Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Kincaid

Tout, Tout de suite, de Morgan Sportès

17 Août 2011, 09:41am

Publié par Kincaid

"Tout, tout de suite" de Morgan Sportès

 

Editions Fayard

378 pages

Prix : 20,90 euros

ISBN : 978-2-273-63434-0

 

Résumé :

 

                             Vous qui entrez ici, laissez toute espérance. Ce livre est une autopsie: celle de nos sociétés saisies par la barbarie. En 2006, après des mois de coups tordus et d'opérations avortées, une petite bande de banlieue enlève un jeune homme. La rançon exigée ne correspond en rien au milieu plutôt modeste dont ce dernier est issu. Mais le choix de ses agresseurs s'est porté sur lui parce que, en tant que Juif, il est supposé riche. Séquestré vingt-quatre jours, soumis à des brutalités, il est finalement assassiné.
                             Les auteurs de ce forfait sont chômeurs, livreurs de pizzas, lycéens, délinquants. Certains ont des enfants, d'autres sont encore mineurs. Mais la bande est soudée par cette obsession morbide: 'Tout, tout de suite.' Morgan Sportès a reconstitué piècepar pièce leur acte de démence. Sans s'autoriser le moindre jugement, il s'attache à restituer leurs dialogues confondants d'inconscience, à retracer leur parcours de fast-foods en cybercafés, de la cave glaciale où ils retiennent leur otage aux cabines téléphoniques d'où ils vocifèrent leurs menaces, dans une guerre psychologique avec la famille de la victime au désespoir et des policiers que cette affaire, devenue hautement 'politique', met sur les dents.
                             Indigence intellectuelle et morale au milieu de l'indigence architecturale et culturelle: il n'y a pas de mot pour décrire l'effroyable vide que la société a laissé se creuser en son sein, et qui menace de l'aspirer tout entière. Pas de mot. Il fallait un roman.

 

Mon avis :

 

                                Je tiens tout d'abord à remercier News Book et les éditions Fayard pour m'avoir permis de participer à ce partenariat et de découvrir ce livre en avant première.

 

                                  Le choix de ce livre n'a pas été anodin : tout comme vous, je me souvenais vaguement de ce fait divers qui avait enflammé les médias en 2006 : un jeune juif avait été enlevé, séquestré, torturé puis brûlé vif dans une banlieue parisienne : la cruauté du geste m'avait marqué à l'époque et ce livre m'a permis d'en apprendre plus sur cette affaire.

                                  La première partie du roman m' a étonné, je croyais que l'auteur ne s'intéresserait qu'à l'affaire d'Elie, le jeune juif, mais pas du tout : après avoir raconté l'enlèvement d'Elie en janvier 2006 au début du roman, Morgan Sportès nous immerge complètement dans le monde des banlieues en nous présentant toutes les personnes ayant joué un rôle de près ou de loin dans l'affaire d'Elie : il y a Zelda, belle jeune fille d'origine iranienne, qui va servir d'appât ; Mam, alias Maelle qui sert d'intermédiaire entre Zelda et le "Boss", et évidemment il y a le "gang des barbares" comme les surnommeront les médias, composé de Yacef (le "Boss"), Krack, Sniper, Kid, Tête de craie, Big Mac ... Chacun des protagonistes est parfaitement décrits : on connaît les faits marquants de leur passé, leur parcours scolaires, les liens les unissant, tout cela raconté au travers des larcins et autres entour loupes qu'ils commettent : car avec l'enlèvement d'Elie, Yacef n'en est pas à son premier coup : vols, chantages, menaces, enlèvements ... il élabore des plans de plus en plus risqués dans un seul but : se faire de l'argent facilement et rapidement (d'où le titre "Tout, tout de suite").

                                  Contrairement à ce que laissait entendre les médias, on est loin d'être en présence d'une bande organisée, plutôt une bande de jeune sans instruction, facilement influençable qui feront ce que dit Yacef, uniquement attiré par l'appât du gain!

                                   La seconde partie du roman, nous raconte la séquestration, les tortures, les demandes de rançon et pour finir le meurtre d'Elie. Pourquoi avoir choisi Elie ? Par hasard ? Pas totalement, il était juif et pour Yacef,  tout les juifs sont riches : un anti-sémitisme qui associe les juifs à l'argent comme si ils étaient une communauté favorisée par la société !

                                  J'ai beaucoup apprécié l'énorme travail de recherche de Morgan Sportès : le roman fourmille de détails autant sur l'histoire des protagonistes que sur les lieux. De plus, un grand nombre de personnages sont décrits, on donne leurs noms, leurs pseudo, les changements d'identités... même s' il est un peu difficile de suivre tout ce petit monde au début, on s'y habitue car les personnages reviennent assez souvent sur le devant de la scène et chacune de leur apparition nous permet d'en connaître un peu plus : très intéressant pour comprendre la psychologie des personnages.

                                   Le récit paraît d'autant plus véridique que Morgan Sportès utilise le langage des cités(ou des cailleras), non seulement dans les dialogues des protagonistes mais aussi dans la description de lieux ou des personnes, ainsi il est fréquent de trouver les termes de "Feujs", "rebeu", "lépou" , meuf ... on a vraiment l'impression d'être immergé dans leur groupe, ce sentiment est renforcé par le fait que l'auteur n'intervient pas dans le récit pour donner son avis ou juger certaines actions, il se contente de nous narrer les faits tels qu'ils se sont passés de manière à la fois simple et brutale et à nous, lecteurs, de nous faire une opinion sur tout cela.

                                   Un livre poignant qui m' a énormément touché car tout au long du récit je me disais "c'est pas possible, ça n'a pu réellement se passer ! " alors que si, les faits sont véridiques : Elie a bien subi tout ça ! J'ai été attérée de voir le nombre de personnes qui étaient au courant de son enlèvement et malgré leur sentiment de culpabilité, personne n'a contacté la police pour essayer de le sauver : tout le monde a fermé les yeux, par peur des représailles ou autres, en espérant que si ils ne pensaient pas à cette affaire, ils finiraient par oublier et la vie reprendrait comme d'habitude !

 

Une très belle découverte et je remercie chaleureusement News Book et les Editions Fayard pour ce très beau partenariat !

 

P.S : Yacef et Elie ne sont que des noms d'emprunts, choisis par l'auteur pour les besoins du livre : le jeune juif s'appelait Ilan Halimi et son assassin Youssouf Fofana. Pour ceux qui voudraient en savoir plus : link

 

Note :

 

 

Commenter cet article
B

je l'ai reçu aussi, je le lis bientôt =)


Répondre
K


Bonne lecture alors ! C'est un livre qui ne laisse pas indifférent !!



S

Tu as fait une analyse complète du livre. Je l'ai beaucoup apprécié aussi.
Je te rajoute dans ma liste de liens...
A bientôt
Gérald


Répondre
K


J'ai beaucoup aimé ce livre !!



K

Il me tente bien celui-ci.


Répondre
K


Il est génial, fonce !