Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Kincaid

Le parfum, Patrick Süskind

31 Août 2012, 06:19am

Publié par Kincaid

 

Couverture Le Parfum

 

 

Résumé :

                            Au XVIIIe siècle vécut en France un homme qui compta parmi les personnages les plus géniaux et les plus horribles de son époque.
Il s'appelait Jean-Baptiste Grenouille. Sa naissance, son enfance furent épouvantables et tout autre que lui n'aurait pas survécu. Mais Grenouille n'avait besoin que d'un minimum de nourriture et de vêtements et son âme n'avait besoin de rien. Or, ce monstre de Grenouille, car il s'agissait bien d'un genre de monstre, avait un don, ou plutôt un nez unique au monde, et il entendait bien devenir, même par les moyens les plus atroces, le Dieu tout puissant de l'univers, car " qui maîtrisait les odeurs, maîtrisait le coeur des hommes ".
C'est son histoire, abominable... et drolatique qui nous est racontée dans Le Parfum, un roman qui, dès sa parution, eut un succès extraordinaire et est devenu très vite un best-seller mondial.

 

Mon avis :  

 Lecture commune du 31 Août 2012 avec Coconut, Emisa, Tiffany , Audreyy

 

 

 

                             J'ai tout de suite été très intriguée par ce livre. En effet, le parfum me fait penser au luxe de la richesse et à un certain comfort, et voilà qu'on l'associe à un meurtrier, (cela ne me serait jamais venu à l'esprit) : ça a aiguisé ma curiosité.

                              Le livre est divisé en trois parties : chacunes d'entre elles se fixent sur un stade particulier de la vie de Jean Baptiste Grenouille. Une véritable iographie que j'ai pris beaucoup de plaisir à lire !

 

                              La première partie nous raconte les circonstances assez horribles de sa naissance, son enfance dans une sorte d'orphelinat et le début de son adolescence en tant qu'apprenti tanneur puis apprenti parfumeur. C'est la partie que j'ai préféré, l'auteur nous dépeint avec beaucoup de détail l'univers tel qu'il est perçu par Grenouille, c'est à dire au travers de son odorat, et je me suis surprise plus d'une fois, en tournant une page, à sentir l'odeur du vieux cuir ou celle de violette tout droit sortie de la parfumerie Baldini. C'est vraiment étrange d'appréhender la façon dont Jean Baptiste voit le monde, à bien des égards, on pourrait associer ce personnage à un autiste tant il semble couper du monde et des gens qui l'entourent, seules les odeurs semblent suffir à sa survie ! Dans cette première partie, j'ai beaucoup aimé la façon dont l'auteur nous décrit les différentes techniques de distillation du parfum et je ne me suis pas ennuyée une seule seconde, ce qui n'est pas le cas pour la seconde partie...

 

                             En effet, le voyage de Jean Baptiste devait le mener à Grasse, ville du parfum par excellence et je n'ai pas très bien compris pourquoi le personnage se retranchait ainsi en lui-même pendant de si longues années, ni comment il a pu survivre à un tel traitement : j'avoue que durant cette partie mon intérêt s'est un peu émoussé mais j'ai néanmoins continué à lire pour savoir ce qui allé arriver à cet homme doué d'un odorat si extraordinaire. L'épisode des flux terrestres avec le comte m'a fait beaucoup rire tant c'était ridicule ! D'ailleurs Jean Baptiste en profite pour tirer avantage de cette situation et les premières graines de ses futurs desseins sont semées. En effet, cet homme, dont l'odorat n'a aucun équivalent, était complétement privé d'odeur : fort de ce constat, il décide de remédier à cette situation en se créant un parfum sur mesure, qu'il porterait omme un habit et dont il changerait au gré de ses envies ou de ses nécessités ! J'ai particulièrement aimé la thématique que cela inséré, à savoir que la plupart de nos sentiments pour une personne sont liés de manière inconsciente, à l'odeur qu'on en perçoit et la façon dont notre cerveau va analyser tout cela !

