Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Kincaid

Bérénice, de Racine

6 Septembre 2011, 07:19am

Publié par Kincaid

Couverture Bérénice

 

Résumé :

 

                             Bérénice est une tragédie où il n'y a pas de sang. Elle paraît pourtant d'autant plus douloureuse. Se séparer est pire ici que mourir. C'est le sort des trois personnages de la pièce : Bérénice, reine qui aime l'empereur Titus et qui devait l'épouser, Antiochus, qui voue un amour sans espoir à Bérénice. Il s'agit seulement de prononcer un mot, si dur, si tendre : adieu.


Mon avis :

 

                                 Racine reprend avec Bérénice un thème cher à la tragédie : le choix entre l'amour et le devoir !

Tout d'abord, un petit mot sur la couverture de cette édition que je trouve particulièrement belle.

                                 Titus va devenir empereur de Rome et doit prendre une épouse : le problème est que la loi romaine lui interdit d'épouser Bérénice, une reine étrangère qu'il aime éperdument. Et toute l'intrigue est ainsi résumée : la beauté de la pièce réside dans la description des sentiments des personnages qui s'aiment et se déchirent tiraillés entre leur amour et leur devoir.

                                 Contrairement aux autres pièces de Racine, il n'y a pas de mort ou de combat sanglant dans Bérénice : tout le tragique de la pièce réside dans la situation des personnages : Titus qui cherche à éloigner bérénice et souffre de ses décisions, Bérénice qui ne veut rien entendre des paroles de son amant et Antiochus, secrètement amoureux de Bérénice...

                                Une belle pièce, certains Alexandrins sont magnifiques : j'ai pris beaucoup de plaisir à lire cette pièce qui rivalise avec ma chère Andromaque (ben oui un coup de coeur ça se respecte !!).

 

 

Note :

 

mod article4936025 1

 4/20

Commenter cet article
F
C'est une pièce agréable à lire et plaisante, même si Titus ne m'a pas plu car trop faible à mon goût et assez couard.
Répondre
S

Je trouvais qu'au contraire, c'était facile comme si tu retenais une chanson. Il faut dire qu'on vivait pleinement cette histoire ! Mais nous ne faisions que des morceaux. Je n'ai pas joué le livre
en entier.


Répondre
S

Je n'ai jamais lu Bérénice, mais Andromaque si. Je l'ai même joué !


Répondre
K


oh quelle chance ! Le théâtre me manque, j'adorais les cours que j'avais au lycée ! Mais on n'a jamais fait Andromaque, j'imagine que le prof avait peur qu'on ne retienne pas notre texte, les
alexandrins sont parfois difficiles !!