Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Kincaid

Nana, Emile Zola

28 Septembre 2012, 06:25am

Publié par Kincaid

Couverture Nana

 

L'auteur : Emile Zola

                       Émile Zola est un écrivain et journaliste français, né à Paris le 2 avril 1840 et mort dans la même ville le 29 septembre 1902. Considéré comme le chef de file du naturalisme, c’est l'un des romanciers français les plus populaires1, les plus publiés, traduits et commentés au monde. Ses romans ont connu de très nombreuses adaptations au cinéma et à la télévisionN 1.

                      Sa vie et son œuvre ont fait l'objet de nombreuses études historiques. Sur le plan littéraire, il est principalement connu pour Les Rougon-Macquart, fresque romanesque en vingt volumes dépeignant la société française sous le Second Empire et qui met en scène la trajectoire de la famille des Rougon-Macquart, à travers ses différentes générations et dont chacun des représentants d'une époque et d'une génération particulière fait l'objet d'un roman.

                       Les dernières années de sa vie sont marquées par son engagement dans l'affaire Dreyfus avec la publication en janvier 1898, dans le quotidien L'Aurore, de l'article intitulé « J'accuse » qui lui a valu un procès pour diffamation et un exil à Londres dans la même année.

 

 

Résumé :

                              Zola brûlait d'écrire Nana. "Je crois que ce sera bien raide. Je veux tout dire, et il y a des choses bien grosses. Vous serez content de la façon paternelle et bourgeoise dont je vais peindre les bonnes "filles de joie". En fait de joie, l'actrice, Nana, dévore les hommes, croque les héritages et plonge les familles dans le désespoir. Belle et prodigue, elle mène une danse diabolique dans le Paris du Second Empire, le Paris des lettres, de la finance et du plaisir. En se détruisant elle-même, elle donne le coup de grâce à une société condamnée, détestée par Zola. Neuvième volume de la série des Rougon-Macquart, Nana est le plus enivrant d'érotisme et de passion déchaînée.

Mon avis :

lecture commune

 Lecture commune du 28 septembre 2012 avec Coconut, Piplo, Natojuju...

 

                                Le premier Zola que je lis et je dois dire que je comprends mieux pourquoi c'est la bête noire des cours de français du lycée !!

 

                               Je ne vous cacherais pas que la moitié du livre a été tellement fastidieux que j'ai bien failli abandonné mais j'ai poursuivi car j'ai horreur d'arrêter un livre à moitié et j'ai eu raison car à partir de là, la lecture fut plus aisée car beaucoup plus intéressante.

 

                               Pourquoi ce brusque revirement ? eh bien, tout simplement parce qu'Emile Zola a mis presque la moitié du livre a nous décrire les personnages qui interviennent dans Nana dont le comte Muffat, leurs styles de vie et plus particulièrement la vie quotidienne sous le second empire : un vrai livre d'histoire pour un lecteur d'aujourd'hui car on plonge sans retenu dans cet univers et on apprend toutes les petites particularités de la vie à cette époque.

 

                               Dès la deuxième moitié du livre, le personnage de Nana se révèle dans toute sa splendeur : son côté superficiel, son égoïsme, son narcissisme... de déesse vivante elle nous apparait peu à peu comme une créature vil et cupide qui prend plaisir à dépenser l'argent des autres et à faire sombrer les hommes qui la côtoient dans la déchéance.

 

                                Plus d'une fois j'ai eu du mal à adhérer au style d'écriture de l'auteur  : très étoffé (parfois trop!) à tel point qu'on perd parfois de vue la scène initialement décrite mais ça a le mérite de nous faire plonger dans le Paris de cet époque et de nous décrire dans les moindres détails mais avec beaucoup de subtilité la débauche qui y régnait à l'époque.

 

                                J'ai été très étonnée par la fin du roman très moralisatrice alors que tout le reste du livre se contentait de décrire les vices de la société parisiennes sans porter de jugement. Un très beau livre quoiqu'un peu difficile à lire mais je suis contente de l'avir fini et d'avoir découvert par la même occasion ce grand auteur qu'est Emile Zola.

 

 

Note :

Sans titre

CDF

Commenter cet article

piplo 29/09/2012 10:02

C'est marrant je n'ai pas du tout vu Nana comme vile et cupide. Elle me parait ne pas voir plus loin que le bout de son nez et être très loin des manigances de cette société... Je l'ai aimée! Nana
c'est la rue. Ils sont tous à ses pieds, ils perdent tout pour elle... mais elle ce n'est pas ça qu'elle cherche, c'est juste un peu de bonheur... et elle ne le trouve pas, forcément!!!
Ravie de lire ton avis, très différent du mien!

Kincaid 30/09/2012 20:47



Je vais m'empresser de découvrir ton article alors !!