 

                             La dernière partie fut pleine de surprises et à mon plus grand étonnement les meurtres ne sont qu'évoquées (à part le premier et le dernier) contrairement à ce qu'annonce le titre du livre. La fin m'a particulièrement étonné, je n'ai pas tout de suite compris pourquoi il décidait d'en finir ainsi mais peut être qu'une fois son oeuvre achevé, il ne voyait plus l'intérêt de continuer ses expériences....

 

                             Une lecture que j'ai particulièrement aimé, c'est bien écrit, parfaitement rythmé et le sujet ne pouvait que m'emballer !!

 

 

Note  :

 

   

2996558679 2 7 T4z2MaCD

 

Commenter cet article

Emisa 02/09/2012 16:11

Et bien mon édition contenait 4 parties ! Drôles de découpages les filles hein ! ;)
J'ai aussi beaucoup ri lors de l'épisode des flux et encore une fois, je n'en reviens pas de la dose d'imagination de l'auteur, je n'avais jamais été autant marqué par des détails comme ça
avant.
Ravie par cette LC, à une prochaine fois peut-être ! :)

Kincaid 02/09/2012 16:21



Wahou ! et bien il en existe des éditions différentes pour qu'il y ait autant de découpage possible (3, 4, 5) : faut le faire !! L'épisode des flux terrestres m'a bien plu également, ça m'a
permis de me remettre dans le récit après un petit passage à vide lors de la réclusion de Grenouille dans les montagnes !


Une très jolie lecture commune ! Bises



Tiffany 02/09/2012 15:11

Très belle chronique !
Grâce à ce roman notre nez est plus développé :P

Kincaid 02/09/2012 16:22



C'est ça ! on s'ouvre au monde olfactif et on s'aperçoit de toute l'importance de ce sens ! un beau voyage et un livre génial : j'ai vraiment pris beaucoup de plaisir à le découvrir !



Mélanie 01/09/2012 14:51

j'ai eut des avis négatifs mais le tiens me rassure!

Kincaid 01/09/2012 18:03



Ben écoute, je l'ai lu dans le cadre d'une lecture commune et il n'y a eu que des retours positifs sur ce livre ! Si ça te dit, tu peux aller voir les articles des copines en début d'articles, ça
te donnera une idée plus précise !



Mademoiselle Globe Lectrice 31/08/2012 10:59

J'ai vraiment adoré cette lecture commune.
Mon livre était divisé en 5 parties contrairement au tien et c'est vrai que la scène dans lesquelles Grenouille vit reclus m'ont un peu refroidies. J'ai apprécié comme toi tous les détails
techniques de la vie d'un parfumeur et j'ai aussi été surprise par cette fin trop cru à mon goût. Mais je garde un bon souvenir de cette lecture odorante !
Passes voir ma chronique si tu en as le temps.
Hâte de faire de nouvelles LC avec toi (Nana et les Hauts de Hurle-Vent)

Kincaid 31/08/2012 14:21



Je l'ai en ebook, c'est peut être pour ça que ce n'est pas découpé de la même manière ? La fin m'a vraiment surprise, je ne m'attendais pas du tout à ce qu'il décide de faire ça, surtout que j'ai
l'impression que c'est du gaspillage après tout le temps qu'il a passé à essayer de créer ce parfum !


Enfin, bref, une très belle découverte que j'ai été ravie de partager grâce à cette LC, je vais voir ton article de ce pas !



Mymylle 31/08/2012 09:08

J'ai lu ce livre au lycée, si je ne me trompe pas il faisait partie de ceux étudiés en cours dans ma classe de 2nde. Je l'avais bien aimé aussi, bien plus que le film d'ailleurs, que je ne trouvais
pas à la hauteur du livre : étrangement, le livre m'a fait passé bien plus d'images que le film.

Kincaid 31/08/2012 14:34



Personnellement je ne l'avais jamais lu et je suis heureuse de l'avoir découverte grâce à une lecture commune car je n'aurais probablement jamais eu l'idée de le lire de mon plein gré et je
serais passer à côté d'une petite perle !


je n'ai pas vu les films non plus mais je me renseignerai car j'adore voir les adaptations cinématographiques : merci du tuyau !!