Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Kincaid

L'âme du mal, Maxime Chattam

31 Mars 2013, 05:55am

Publié par Kincaid

Couverture La Trilogie du mal, tome 1 : L'Âme du mal

 

Résumé :

Pas plus que sa jeune acolyte, le profileur Brolin ne pense que les serial killers reviennent d'outre-tombe. Fût-il le bourreau de Portland qui étouffait et vitriolait ses victimes avant de les découper. Mais le bourreau est mort et le carnage se poursuit. Le nouveau tueur agit-il seul ou fait-il partie d'une secte? Pure sauvagerie ou magie noire?

Brolin a peur. Cette affaire dépasse tout ce qu'on lui a enseigné. S'immerger complètement dans la psychologie d'un monstre, le comprendre afin de prévoir ses crimes, devenir son double, tels sont les moindres risques de son métier. Peut-on impunément prêter son âme au mal?

 

Mon avis :

 

Lecture commune du 31 Mars 2013 avec : Julianany, Olympe16, Randall

 

       Mon premier Maxime Chattam et je vous le dis tout de suite c'est loin d'être le dernier ! Vous l'aurez sans doute remarquer, je suis loin d'être une lectrice assidue de polar, thriller ou autre. Pourquoi ? Absolument aucune idée, parce qu'à chaque fois que j'en lis c'est toujours une bonne surprise : donc cette année, j'ai décidé de me secouer les puces et de partir à la découverte de ces genres grâce à divers challenge (Baby challenge, challenge Au-delà de la peur…).

 

   Je commence donc avec le petit chouchou français du polar, à savoir Maxime Chattam ! Ayant lu le résumé,

je m'attendais à du glauque et de l'horreur, j'ai donc été extrêmement surprise  de voir que la première partie du livre, bien qu'effrayante, aboutissait à la résolution de l'enquête (ce qui a tendance à rassurer  !) mais c'était sans compter les 400 pages qui restaient !

 

              J'ai trouvé que le récit avait une très bonne dynamique malgré le déséquilibre entre les parties : la première est très courte et fait penser à une nouvelle vu qu'elle possède sa propre fin. Bien qu'elle soit nécessaire pour la suite du roman, j'ai trouvé que ça faisait une cassure dans le roman.  Après, niveau meurtres sanglants et psychopathes terrifiants, on est servi : l'ambiance angoissante crée par l'auteur contribue à mystifier le tueur.

 

              Parmi les personnages principaux : j'ai adoré Juliette, une jeune femme forte et courageuse . L'inspecteur Brolin est pas mal non plus, dans son genre, mais j'ai trouvé que le côté héros qu'il avait au début du roman est terni par la suite et que Juliette s'approprie ce rôle. J'ai trouvé que l'histoire perdait un peu de sa dynamique au cours de ma lecture, la faute sans doute à certaines longueurs et quelques explications en trop notamment au niveau  du jargon policier et médical : l'auteur nous explique tout dans les moindres détails alors que la plupart des termes abordés se retrouvent dans toutes les séries policières que l'on peut être amené à voir.

 

             Je ne dévoilerai rien de l'intrigue vu que c'est le cœur du polar mais je ne peux que vous conseiller cette lecture !

 

Note : 

http://nsa34.casimages.com/img/2013/03/01/mini_130301045122616775.jpgSans titrehttp://imageshack.us/a/img6/7897/thrillerbadge.png

 

Quelques mots sur l'auteur : Maxime Chattam

Maxime Chattam, nom d'auteur de Maxime Drouot, est un romancier français, spécialisé dans le roman policier.

 

Il suit le Cours Simon, devient figurant dans un spectacle de Robert Hossein, et joue dans plusieurs téléfilms. Au cours de son enfance, le jeune Maxime fait de fréquents séjours aux États-Unis: sa première destination en 1987 est Portland dans l'Oregon, ville qui lui inspirera son premier thriller (Le 5ème règne, 1999).

 

Il fait plusieurs petits boulots et reprend ses études de Lettres modernes. Pour se faire connaître du milieu du livre, il devient libraire. 

 

Il suit une formation de criminologie pendant un an où il étudie la psychiatrie criminelle, la police technique et scientifique et la médecine légale. Il assiste même à des autopsies et rencontre des spécialistes pour préparer son roman.

 

Toujours libraire, il consacre ses week-ends à son projet de thriller. Il rédige L'âme du mal en 2001.

 

Maxime Chattam est membre du collectif d'artistes La Ligue de l'Imaginaire. Il est marié à l'animatrice Faustine Bollaert depuis le 31 août 2012 

Commenter cet article

Nicolas 13/10/2013 11:50

J'ai peu apprécié ce roman en raison de son manque d'originalité, notamment au point de vue de l'histoire. Pas un auteur pour moi.

Lynn 28/09/2013 19:41

J'ai bien aimé aussi ce premier tome. Et je me suis d’avantage attachée à Juliette qu'à Brolin. La fin est saisissante !

choupynette 02/04/2013 17:35

j'avais beaucoup aimé... un polar qui m'avait donné froid dans le dos, ce qui est rare pour moi!

Kincaid 07/04/2013 14:07



Mon premier Chattam, j'ai été bluffée ! J'ai dévoré le reste de la trilogie en suivant !



stephanie plaisir de lire 01/04/2013 22:52

je suis d'accord avec toi pour la perte de dynamisme. J'ai ressenti pareil même si l'ensemble est très bon.
par contre, j'ai particulièrement aimé toutes les explications bcp plus pointilleuses que dans les Experts par exemple. Le tout de l'enquête criminelle (recherche d'indices, expertises médicales,
profil du tueur...) m'a semblé très crédible.

Kincaid 02/04/2013 11:23



ah ben tu vois, c'est ce qui m'a le plus gêné ! heureusement le tome deux est un peu mieux à ce niveau là !



johanne 31/03/2013 22:10

Je n'ai jamais lu du Chattam. Merci pour cette belle chronique mais je ne pense pas le lire, désolé.

Kincaid 02/04/2013 11:28



C'est dommage ! J'étais comme toi au début, je n'aimais pas les policiers ou les romans d'horreur, je ne m'y suis mis qu'il y a peu et j'adore !!