Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Kincaid

Cosmétique de l'ennemi, Amélie Nothomb

17 Mars 2013, 00:01am

Publié par Kincaid

Couverture Cosmétique de l'ennemi

 

Résumé :

Sans le vouloir, j'avais commis le crime parfait : personne ne m'avait vu venir, à part la victime.

La preuve, c'est que je suis toujours en liberté. C'est dans le hall d'un aéroport que tout a commencé. Il savait que ce serait lui. La victime parfaite. Le coupable désigné d'avance. Il lui a suffi de parler. Et d'attendre que le piège se referme. C'est dans le hall d'un aéroport que tout s'est terminé. De toute façon, le hasard n'existe pas.

 

Mon avis :

                      Je n'ai pas lu de livres d'Amélie Nothomb depuis cet été et j'ai profité d'une petite journée de marathon livresque pour m'y remettre. J'ai choisi "Cosmétique de l'ennemi" car je dois le lire pour un de mes challenges et j'en avais entendu beaucoup de bien. Et puis, le titre m'intriguait…

 

                      D'ailleurs quand j'y pense, le qualificatif que l'on peut attribuer aux livres d'Amélie Nothomb est bien "Intrigant", difficile d'imaginer où elle va chercher de telles situations !! Je ne savais pas trop à quoi m'attendre, alors j'ai commencé ma lecture sans a priori et j'ai découvert avec surprise le dialogue de deux hommes dans un aéroport : tout pourrait sembler anodin sauf que cette discussion n'est pas voulue par un des protagonistes Jérôme Angust qui se retrouve harcelé par l'autre homme Trevor Texel. Ceci donne lieu à une réflexion sur le légal et le harcèlement que j'ai beaucoup aimé tant ça transpirait de vérité et je suis contente que ce genre de situation ne me soit jamais arrivé.

 

                      Au fur et à mesure de ce dialogue imposé, Jérôme va découvrir Trevor Texel : son passé, ses crimes…. Et peu à peu, il va participer à ce dialogue mi- horrifié mi- fasciné par ce cinglé sauf qu'au fur et à mesure de son introspection Trevor va avouer ses crimes : viol, meurtre… le personnage ne semble même pas rechercher de repentir. Jérôme, complètement abasourdi, va chercher à le dénoncer à la police mais sans succès car comment peut-on dénoncer une personne qui n'existe pas ?

 

                      L'horrible vérité prend peu à peu forme et l'alter ego du personnage se fait une joie de mettre Jérôme au pied du mur et de lui montrer quel monstre il est, mais est-ce la vérité ou seulement les divagations d'un esprit malade? L'auteur joue sur l'ambiguïté de la situation jusqu'au dénouement tragique qui verra la libération de Jérôme de ses démons.

 

                      Encore une fois, j'ai été bluffée par l'imaginaire de l'auteur même si ce n'est pas mon roman préféré (difficile de détrôner "Acide sulfurique" et "Attentat" !), l'histoire a su m'atteindre et j'ai pris beaucoup de plaisir à la lire !

 

Note :

2996558679 2 7 T4z2MaCDSans titre

 

 

 

 

Quelques mots sur l'auteur : Amélie Nothomb

Née en 1967 à Kobe, au Japon, Amélie Nothomb est fille de l'ambassadeur de Belgique à Rome, petite-nièce de l'homme politique Charles-Ferdinand Nothomb. 

 

Amélie Nothomb passe ses cinq premières années au Japon, dont elle restera profondément marquée, allant jusqu'à parler couramment japonais et à devenir interprète. Mais son expérience ne s'arrête pas là puisqu'elle vivra successivement en Chine, à New York, au Bengladesh, en Birmanie et au Laos, avant de débarquer à dix-sept ans sur le sol de Belgique, berceau de sa famille où elle entame une licence en philologie romane à l'Université Libre de Bruxelles. 

 

Elle écrit depuis ses dix-sept ans. Elle avoue avoir déjà écrit trente-sept romans. L'écrivain garde rangés dans un carton vingt manuscrits qu'elle se refuse à publier les estimant trop personnels. 

 

C'est en 1992, alors âgée de vingt-cinq ans, qu'elle fait son entrée fracassante dans le monde des lettres avec son roman "Hygiène de l'assassin." Elle enchaîne depuis les succès avec plus d'une vingtaine de publications.

 

Elle est encore actuellement domiciliée à Bruxelles mais voyage beaucoup de ville en ville afin de rencontrer ses lecteurs. 

Commenter cet article

Frankie 30/05/2013 18:32

C'était mon premier Nothomb et je dois dire que j'ai bien apprécié cette lecture même si elle ne fut pas transcendante. Intrigant est bien le mot qui convient pour cette histoire ! :)

cesnat 17/03/2013 01:52

ce titre fait parti de mes préférés pour cet auteur !!
ton avis est très bien :)

Kincaid 17/03/2013 13:18



Un livre vraiment marquant, je l'ai beaucoup aimé ! Merci pour ton commentaire !