien", le Moyen Âge dans "Le grand livre"... L'auteur ne se départit également jamais de son humour pince-sans-rire que d'aucun qualifient « d'anglais », bien qu'elle soit américaine.

 

                                   Elle a reçu dix fois le prix Hugo, six fois le prix Nebula et dix fois le prix Locus. En 2009 elle fait son entrée au Science Fiction Museum and Hall of Fame. 

 

Résumé :

"Au XXIe siècle, le professeur Dunworthy dirige une équipe d'historiens qui utilisent des transmetteurs temporels pour aller assister aux événements qui ont modifié l'avenir de l'humanité. Ned Henry est l'un d'eux. Dans le cadre d'un projet de reconstruction de la cathédrale de Coventry, il doit effectuer d'incessantes navettes vers le passé pour récolter un maximum d'informations sur cet édifice détruit par un raid aérien nazi en 1940. Toutefois, quand Dunworthy lui propose d'aller se reposer dans l'Angleterre de la fin du XIXe siècle, ce havre de tranquillité où rien n'est plus épuisant que de canoter sur la Tamise et de jouer au croquet, c'est avec empressement qu'il accepte. Mais Henry n'a pas entendu le professeur préciser qu'il devra en profiter pour corriger un paradoxe temporel provoqué par une de ses collègues qui a sauvé un chat de la noyade en 1888... et l'a ramené par inadvertance avec elle dans le futur. Et quand ce matou voyageur rencontre un chien victorien, cette incongruité spatio-temporelle pourrait bien remettre en cause... la survie de l'humanité !"

 

Mon avis :

     

Lecture commune du 17 Février 2013 avec Flo tous les livres, Zina

 

                            Je ne savais vraiment pas à quoi m'attendre en commençant ce livre car je ne suis pas habitué à lire des romans sur les voyages temporelles ou sur l'époque victorienne et pourtant j'ai eu de la chance car j'ai bien apprécié cette découverte d'un genre nouveau.

 

                            C'est aussi mon premier Connie Willis et j'ai été bluffée par son style d'écriture à l'humour si particulier : ce n'est pas le genre d'humour qui vous fait plier de rire dans un bus mais plutôt celui qui vous amène spontanément un sourire aux lèvres à cause d'un jeu de mot partculier ou tout simplement par la descritpion d'une scène d'une absurdité étonnante. En effet, l'auteur s'amuse avec les personnages, les époques et l'espace avec la dextérité d'une professionnelle à tel point que je me suis demandée où elle pouvait aller chercher tout ça !

 

                            Pour vous parler un peu de l'histoire, l'intrigue se déroule en 2057, un groupe d'historien dirigé par lady Schrapnell doivent effectuer des voyages dans le temps en vue de récupérer une célèbre potiche, disparue au cours de la seconde guerre mondiale, en vue de reconstruire la célèbre cathédrale de Coventry à Oxford. Ned Henry, un des jeunes historiens dédié à cette mission, va se retrouver plonger au coeur des problèmes, surtout que les voyages dans le temps ne sont pas  sans repos, ajouter à cela un chat qui a débarqué dans le futur et une potiche introuvable... et vous comprendrez pourquoi Ned va vite être dépassé !

 

                             C'est difficile de parler de l'histoire sans en révéler trop car on a une succession de petites intrigues dans l'intrigue principale qui apporte du charme et de la profondeur à l'histoire d'origine. Ce qui m' a énormément plu, c'est que l'auteur a essayé de reporduire le style d'écriture de cette époque, ce qui rend le récit plus vivant. L'époque victorienne y est dépeinte avec beaucoup de caricature, surtout les différentes classes de la société Londonienne.

 

                            Une très chouette découverte ! Je remercie sincèrement Flo de me l'avoir fait découvrir !

 

Note : 

Voir les commentaires

1 2 > >>